Dans le rétro

L'essentiel de l'actualité en France et dans le monde du 31 décembre 2016 au 5 janvier 2017

par
et Aline Druelle le - Mis à jour le
Imprimer l'article

C’est le rattrapage de l’actualité en France et dans le monde. Les derniers vœux de François Hollande. Les programmes des candidats à la primaire de la gauche. La suspension de l’Uvestérol D. La mort de François Chérèque. 39 morts dans un attentat en Turquie. Les tensions entre les Etats-Unis et la Russie. Une trêve mal respectée en Russie... Voilà ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

L'essentiel de l'actualité en France et dans le monde du 31 décembre 2016 au 5 janvier 2017 | Crédit photo Flickr/William John Gauthier/CC

Flickr/William John Gauthier/CC

1/ Les derniers vœux de François Hollande. Le président de la République a adressé ses vœux du Nouvel An, les derniers de son quinquennat, lors d’une allocution depuis l’Elysée. François Hollande l’a rappelé lui-même : "c’est la dernière fois que je vous présente mes vœux comme président de la République". L’occasion de faire valoir son bilan, mais surtout de mettre en garde contre le Front national (FN) et la droite en vue de la prochaine présidentielle.

2/ Le point sur la primaire de la gauche. Alors que le premier tour du 22 janvier approche à grands pas, les candidats de la primaire de la gauche dévoilent leurs programmes. Pour rappel, ils sont sept à se présenter : les socialistes Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon, les écologistes François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias et la présidente du Parti radical de gauche, Sylvia Pinel. Pour connaitre leurs idées en détails, Europe 1 dresse un tableau très complet de leurs programmes.

3/ "Charlie Hebdo", l’Hyper Cacher : l’hommage, deux ans après les attentats de Paris. Hier, la maire de Paris Anne Hidalgo, en présence du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux et de la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes Juliette Méadel, a déposé des gerbes en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire "Charlie Hebdo" et le magasin Hyper Cacher, ainsi qu’à l’endroit où le policier Ahmed Merabet avait été tué. En revanche, rien n’a été organisé par cette année pour la policière tuée à Montrouge. Un hommage lui sera rendu ce dimanche.

4/ La suspension de l’Uvestérol D après le décès d'un nourrisson. Ce mercredi, l’Agence nationale du médicament (ANSM) a décidé de suspendre la commercialisation de ce médicament administré à des millions d’enfants prescrits pour prévenir la carence en vitamine D après le décès d’un nouveau-né, victime d’un arrêt cardio-respiratoire à la fin de décembre. Dans le cas présent, ce n’est pas la molécule du médicament qui est en cause, mais son mode d’administration au moyen d’une pipette. Plusieurs incidents graves de la sorte ont été signalés par le passé, valant à l’Uvestérol D "une surveillance renforcée" depuis 2006.

5/ L'abattage massif de canards pour lutter contre la grippe aviaire. Face à la propagation du virus H5N8, "très agressif et très rapide" dans le Sud-Ouest, le ministère de l'Agriculture a lancé, hier, l'abattage préventif d'un million de canards au grand dam des éleveurs. Des exemptions sont prévues pour les poules, les gallinacées, les canetons élevés en intérieur, les canards actuellement au gavage pour le foie gras, ainsi que pour les élevages qui assurent l'intégralité du cycle de production de la naissance à la conserve et respectent les règles de biosécurité. Selon le deuxième syndicat agricole, les éleveurs touchés auront besoin d'une aide financière immédiate.

6/ La fessée définitivement interdite. Depuis le 1er janvier 2017, les châtiments corporels et les violences éducatives sont interdits en France en vertu d'une modification de l'article du code civil qui exclut "tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours à la violence corporelle" dans le cadre de l'autorité parentale. En revanche, le code pénal n'ayant pas été modifié, aucune sanction pénale n'est prévue.

7/ La mort de François Chérèque. L'ancien dirigeant de la CFDT est décédé, lundi, à l'âge de 60 ans des suites d'une longue maladie. La scène politique et syndicale a rendu hommage à un "réformiste" et un "grand syndicaliste". Les funérailles se sont déroulées hier à Paris en présence notamment du président de la République, de Manuel Valls, de Bernard Cazeneuve, de Laurent Fabius, de François Bayrou ou encore de Xavier Bertrand. François Chérèque doit être inhumé à Mallemoisson, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Et sinon, on retiendra dans le reste de l’actualité en France…
A Nice, la plainte déposée pour abus d’autorité par la policière municipale Sandra Bertin a été classée. Elle avait assuré au lendemain de l’attentat avoir subi des pressions de la part de policiers parisiens pour modifier un rapport sur le dispositif de sécurité déployé pour le 14 Juillet.

Mauvaise nouvelle. Les chantiers de Saint-Nazaire sont en passe d'être rachetés par l'italien Fincantieri. Un sujet explosif en pleine campagne présidentielle.

Marine Le Pen a présenté ses vœux à la presse. L’occasion de rappeler qu’elle se prépare à la présidentielle "depuis cinq ans alors que la plupart des autres candidats viennent tout juste d'être fraîchement désignés par une primaire".

8/ Attentat en Turquie. 39 personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche, dans une discothèque d'Istanbul. La tuerie a été revendiquée par l'EI via son organe de propagande Amaq. L'auteur, identifié comme l'a annoncé mercredi le ministère des Affaires Etrangères turc mais sans que son nom soit dévoilé, est toujours activement recherché. Des photos de l'individu ont cependant été dévoilées. Selon certains médias, il aurait rejoint le sud de la Turquie avec sa famille en novembre dernier, depuis la Syrie où il aurait été formé au combat et donc au maniement des armes dans les rangs de Daech. Une trentaine de personnes, soupçonnées d'être également impliquées dans l'attentat, ont été interpellées.

Cinq jours plus tard, un nouvel attentat a fait deux morts et une dizaine de blessés jeudi à Izmir, dans une attaque à la voiture piégée près d'un tribunal. Deux suspects ont été tués par la police sur les lieux. Les autorités turques soupçonnent le PKK d'être à l'origine de l'attaque.

Suite à ces évènements, l'état d'urgence a été prolongé de trois mois.

9/ Des détails sur le parcours d'Anis Amri. On en sait désormais un peu plus sur l'itinéraire du terroriste présumé de Berlin. Selon les enquêteurs, le suspect de l'attentat du 19 décembre aurait d'abord quitté l'Allemagne pour les Pays-Bas, avant de se rendre en Belgique puis en France, dernière étape avant l'Italie. Anis Amri a fini par être tué par des policiers à Milan, lors d'un contrôle.

10/ Riposte des Etats-Unis après l'espionnage russe. Suite aux accusations d'ingérence de la Russie dans la dernière élection présidentielle américaine par le biais notamment de piratage informatique, Barack Obama avait annoncé jeudi dernier l'expulsion de 35 agents de renseignements russes du sol américain. Ces derniers ont quitté le pays dimanche avec leurs familles. Autre sanction prise par Washington : la fermeture de deux complexes résidentiels russes situés dans le nord des USA, soupçonnés de servir de bases d'espionnages.
En réponse, après avoir laissé penser que Moscou allait à son tour expulser une trentaine de diplomates américains, Vladimir Poutine a fini par annoncer qu'il ne le ferait pas mais se réservait "le droit de prendre des mesures de rétorsion", selon l'avenir des relations entre les deux pays. Une réponse applaudie par Donald Trump qui a salué "l'intelligence" de son futur homologue.

11/ Trump contre Ford et tension avec la Corée du Nord. Alors qu'il doit être investi dans deux semaines, le président élu a décidé de faire pression sur les grands groupes américains pour éviter des délocalisations. Et le climat d'affaires créé serait si favorable que Ford a finalement choisi de ne pas construire une nouvelle usine au Mexique mais plutôt d'investir dans ses installations au nord des USA, renonçant ainsi à créer 2800 emplois de l'autre côté de la frontière. Le PDG du groupe automobile a assuré de son côté avoir pris cette décision "en toute indépendance".

Donald Trump n'est pas sur la voie d'un apaisement des relations avec Pyongyang. Alors que Kim Jong-Un avait assuré dans ses vœux du Nouvel An que la Corée du Nord en était "aux dernières étapes avant le lancement test d’un missile balistique intercontinental", le républicain a assuré sur Twitter qu'un missile  n'était pas prêt d'arriver sur le sol américain.

12/ Une trêve non respectée en Syrie. Alors qu'un accord a été trouvé la semaine dernière, les frappes aériennes ont continué cette semaine près de Damas et d'Alep. Le régime qui mène les bombardements, soutenu par la Russie, estime qu'il s'agit d'un repère de terroristes, exclus du cessez-le-feu signé avec la Turquie et entré en vigueur samedi. Ces violations de la trêve pourraient mettre à mal les négociations de paix qui sont prévues à la fin du mois au Kazakhstan.

Jeudi, un attentat à la voiture piégée a fait au moins dix morts sur la côte méditerranéenne du pays.

13/ Les offensives contre l'EI continuent en Irak. Alors que la bataille de Mossoul se poursuit, les autorités irakiennes ont lancé ce jeudi un nouvel assaut pour reprendre à Daech des zones proches de la Syrie. Aujourd'hui, l'EI aurait perdu la moitié des territoires conquis en Irak depuis 2014.

Jeudi, deux attentats dans la région de Bagdad ont fait quatorze morts. L'un, qui a visé un rassemblement chiite, a justement été revendiquée par Daech. Cette dernière semaine, 70 personnes ont été tuées dans des attaques similaires.

14/ De nouvelles agressions sexuelles au Nouvel An ? Une enquête a été ouverte en Autriche après les plaintes de 18 femmes qui ont déclaré avoir été victimes d'attouchements de la part d'un groupe d'hommes, lors d'un rassemblement à Innsbruck. Des faits similaires avaient déjà eu lieu l'an dernier, tout comme à Cologne, en Allemagne.

En Inde aussi, une enquête a été ouverte après des agressions sexuelles qui se seraient produites lors du réveillon à Bangalore, au sud du pays.

Sinon on retiendra aussi dans l'actualité internationale...
L'inscription sur la liste noir des "terroristes internationaux" d'Hamza Ben Laden, le fils d'Oussama Ben Laden. Il est aujourd'hui âgé d'une vingtaine d'années.

Un massacre dans une prison au Brésil où une guerre des gangs a fait 56 morts entre dimanche et lundi, quand une mutinerie a éclaté.

L'indignation du Kosovo suite à l'arrestation d'un ancien Premier ministre, Ramush Haradinaj, mercredi en France. Il était visé par un mandat d'arrêt pour crime de guerre, lancé par la Serbie.

Un nouveau signe du Brexit qui approche ? L'ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l'Union Européenne, Ivan Rogers, a démissionné.

Partagez cet article :


Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Inscrivez-vous gratuitement à la Weekletter ! Notre newsletter chaque vendredi vous présente l'essentiel de l'actualité de la semaine.

Abonnez-vous à Weekly Premium. Profitez de Weekly sans publicité et accédez à des services réservés !

En savoir plus