God Save The Week

Des distributeurs de lecture, une piscine à balles géante et un collège exemplaire

par le
Imprimer l'article

Des distributeurs d'histoires dans les gares. La piscine à balles du collectif new-yorkais Snarkitecture enfin à Paris. Ou encore une pause lecture obligatoire dans un collège du Sud de la France… Ce sont les bonnes nouvelles de la semaine.

Des distributeurs de lecture, une piscine à balles géante et un collège exemplaire | Crédit photo Snarkitecture

Snarkitecture

Plus question de s’ennuyer en attendant le train. Lisez ! Quelques soixante-dix distributeurs d'histoires courtes sont désormais dispersés un peu partout en France. Il suffit de choisir son temps de lecture : une, trois ou cinq minutes, et la machine délivre le texte d’un grand auteur comme Jean de La Fontaine, Victor Hugo et Lamartine. De quoi réviser ses classiques d’une manière originale. Ces histoires se présentent sous la forme d'un long ticket de caisse. Comptez tout de même un mètre de long pour cinq minutes de lecture. Une initiative Short Edition.

A l’occasion de son 20e anniversaire, le concept store Colette a convié le collectif new-yorkais Snarkitecture à recréer leur célèbre piscine à balles au beau milieu du Musée des Arts Décoratifs. Après Washington, la Floride et Sydney, c’est LE rendez-vous à ne pas rater si vous habitez Paris ou si vous êtes de passage ! Plage, transats, bouées… Et un océan de boules recyclables translucides. Foncez. Plongez. Ce n’est pas réservé qu’aux enfants. Attention toutefois, The Beach est éphémère : du 21 au 25 mars. L’entrée est gratuite.

Et pour finir, encore un peu de lecture. Direction les Alpes-de Haute-Provence, au collège Banon. Après le déjeuner et avant la reprise des cours, vous n’y entendrez pas un bruit. Elèves et professeurs lisent ! N’importe où, dans n’importe quelle position et avec n’importe quel livre… Une pause désormais plébiscitée par les adolescents eux-mêmes et qui devrait donner des idées à d’autres établissements. La directrice s’était confiée sur France 3 : "On s'est dit ça va marcher trois fois, quatre fois et ça fait des mois que ça dure !".

Partagez cet article :


Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Inscrivez-vous gratuitement à la Weekletter ! Notre newsletter chaque vendredi vous présente l'essentiel de l'actualité de la semaine.

Abonnez-vous à Weekly Premium. Profitez de Weekly sans publicité et accédez à des services réservés !

En savoir plus