L'Humeur

Ça s'est passé un 6 août : Hiroshima

Comme chaque semaine, Weekly revient sur un événement du jour.

Il est 8 heures 16 minutes et 2 secondes ce lundi 6 août 1945. Un bombardier américain B-29 baptisé "Enola Gay" du nom de la mère du pilote de l'avion Paul Tibbets, survole la ville d'Hiroshima, au sud du Japon. Un peu plus tôt, une alerte avait résonné mais la population comme les autorités, habituées à ces passages aériens, n'imaginaient pas ce qui allait se passer. Et elles n'ont pas eu le temps de réagir quand l'armée US largue sur la cible choisie la première bombe atomique de l'histoire, l'autorisation ayant été donnée par le président Truman.

"Little Boy", longue de 4 mètres et lourde de 4 tonnes et demi, chargée d'uranium, chute pendant 43 secondes avant d'exploser à moins de 600 mètres du sol. L'explosion, équivalente à celle de 15 000 tonnes de TNT, est dévastatrice : Hiroshima est rasée, au moins 75 000 personnes meurent sur le coup. La colonne de fumée s'est élevée jusqu'à 12 000 mètres, ce qui aurait suscité la réaction effrayée du copilote "Mon Dieu, qu’avons-nous fait ?". Dans les mois qui suivent, le bilan de l'attaque est de plus en plus terrible : on compte plus de 250 000 victimes, sans oublier ceux qui en subissent les conséquences tout au long de leurs vies.

Mais les américains ne s'arrêtent pas à Hiroshima pour obtenir la capitulation japonaise qui mettra complètement fin à la Seconde Guerre Mondiale. Trois jours plus tard, le 9 août, l'armée largue une autre bombe atomique, cette fois au plutonium, sur la ville de Nagasaki. L'attaque fera 74 000 morts le jour même.

Après la guerre, Hiroshima a été entièrement reconstruite. Depuis 1949, elle est considérée au Japon comme "Cité de la Paix".

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs