International

L’essentiel de l’actualité internationale du 13 au 19 mai 2017

C’est le rattrapage de l’actualité internationale. Un mort à Times Square percuté par un chauffard. Donald Trump au cœur de nouvelles polémiques. La libération de Chelsea Manning. Le président brésilien Michel Temer au cœur d’un scandale. Deux cyberattaques sans précédent en moins d’une semaine. Les élections au Népal. La canonisation de deux voyants de Fatima. Ou encore la mort d’un nourrisson nourri au lait végétal… Voilà ce qu’il ne fallait pas rater cette semaine.

1/ Un chauffard fauche des piétons à New York. Aux États-Unis, hier, un ancien militaire américain a fauché 23 piétons à Times Square, faisant un mort et au moins sept blessés graves. L’homme a un casier judiciaire. Bill de Blasio, le maire de New York, a affirmé qu’il n’y avait "pour l'instant, aucune indication qu'il s'agissait d'un acte de terrorisme". Le chauffard a été interpellé. Il s’agirait de Richard Rojas, un américain de 26 ans habitant le Bronx ayant servi dans l'US Navy de 2011 à 2014.

2/ Donald Trump divulgue des informations classifiées à la Russie. Une semaine après le limogeage du chef du FBI, le président américain est au cœur d’une nouvelle polémique. En début de semaine, le Washington Post a publié une enquête avançant que Donald Trump avait, lors d’une récente rencontre avec le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, évoqué des renseignements concernant l’Etat islamique. Une divulgation qui pourrait mettre en difficulté des sources. Le président américain a déclaré qu’il avait "absolument le droit" de partager des informations concernant "le terrorisme et la sécurité aérienne" avec Moscou. Quoi qu’il en soit, une enquête indépendante a été confiée à Robert Mueller, ancien patron du FBI.

3/ Donald Trump soupçonné d’obstruction à la justice. Selon le New York Times, le président américain aurait suggéré à James Comey, le patron du FBI qu’il a limogé la semaine dernière, d’interrompre une enquête visant son conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, dont il venait d’obtenir la démission. La Maison Blanche a nié en bloc ces affirmations. Ces nouvelles accusations pourraient être dramatiques pour Donald Trump. En effet, la tentative d’obstruction est un crime passible de destitution.

4/ La lanceuse d’alerte de WikiLeaks Chelsea Manning est libre. Aux États-Unis, après sept ans de prison, celle qui avait fourni des milliers de documents secrets de l’armée américaine a été libérée grâce à une remise de peine accordée par l’ancien président Obama. En 2013, elle avait été condamnée à trente-cinq ans de détention.

Et sinon, on retiendra aussi…
Michelle Obama est très en colère contre Donald Trump qui a supprimé son programme pour les repas sains à l'école. L'ex-première dame américaine a déclaré : "Ce ne sont pas des fakes news, l'obésité augmente chez les jeunes".

David Friedman, le nouvel ambassadeur américain est arrivé en Israël. Proche de Donald Trump, il est connu pour ses positions controversées en faveur notamment de la colonisation.

5/ Le président du Brésil Michel Temer enregistré en train de valider des "pots-de-vin". Nouveau séisme politique. Selon le journal O Globo, le chef de l’Etat aurait dit à Joesley Batista, un des propriétaires du groupe J&F : "Tu dois maintenir ça", en parlant des sommes d'argent que ce dernier versait à Eduardo Cunha, ex-président de la chambre des députés qui avait œuvré en 2016 à la destitution de l'ex-présidente de gauche Dilma Rousseff, afin d’acheter son silence. La conversation entre le président et l’industriel a été enregistrée. L’opposition a appelé Michel Temer à démissionner. Le député Alessandro Molon a déposé une demande officielle de destitution. Et plusieurs dizaines de Brésiliens sont descendus dans les rues des plus grandes villes du pays, y compris devant le palais présidentiel, à Brasilia. Les militants de gauche considèrent que Michel Temer, qui était le vice-président de Dilma Rousseff, a fomenté un "coup d'État" en s'associant à Eduardo Cunha pour prendre le pouvoir.

6/ Après de nouvelles violences, Nicolas Maduro déploie l'armée. Le Venezuela est toujours secoué par une vague de manifestations qui a déjà fait 43 morts. Le président vénézuélien a envoyé 2.600 militaires dans l'État de Tachira, dans l'ouest du pays, après des pillages et des attaques. L’état d’urgence a été de nouveau prolongé. La dégradation de la situation inquiéter la communauté internationale. Pour la première fois, et à la demande de Washington, le Conseil de sécurité de l'ONU a abordé le sujet.

7/ WannaCry, une cyberattaque sans précédent. Le week-end dernier, près de 300.000 ordinateurs ont été piratés à travers le monde, dans plus de 150 pays. Les hackers ont profité de failles autrefois secrètement exploitées par la NSA américaine pour rançonner des milliers d'utilisateurs, dont de grandes entreprises et des services publics. Concrètement, le virus a infecté des ordinateurs gérés par des systèmes Windows non mis à jour et connectés à Internet. Une fenêtre s’ouvre : "Oups, vos fichiers ont été encryptés !". Et on vous donne la marche à suivre pour récupérer vos données moyennant une rançon de 300?dollars.

8/ Après WannaCry, Adylkuzz ? Profitant des mêmes failles de sécurité que WannaCry, une nouvelle cyberattaque baptisée Adylkuzz a été lancée mercredi. Des centaines de milliers d'ordinateurs pourraient avoir été infectés même si on ne connait pas encore l'ampleur des dégâts.

9/ Un nouveau tir de missile pour la Corée du Nord. Pyongyang a affirmé que son nouveau type de missile testé dimanche, qui semble avoir une portée sans précédent, pouvait transporter une "puissante tête nucléaire". Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a condamné ce tir "en violation des résolutions du Conseil de sécurité et une menace pour la paix et la sécurité dans la région". Ce tir était le deuxième en 15 jours.

10/ Plus de 50 morts en Syrie dans une attaque de Daech. L’Etat islamique a attaqué deux villages de la province de Hama dans le centre du pays. Plus de 50 personnes, en majorité des combattants pro-régime, ont été tuées.

11/ Damas a-t-elle construit un crématorium ? Washington soupçonne le régime de Bassar el-Assad de perpétrer des crimes de masse et de faire disparaître chaque jour les corps de dizaines de prisonniers du pénitencier de Saydnaya en faisant brûler les corps dans un vaste crématorium. Ces accusations font suite à un rapport d’Amnesty International qui avait accusé le régime de Damas d'avoir pendu quelque 13.000 personnes en cinq ans, entre 2011 et 2015, dans cette prison qu'elle a surnommé "l'abattoir humain".

12/ Daech ne tient plus que 10 % de Mossoul. Les forces irakiennes ont repris près de 90 % de de la partie ouest de la ville au groupe Etat islamique. Le général Abdoulwahab al-Saadi a indiqué à l'AFP que les jihadistes n'avaient plus que deux options : "Mourir et aller en enfer ou hisser le drapeau blanc". 250.000 civils sont encore coincés à Mossoul-Ouest. La présence de civils freine l'assaut final pour reprendre la totalité de la ville.

13/ Les élections au Népal. La dernière fois que les Népalais ont voté aux élections locales, c’était il y a vingt ans… Après une décennie de guerre civile (1996-2006), qui a fait 16.000 morts et abouti à la chute de la monarchie hindoue, le pays renoue donc avec la démocratie. 13.556 postes, allant de maire à conseiller de district, sont à pourvoir. 50.000 candidats se sont présentés. Des élections provinciales suivront. Puis un scrutin national, en janvier 2018 au plus tard.

14/ Mutinerie en Côte d'Ivoire. Des soldats se sont à nouveau soulevés contre le gouvernement. Après quatre jours, un accord a été trouvé et les mutins sont rentrer dans leurs casernes. Le sergent Sidick a précisé que cet accord était "secret défense". Ils auraient obtenu la pleine satisfaction de leurs revendications avec le paiement de 5 millions de FCFA (7.500 euros) payés tout de suite et 2 millions en juin. Le bilan a été revu à la hausse, avec quatre morts et neuf blessés.

15/ Ebola de retour en RDC. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, plus de 400 personnes ont été placées en observation en République démocratique du Congo, où la maladie a déjà fait au moins trois morts.

Et sinon, on retiendra aussi…
En Inde, une fillette de 10 ans a été autorisée à avorter, bien que le délai légal pour une IVG ait été dépassé. Elle avait été violée par son beau-père.

En Turquie, un accident de car, qui s’est écrasé sur une voiture après une chute dans un ravin, a fait au moins 23 morts près de la ville de Marmaris, dans le sud-ouest du pays.

Au Mexique, le journaliste Javier Valdez, spécialiste reconnu du narcotrafic et pigiste pour l'AFP, a été tué par balle.

En Afghanistan, une attaque au siège de la télévision publique a fait un mort et une quinzaine de blessés. L'État islamique a revendiqué l'attaque.

Dans le nord de la Cisjordanie, un Palestinien de 23 ans a été tué par un colon israélien occupée lors de heurts près d'un barrage militaire.

16/ En Égypte, 17 momies retrouvées. C’est une découverte archéologique sans précédent ! Dans la province de Minya, à 200 km au sud du Caire, des archéologues ont retrouvé 17 momies dans des catacombes, au cœur d'un site archéologique désertique, ainsi que des cercueils d'animaux et deux papyrus écrits en démotique. Les momies pourraient dater de la basse époque (712-332 avant J.-C.).

17/ Nouvelle flambée de violences en Ukraine. Quatre civils ont été tués lorsqu’un obus est tombé dans la cour de leur immeuble à Avdiïvka, dans l’Est séparatiste. Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé qu’il annulait sa présence prévue à la finale du concours de l’Eurovision. Par ailleurs, l’Ukraine a bloqué l’accès à des sites et à des réseaux sociaux russes afin de "continuer à mettre la pression sur la Russie".

18/ La Tchétchénie devant la CPI. Trois associations lesbiennes, gays, bi et trans françaises ont déposé plainte devant la Cour pénale internationale contre le président Ramzan Kadyrov pour génocide. Le journal russe Novaïa Gazeta avait révélé, le 1er avril, une vague de persécutions ciblant les homosexuels en Tchétchénie et annoncé qu’au moins deux personnes avaient été assassinées par leurs proches.

19/ Le pape François a canonisé deux voyants de Fatima. Le week-end dernier, au Portugal, devant 500.000 fidèles rassemblés dans le sanctuaire de Fatima, le pape François a canonisé François et Jacinthe, deux des voyants à qui la Vierge était apparue au même endroit, il y a tout juste cent ans.

Et sinon, on retiendra aussi…
Silvio Berlusconi a réagi à l’élection d’Emmanuel Macron avec un commentaire sexiste : "Macron est un gars brillant bien sûr. Il a eu la chance d'avoir une belle maman qui le prend sous son bras." 

La Commission européenne a ouvert une procédure d'infraction à l'encontre de l'Italie pour violation des règles en matière d'homologation. Elle lui reproche de ne pas s'être suffisamment assurée de la conformité de modèles de la marque Fiat Chrysler.

En Grèce, des milliers de personnes ont manifesté à Athènes contre l’austérité et une grève générale a été observée à travers tout le pays. Les nouvelles mesures d’austérité dictées par les créanciers du pays ont été votées hier soir par le Parlement.

La Commission européenne a décidé d'infliger une amende de 110 millions d'euros à Facebook, estimant que la société américaine avait fourni des informations trompeuses lors du rachat de l'application mobile WhatsApp.

20/ La mort d’un nourrisson nourri au lait végétal. En Belgique, un couple encourt 18 ans de prison pour avoir choisi de nourrir son bébé exclusivement avec du lait végétal. L’enfant est décédé de malnutrition et de déshydratation. Il ne pesait que 4,3 kilos à 7 mois, au moment du drame. Les parents, ne s’étant jamais inquiétés, n’avaient pas consulté de médecin. Le procureur, lui, a déclaré que "cela revient à un refus délibéré de nourriture". Les laits végétaux ne couvrent pas intégralement les besoins nutritionnels spécifiques de l'enfant de moins d'un an et entraînent des carences majeures. La Société française de nutrition clinique et métabolique a d’ailleurs communiqué en septembre 2015 sur cette tendance qui est, selon elle, une "maltraitance nutritionnelle".

21/ Salvador Sobral, en attente d’une greffe du cœur, remporte l’Eurovision 2017. Le week-end dernier, c’est le Portugais qui a remporté la 62e édition du concours avec sa chanson "Amor pelos dois". Le chanteur, âgé de 27 ans, est atteint d’une insuffisance cardiaque sévère. Un candidat au grand cœur qui n’a pas hésité à porter un pull en conférence de presse, après sa demi-finale, avec un message de soutien aux réfugiés : "Quand j'ai su que j'allais participer à l'Eurovision, j'ai tout de suite pensé à eux, parce qu'ils quittent leur pays pour échapper à la mort. Ces personnes ne sont pas de simples immigrés".

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Top des Recherches

Les auteurs