God Save The Week

De la solidarité, un tour du monde et le recul de la peine de mort

Une femme atteinte d'un cancer du sein qui récolte près de 35.000 euros pour financer ses soins. Une agence de voyage qui cherche un employé pour faire le tour du monde tous frais payés. Et une baisse de 37 % du nombre d’exécutions à travers le monde… Ce sont les bonnes nouvelles de la semaine.

Un bel élan de solidarité pour commencer. Leslie, une femme de 40 ans, atteinte d'un cancer du sein, a lancé un appel aux dons le 4 avril dernier après avoir appris que son traitement n'étais plus pris en charge par la Caisse primaire d'Assurance Maladie. Elle a déjà récolté près de 35.000 euros, ce qui représente plus de 18 mois de traitement. Dans les colonnes du Parisien, elle s’est confiée : "Aujourd'hui, ce sont des gens que je ne connais même pas qui m'aident (…). Le geste de ces inconnus me sauve".

Plus réjouissant. L’agence de voyages française Marco Vasco est à la recherche d’un employé pas comme les autres. Elle cherche un candidat pour voyager. Un CDD de 1 an pour faire le tour du monde tous frais payés. Pour tenter votre chance, rien de plus simple, il suffit de postuler en ligne. Attention, dépêchez-vous, c’est aujourd’hui ou jamais. Aucun diplôme n’est exigé, mais vous devez parler anglais et avoir un passeport biométrique à jour !

Et pour finir, une bonne nouvelle pour l’humanité. D’après le dernier rapport d’Amnesty International, le nombre d’exécutions faisant suite à l’application de la peine de mort dans le monde a baissé de 37 % en 2016. L’année dernière, 1.032 personnes ont été exécutées, contre 1.634 en 2015. Pour la première fois depuis 2006, les États-Unis quittent le top 5 des pays qui exécutent le plus. On y trouve l’Iran, le Pakistan, l’Arabie Saoudite, l’Irak et la Chine. Même si pour ce dernier pays les chiffres officiels ne sont pas communiqués.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs