TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Nocturnal Animals, Quelques minutes après minuit, Primaire… les sorties de la semaine

Felicity Jones est malade, Jake Gyllenhaal glamourisé par Tom Ford, Sarah Forestier en maitresse d’école, des secrets de filles et la presque vérité sur le poète Pablo Neruda.

Bonne nouvelle ! 2017 devrait être l’année de la fiction. C’est en tout cas l’une des thématiques récurrentes des films qui sortent en cette première semaine de janvier. Entre les montres gentils de Quelques minutes après minuits, les mises en abyme de Nocturnal Animals et les licences poétiques de Néruda… le cinéma semble plus que jamais s’intéresser à la puissance de la fiction sur la vie. Et franchement, rien ne pouvait me faire plus plaisir pour cette nouvelle année que je vous souhaite pleines de fantasmes cinématographiques !

Noctunal Animals, de Tom Ford

Cher spectateur, avant d’entrer dans la salle de Nocturnal Animals, soit prévenu : Tu ne ressortiras pas indemne du deuxième film de Tom Ford. Certains vont détester, d’autres vont adorer. Mais ne pas vivre cette expérience sensorielle et esthétisante serait passer à côté du premier moment fort de votre année cinéma. Car Tom Ford ose casser les codes. Mais pas pour faire du vent, car il s’interroge autant sur l’être humain que sur le travail créatif. Jake Gyllenhaal, Amy Adams, Michael Shannon et Aaron Taylor Johnson sont les parfaits jouets de cette création contemporaine. Ouvrez votre esprit et ça devrait bien se passer !

Quelques minutes après minuit, de Juan Antonio Bayona

Faut bien l’avouer Juan Antonia Bayona possède un sens aigu du mélodramatique et du morbide. Mais réalisateur du très lacrymal The Impossible possède aussi un vrai sens du fantastique puisqu'il a réalisé le flippant L'Orphelinat ainsi que quelques épisodes de la géniale et déjà regrettée série Penny Dreadful. Avec Quelques minutes après minuit, il continue d'explorer ses thèmes de prédilections au travers d'un conte qui fait de l'imagination un rempart contre l'anxiété du monde réél. Un pàème visuel qui devrait vous déchirer le coeur, enfin si vous en avez encore un...

Neruda, de Pablo Larrain

Les biopics sont un véritable défi cinématographique. Pour être honnète, je ne suis pas toujours fan des modèles misant simplement sur un résumé exalté de la vie d'une personalité. Habitué des films revèches (Tony Manero), Pablo Larrain qui nous avait agréablement surpris avec No (déjà avec Gael Garcia Bernal) a opté pour un biopic mélan film noir et western pour rancoté une période mouvementé de l'artiste et intellectuel chilien Pablo Neruda. En pleine rebellion contre le régime autoritaire chilien, le poète va engager un véritable jeu du chat et de la souris avec un inspecteur. Encore une fois dans Neruda, la fantaisie sert de rempart à la triste réalité. La fiction devient même ici une arme politique. Voilà une parfaite leçon pour commencer l'année. 

Primaire, de Hélène Angel 

On ne choisit pas un métier par hasard. Pour Florence être professeur des écoles est une vocation. Mais sa rencontre avec le petit Sacha, un enfant en difficulté va tout changer. Primaire est une chronique porté par une Sarah Forestier toujours aussi investi (mais visiblement sans sa petite culotte porte bonheur). Hélène Angel, qui nous avait étonné il y a quelques années avec Rencontre avec le dragon, filme avec tact cette chronique sociale et humaine. 

Mes Trésors, de Pascal Bourdiaux

Bon je pourrai vous dire que Mes Trésors est une sympathique comédie, que Jean Réno y cabottine gentimment et que les deux actrices principales (Camille Chamoux et Reem Kherici) sont charmantes. Et j'aurai sans doute raison mais la vérité c'est que ce genre d'histoire (Deux jeunes femmes qui n'ont rien en commun découvrent que leur père est un voleur international) ne m'interesse plus depuis longtemps. Au mieux, je le recommande pour un dimanche soir pluvieux. 

Faut pas lui dire, de Solange Cicurel

Ah ! Une comédie de filles, ça faisait longtemps. Dans Faut pas lui dire, quatre cousines inséparables professionnelles du mensonges par amour (J'y suis pour rien c'est écris dans le pitch) voient leur cohésion malmené quand elles découvrent que le futur mari de la plus jeune a une aventure extra conjugale. Vont elles lui dire la vérité ? Au vu du titre vous avez déjà deviné la réponse. Reste le dynamisme de Camille Chamoux (en pleine hype), Jenifer Bartoli, Stéphanie Crayencour, Tania Garbaski et Arié Elmaleh.

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du cinéma et des séries sur Lost in universes.  

 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.

Suivez-nous

Top des Recherches

Les auteurs