Dans le rétro

L'essentiel de l'actualité internationale du 11 au 17 mars 2016

par le
Imprimer l'article

Le nouveau décret migratoire de Donald Trump bloqué, les tensions entre le régime turc et l'Europe, le conflit syrien qui entre dans sa septième année, l'interdiction du port visible de signes religieux en entreprise jugé non discriminatoire... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

L'essentiel de l'actualité internationale du 11 au 17 mars 2016 | Crédit photo Flickr/alisdare1/CC

Flickr/alisdare1/CC

1. Nouveau revers pour le décret migratoire de Donald Trump. Alors que le président assurait son nouveau texte inattaquable sur le plan juridique, un juge fédéral de Hawaï a bloqué son entrée en vigueur mercredi, estimant que son application causerait un "préjudice irréparable". Plusieurs magistrats avaient été saisis, notamment en Californie, dans le Maryland, l'Oregon ou dans les états de New-York et de Washington. Suite à cette décision, Donald Trump a annoncé qu'il était prêt à défendre sa mesure devant la Cour suprême.

Le premier décret migratoire de Trump avait été suspendu le 3 février dernier. Le nouveau interdit l'entrée sur le territoire américain pendant 90 jours aux ressortissants d'Iran, de Libye, de Syrie, de Somalie, du Soudan et du Yémen. L'Irak n'est plus concerné.

2. Mission de l'administration Trump au Proche-Orient. Jason Greenblatt, représentant spécial du président américain en charge des négociations internationales, a rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu lundi et le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas mardi. Objectif : tenter de relancer des discussions de paix, interrompues depuis 2014.

3. Tempête de neige mortelle au Canada et aux Etats-Unis. Le blizzard "Stella" a fait six victimes lors de son passage au Canada mercredi, la plupart dans des accidents de la route. Deux hommes sont aussi morts bloqués dans leur voiture, ensevelie par la neige. Mardi, la tempête est passée sur le nord-est des Etats-Unis, entraînant l'annulation de milliers de vols et la fermeture des écoles. A Washington, la première rencontre entre Donald Trump et Angela Merkel, prévue mardi, a été reportée à aujourd'hui.

4. Une nouvelle vidéo dans l'affaire de Ferguson. De nouvelles images d'un documentaire diffusé samedi donne un autre éclairage sur la mort de Michael Brown, jeune homme de 18 ans abattu par les policiers en août 2014. Sa mort avait provoqué des manifestations et des émeutes. Les vidéos laissent ainsi entendre que Michael Brown n'était peut-être pas dans la supérette pour y voler quelquechose avec violence, ce que prétendent les enquêteurs, mais plutôt pour récupérer son dû dans le cadre d'une transaction de drogue. Mais suite à la diffusion des images, la supérette a totalement nié l'existence d'un tel commerce.

5. Tensions entre l'Europe et Erdogan. La campagne européenne menée par le régime turc pour défendre une réforme constitutionnelle a mis le feu aux poudres entre Recep Tayyip Erdogan et plusieurs pays européens qui ont décidé d'annuler ou d'interdire des réunions publiques où des ministres d'Ankara devaient intervenir. Notamment les Pays-Bas le week-end dernier, ce qui a entraîné l'annonce par le président turc de sanctions diplomatiques comme la suspension des rencontres bilatérales ou le refus du retour de l'ambassadeur, ainsi que des accusations sur l'implication des néerlandais dans le massacre de Srebrenica.

Mardi, la même décision a été prise par l'Allemagne, qui a invoqué des risques de troubles à l'ordre public. Erdogan a alors attaqué Berlin, estimant que "le nazisme était encore très répandu en Occident" et qu'Angela Merkel "soutenait les terroristes", ce qui a déclenché de vives protestations.

Cette tension s'est accompagnée mercredi d'un piratage important de nombreux comptes Twitter dont ceux d'Amnesty International, de la BBC, du club de football du Borussia Dortmund et du ministère de l'Economie, par de présumés hackers turcs qui ont posté des messages reprenant les accusations d'Erdogan.

Un référendum doit avoir lieu le 16 avril prochain en Turquie sur un projet de réforme constitutionnelle qui mettrait en place un régime présidentiel dans le pays. La diaspora turque est estimé à 2,5 millions de personnes, un électorat sollicité.

6. Le Brexit bientôt déclenché, l'Ecosse indépendante ? Lundi, la chambre des Lords a adopté le texte qui va permettre de lancer le processus de séparation. Le lendemain, Theresa May, qui a aussi obtenu le consentement de la reine Elizabeth II, a confirmé qu'elle souhaitait déclencher le fameux article 50 avant le 31 mars prochain. Mais le Brexit ne plaît pas à tous les membres du Royaume-Uni. La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a ainsi annoncé de son côté qu'elle voulait organiser un 2ème référendum sur la question de l'indépendance du pays, très attaché à l'Europe.

7. Condamnation de la Hongrie pour détention illégale de migrants. La Cour européenne des droits de l'Homme a estimé mardi que deux demandeurs d'asile bangladais avaient été victimes de détention arbitraire et d'exposition à un risque de traitements inhumains et dégradants du fait de leur expulsion. Les faits se sont déroulés en septembre 2015 : les deux hommes ont été retenus pendant 23 jours dans une zone de transit, à la frontière avec la Serbie, sans que rien ne leur soit proposé comme procédure, avant d'être expulsés. Budapest a été condamnée à verser 10 000 euros à chacun des plaignants pour préjudice moral.

8. 6 ans de guerre en Syrie, les négociations ne donnent rien. Alors que le conflit syrien entre dans sa septième année, un nouveau cycle de pourparlers s'est soldé par un échec mardi à Astana, au Kazakhstan, où les parties, sauf les rebelles, tentaient de trouver une issue à cette guerre qui a déjà fait plus de 320 000 morts et plus de 11 millions de déplacés et réfugiés. Une grande réunion doit toujours se tenir à Genève le 23 mars prochain.

Sur le terrain, la violence est toujours vive. 74 personnes dont de nombreux pèlerins chiites ont été tuées samedi dernier dans une double explosion à Damas, dans la vieille ville. L'acte a été revendiqué par le front Fateh al-Cham, ex Al Qaïda en Syrie. Mercredi, deux attentats suicide ont encore fait au moins 32 morts dans la capitale et des dizaines de blessés, Des raids aériens ont aussi fait 25 morts, dont 14 enfants, dans la région d'Idleb, zone rebelle et djihadiste.

Mardi, pour la première fois depuis novembre, des convois d'aide humanitaire ont pu se rendre dans quatre localités syriennes assiégées et où vivent encore 60 000 personnes, pour y livrer des vivres et des médicaments.

9. La bataille de Mossoul continue. Si elle progresse, la reprise de l'ouest de la ville est rendue difficile par la résistance des djihadistes, notamment autour de certains ponts. Mardi, le commandant de l'EI pour le quartier de la vieille ville a été tué par les forces irakiennes. Dans le même temps, les civils continuent de fuir, pour éviter les tirs et bombardements. 600 000 personnes seraient toujours prises au piège dans des quartiers aux mains de l'EI.

10. Boko Haram imite l'EI. Le groupe islamiste qui sévit au Nigeria a diffusé une vidéo montrant une exécution face caméra et ce pour la première fois, s'inspirant ainsi des méthodes de Daech. Les victimes, vêtues de combinaisons oranges, étaient accusés par Boko Haram d'espionnage pour le compte du gouvernement nigérian. Un drapeau noir de l'EI était aussi visible.

11. Deux experts de l'ONU enlevés en RDC. C'est sur une route du Kasaï, dans le centre de la République Démocratique du Congo, que Zaida Catalán et Michael Sharp ont disparu avec leurs chauffeurs et traducteur depuis plusieurs jours. Selon les premiers éléments, les experts de 37 et 34 ans enquêtaient certainement sur des affrontements entre une milice locale et les forces armées.



12. Effondrement d'ordures meurtrier en Ethiopie. Au moins 46 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées samedi, dans un immense éboulement de poubelles dans la plus grande décharge du pays, située près de la capitale Addis Abeba. Selon la municipalité, les victimes vivaient sur le site et le fouillaient quotidiennement pour tenter d'y trouver des objets de valeur.

13. Accident mortel de bus en Haïti. Un autocar a foncé dimanche dans la foule, dans la ville de Gonaïves, faisant 38 morts et 13 blessés. Le véhicule a d'abord fauché deux piétons avant de renverser des musiciens présents sur la route. Le chauffard,qui travaille pour une compagnie de bus haïtienne, est en fuite.

14. Terrible bilan à Madagascar après le cyclone Enawo. Selon un dernier bilan communiqué mardi, l'ouragan qui a frappé l'île le 7 mars dernier a fait au moins 78 morts et 18 disparus. 400 000 personnes sont sinistrées. Les autorités ont déclaré l'état de "sinistre national".

15. Un colis piégé envoyé au ministère des Finances allemand. C'est dans la salle de traitement du courrier que le paquet a été découvert mercredi et le mélange explosif qu'il contenait aurait pu causer "des blessures considérables" à son ouverture selon les forces de l'ordre. Selon plusieurs médias, c'est le ministre lui-même, Wolfgang Schaüble, qui était visé. Le groupe anarchiste grec "Conspiration des cellules de feu" a revendiqué l'envoi ce jeudi, expliquant vouloir viser "le système au pouvoir".

16. Les suspects relâchés après la crainte d'attentat en Allemagne. Les deux hommes arrêtés samedi en raison d'une menace lié à l'EI et qui aurait pu viser un centre commercial d'Essen, ont été libérés au cours du week-end, faute d'éléments. Aucune arme ni explosif n'ont été retrouvés. Les autorités avaient fermé le complexe commercial samedi par crainte d'un attentat imminent, des menaces ayant été formulées par l'EI selon le ministre de l'Intérieur allemand. L'enquête se poursuit.

17. Düsseldorf : l'auteur de l'attaque à la hache souffriirait de "troubles mentaux". Le suspect qui a blessé sept personnes dans la gare de Düsseldorf jeudi dernier, les attaquant à la hache, aurait agi seul selon la police qui avance également l'hypothèse de problèmes mentaux. L'homme, âgé d'une trentaine d'années, avait sauté d'un pont dans sa fuite, se blessant grièvement avant d'être interpellé.

18. La piste terroriste écartée après la fusillade en Suisse. Les enquêteurs continuent leurs investigations après la mort de deux hommes d'origine albanaise jeudi dernier dans un café de Bâle, abattus par deux hommes armés qui ont pris la fuite. Si un règlement de compte a été évoqué, les motivations des tueurs sont encore inconnues. Mais le parquet a annoncé écarté tout lien avec le terrorisme.

19. L'extrême droite ne gagne pas les législatives aux Pays-Bas. C'est finalement le parti libéral du Premier ministre Mark Rutte qui est arrivé en tête du scrutin mercredi, devant notamment le parti populiste anti-islam de Geert Wilders, qui obtient tout de même quelques sièges.

20. Interdire les signes religieux au travail, pas discriminatoire. La Cour de justice de l'Union européenne a estimé mardi qu'une entreprise pouvait dans son règlement interne prévoir l'interdiction de signes religieux ou politiques visibles. Cela "ne constitue pas une discrimination directe" tant qu'il y a un objectif légitime, a justifié la Cour qui se prononçait sur deux dossiers, belge et français, de femmes musulmanes licenciées parce qu'elles portaient le voile. La situation française est toutefois plus particulière car aucun règlement interne n'a été constaté.

21. Procès LuxLeaks: des peines moins lourdes. Un tribunal du Luxembourg a allégé les peines en appel dans le procès des lanceurs d'alerte à l'origine du fameux scandale. Comme requis par l'avocat général, Antoine Deltour a été condamné à six mois de prison avec sursis et à 1 500 euros d’amende, Raphaël Halet à 1 000 euros d’amende. Le journaliste Edouard Perrin a été acquitté.


Dans le reste de l'actu, on retiendra aussi...

Le premier détournement depuis 2012 par des pirates somaliens, celui d'un pétrolier comorien dans le golfe d'Aden, lundi.

L'ex président égyptien, Hosni Moubarak, devrait bientôt sortir de prison, selon une décision prise lundi. A 88 ans, l'ancien chef d'Etat avait été acquitté début mars des accusations d'implication dans le meurtre de manifestants los de la révolte de 2011.

Le roi du Maroc Mohammed VI va remplacer dans les prochains jours le Premier ministre islamiste Abdelilah Benkirane, qui n'a pas réussi en cinq mois à à former une majorité.

Les Etats-Unis ont accusé les services de renseignement russes d'être à l'origine de la cyberattaque massive dont a été victime le groupe Yahoo, entre 2014 et 2016. Deux agents du FSB ont été inculpés.

La Fed, la réserve fédérale américaine, a relevé mercredi ses taux, pour la 2ème fois depuis l'élection de Donald Trump, la 3ème sinon depuis la crise de 2008.

Une dizaine de personnes, des touristes et des journalistes, ont été légèrement blessés jeudi lors d'une éruption de l'Etna.

Partagez cet article :


Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Inscrivez-vous gratuitement à la Weekletter ! Notre newsletter chaque vendredi vous présente l'essentiel de l'actualité de la semaine.

Abonnez-vous à Weekly Premium. Profitez de Weekly sans publicité et accédez à des services réservés !

En savoir plus