Sport

Hockey sur gazon : c’est quoi les règles ?

Le petit corner, le cercle d’envoi et la raclette, ça vous parle ? Il s’agit de termes spécifiques au hockey sur gazon. Alors pour que vous puissiez supporter nos championnes tricolores qui disputent la Coupe du monde à partir de samedi, on vous explique tout.

Le hockey sur gazon fait partie des plus anciens jeux de balle et de crosse. Pourtant, qui sait aujourd’hui y jouer ? Surtout en France où ce sport est très peu médiatisé. Alors à quelques jours de l’ouverture de la Masters World Cup qui se déroule à Terrassa, en Espagne, on a décidé de combler vos lacunes. Vous pourrez ainsi suivre les aventures de l’équipe féminine des + de 40 ans que nous suivons depuis quelque temps. Et pourquoi pas organiser un petit tournoi familial le week-end prochain… Le summum de la classe !

Combien faut-il être ?

Commençons par le début. Pour jouer au hockey sur gazon, il faut être onze (comme au foot) et jouer sur un terrain synthétique mouillé, d’environ 91 mètres de long sur 55 mètres de large (quasiment les dimensions d’un terrain de foot). Rassurez-vous, le champ de papi fera parfaitement l’affaire pour mettre une raclée à vos cousins lointains.

Marquer un but

L’objectif est simple : maîtriser une balle (de la taille d’une balle de tennis) en plastique dur à l’aide d’une crosse, remonter le terrain en la poussant (le push), la raclant (raclette) ou la frappant (le shot), se placer dans le cercle placé devant la cage adverse (ce demi-cercle de plus de 14 m de rayon qui rappelle celui du handball), et tenter de marquer un but. L’équipe marquant le plus de buts étant bien sûr déclarée gagnante. Vous l’aurez compris, pour votre joute dominicale, il faudra ressortir vos clubs de mini-golf et piquer le ballon de votre petit neveu.

C’est interdit !

Comme dans tous les sports, il y a quelques interdictions. D’abord, il faut savoir que l’on ne peut toucher la balle qu’avec la partie plate de la crosse (l’autre est bombée et ne doit pas être utilisée). Ensuite, on ne doit jamais toucher la balle avec son corps, excepté pour le gardien. Et encore moins la shooter avec le pied (on n’est pas au foot !). Il ne faut pas non plus faire passer la balle entre ses propres jambes, faire de l’obstruction avec la crosse ou son corps, ou encore pousser un autre joueur. La crosse, elle, n’est évidemment pas une arme et il formellement interdit de s’en servir pour frapper ses adversaires. Demandez donc à papi de bien vouloir jouer les arbitres.

Coup franc, penalty et petit corner

Reste à savoir comment se déroule un match. La mise en jeu se fait au centre du terrain avec généralement une passe à l'adversaire. Lorsqu’il y a faute, la balle est remise en jeu par l’autre équipe à l’endroit où il y a eu faute (l’équivalent du coup franc au football). La spécificité du hockey sur gazon réside dans le fait qu’il existe deux types de corners. Le grand corner, c’est lorsqu’un défenseur dévie la balle derrière sa ligne de but. Le petit corner, c’est lorsqu’une faute est commise dans la ligne des 22 m ou dans le cercle d’envoi (à condition dans ce cas que la faute soit involontaire). Le petit corner se tire depuis la ligne de but, entre le vrai corner et la cage de but. Les autres joueurs de l’équipe sont alors positionnés en dehors du cercle d’envoi. Les défenseurs, eux, se placent généralement dans la cage aux côtés de leur gardien. Enfin, toute faute volontaire d'un défenseur dans le cercle d’envoi est sanctionnée par un penalty-stroke (comme le penalty au football).

De fiers supporters

Avec tout ça, vous êtes désormais paré. Non seulement vous allez pouvoir gagner haut la main votre match amical contre le reste de votre famille, mais surtout vous allez pouvoir supporter l’équipe de France féminine des + des 40 ans qui va défendre les couleurs tricolores à Terrassa, en Espagne, lors de la Masters World Cup. Rendez-vous dès samedi (le 28 juillet) pour leur premier match. En attendant, il vous reste quelques jours pour les aider (financièrement, cette fois-ci) en alimentant leur cagnotte. Merci à vous. Et bonne chance à elles !

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs