International

L’essentiel de l’actualité internationale du 18 au 24 mars 2017

C’est le rattrapage de l’actualité internationale. L’attaque de Londres. L’hommage un an après les attentats de Bruxelles. La reprise des combats à Damas. La nouvelle semaine (chargée !) de Donald Trump. L'état japonais reconnu coupable dans la catastrophe de Fukushima. Le déclenchement du Brexit aura lieu le 29 mars. La mort de Chuck Berry. Ou encore la Norvège, pays le plus heureux du monde… Voilà ce qu’il ne fallait pas rater cette semaine.

1/ L’attaque de Londres. Quatre personnes ont été tuées. Mercredi, en début d'après-midi, un véhicule traversant le pont de Westminster a fait un écart vers le trottoir où il a fauché des piétons. Deux d'entre eux sont morts. La voiture a fini sa course en s'encastrant contre les grilles du Parlement. Armé de deux couteaux, le conducteur a ensuite pénétré dans la cour du Palais de Westminster où il a poignardé un policier. Ce dernier est décédé. L’assaillant a été abattu. L’attaque a également fait une quarantaine de blessés, dont trois lycéens français en visite en Grande-Bretagne. Sept personnes sont toujours hospitalisées dans un état critique. Hier, l’un d’eux est décédé des suites de ses blessures. La Première ministre Theresa May a rendu hommage aux victimes, aux secours et aux forces de l'ordre : "Le lieu de ces attaques, au cœur de notre capitale, n'est pas accidentel". Hier, l’attentat a été revendiqué par l’Etat islamique. Selon Theresa May, l’assaillant "est né au Royaume-Uni" et "a fait l’objet, il y a quelques années, d’une enquête du MI5" en lien avec "l’extrémisme violent". La police a arrêté huit personnes. L’identité des trois premières victimes a été dévoilée. Il s’agit de Kurt Cochran, un touriste américain d’une cinquantaine d’années, de Keith Palmer, un officier de 48 ans, et d’Aysha Frade, une Britannique de 43 ans.

2/ L’attaque avortée d’Anvers. En Belgique, un homme a été arrêté, hier. Il aurait tenté de foncer dans la foule sur la principale artère commerçante. Aucun blessé n'est à déplorer. L'homme, originaire du Pas-de-Calais, serait un ressortissant tunisien, détenteur d'une carte de résidant français. Il était connu des services de police pour des affaires de droit commun, mais n'était pas suivi par les services de renseignement. Il était sous l’emprise de l’alcool aux moments des faits. La ville a été placé en "vigilance renforcée".

3/ Un an après les attentats de Bruxelles… Il y a un an, deux attentats faisaient 32 morts et plus de 320 blessés à l'aéroport et dans le métro de la ville. Mercredi, la Belgique a rendu hommage aux victimes des pires attentats de son histoire. À 7 h 58, une minute de silence a été observée à l’aéroport de Zaventem en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde. Dans le métro de Bruxelles, personnel et usagers ont observé une "minute de bruit". Une messe a également été célébrée à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule.

4/ Washington et Londres interdisent les ordinateurs sur certains vols. Les Etats-Unis ont décidé d’interdire les ordinateurs portables et les tablettes en cabine sur les vols en provenance de huit pays : la Turquie, la Jordanie, l'Egypte, l'Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis et le Maroc. Ces nouvelles mesures ont été prises dans un contexte de durcissement de la politique migratoire et un risque d'attentats terroristes élevé. Dans la foulée, Londres a suivi Washington en interdisant les ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les vols en provenance de six pays : la Turquie, le Liban, la Jordanie, l'Egypte, la Tunisie et l'Arabie saoudite.

Et sinon, on retiendra…
A la suite de l'expédition de paquets explosifs au bureau du FMI à Paris et au ministère allemand des Finances, huit paquets "suspects", adressés à "des personnalités de pays européens", ont été découverts dans une poste d'Athènes.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a promis la mort prochaine du chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi.

Dans le Sinaï, dix soldats égyptiens ont été tués dans l'explosion de deux bombes lors d'affrontements avec des djihadistes du groupe Etat islamique.

5/ La guerre se prolonge à Mossoul. En Irak, l’armée bute toujours contre les défenses des djihadistes à l’entrée de la vieille ville où 400.000 personnes seraient prises au piège. L’offensive pour la libération de la partie ouest de la ville a été suspendue pour au moins 48 heures afin de revoir la stratégie.

6/ Nouvel assaut rebelle sur Damas. En Syrie, les hostilités ont repris depuis le week-end dernier entre rebelles et forces progouvernementales, dans la capitale pourtant épargnée par les combats ces deux dernières années. Les insurgés entendent faire étalage de leur force alors que les pourparlers de paix de Genève ont repris hier.

7/ Nouvelle semaine agitée pour Donald Trump. Hier, le président américain a connu un sérieux revers. Le vote prévu au Congrès pour abroger et remplacer l’"Obamacare" a été reporté par des républicains incapables de trouver une majorité.
Mardi, le directeur du FBI, James Comey, a officialisé qu’une enquête était en cours pour déterminer si une "coordination" avec la Russie avait eu lieu. Selon CNN, le FBI disposerait "d’informations indiquant que des associés de Donald Trump ont communiqué avec des agents russes présumés et auraient possiblement coordonné la divulgation d’informations préjudiciables à la campagne d’Hillary Clinton". Quatre proches du président américain sont concernés : Paul Manafort (son ancien directeur de campagne), Michael Flynn (ex-conseiller à la Sécurité nationale), Roger Stone (ex-conseiller) et Carter Page (conseiller de la campagne).
Vendredi dernier, Donald Trump a rencontré Angela Merkel. Une première rencontre officielle qui s'est déroulée à la Maison- Blanche, dans une atmosphère glaciale. Le président américain a même refusé de serrer la main de la chancelière allemande.

Et sinon, on retiendra…
Le dernier Rockefeller est mort. Le milliardaire et philanthrope américain David Rockefeller, ancien président de la Chase Manhattan Bank, s'est éteint à New York, à l'âge de 101 ans.

A la réunion du G20, les Etats-Unis se sont opposés à tous les autres pays sur le libre-échange qui n’excluent pas de renégocier les accords de l’OMC.

8/ L'Etat japonais reconnu coupable dans la catastrophe de Fukushima. Six ans après le drame, et en pleine semaine de commémorations de la catastrophe nucléaire l'État japonais a été jugé coupable de négligence. Le désastre aurait pu être évité si le gouvernement avait ordonné à Tokyo Electric Power (Tepco), l'exploitant de l'usine, de prendre des mesures de prévention. Le gouvernement et Tepco ont été condamnés à verser un montant total de 38,6 millions de yens (316.000 euros) aux plaignants, soit 137 évacués. Une somme très inférieure aux 1,5 milliard de yens réclamés.

Et sinon, on retiendra…
Au Pérou, de très violentes inondations dues à des pluies diluviennes ont déjà fait 75 victimes.

Au Brésil, un scandale de viande avariée a été révélé en fin de semaine dernière lorsque la police fédérale a annoncé que des inspecteurs sanitaires avaient été soudoyés par des entreprises du secteur agro-alimentaire pour certifier de la viande avariée comme étant propre à la consommation.

En Argentine, près de 300.000 personnes ont participé à une marche pour l'éducation. Ils répondaient à l'appel des syndicats pour des augmentations de salaire.

9/ Londres déclenchera le Brexit le 29 mars. On connaît désormais la date exacte à partir de laquelle le Royaume-Uni entamera sa procédure de sortie de l'Union européenne. La Première ministre britannique Theresa May écrira à Bruxelles le 29 mars prochain pour formellement annoncer la volonté déclencher l'article 50 du traité de Lisbonne. Cette notification déclenchera un compte à rebours de deux ans pour trouver un accord sur ce Brexit.

Et sinon, on retiendra…
Vingt ans après la mort de Diana, le prince William et son épouse Kate Middleton ont effectué une visite officielle de 48 heures à Paris.

En Allemagne, Martin Schulz a été élu à la tête du SPD. Il s'apprête à devenir ainsi officiellement candidat à la Chancellerie pour les élections du 24 septembre prochain.

Ancien commandant de l’IRA et ex-Premier ministre d’Irlande du Nord, Martin McGuinness est décédé à l’âge de 66 ans.

Nouveau dérapage. L’actuel président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, s'est adressé aux pays du sud de l'Union européenne : "Vous ne pouvez pas dépenser tout l'argent dans l'alcool et les femmes et ensuite demander de l'aide". Il refuse de s'excuser.

10/ Les révélations des "Monsanto Papers" sur le Roundup. La justice américaine a déclassifié des correspondances internes de la firme. On y apprend que cette dernière s’inquiétait dès 1999 du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup. Une nouvelle qui tombe mal pour l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) qui a annoncé, la veille, qu’elle ne considérait le glyphosate ni comme cancérogène ni même mutagène.

11/ La légende du rock'n'roll, Chuck Berry est mort. Le chanteur guitariste, considéré comme le père du rock'n'roll, est décédé à l’âge de 90 ans dans sa maison du Missouri. Il a été trouvé inanimé par les secouristes. Quelques jours auparavant, le jour de son 90e anniversaire, il avait créé la surprise en annonçant la sortie d'un nouvel album. Son premier depuis près de 40 ans. Sa maison de disques a dévoilé une chanson inédite "Big Boys", premier single de l’album "Chuck", qui doit sortir au printemps.

12/ Le pays le plus heureux du monde est... la Norvège. Selon le rapport de l'ONU et son classement 2017 du World Happiness Report, la Norvège est officiellement le pays le plus heureux du monde. Elle n’était que quatrième l'année dernière. Le Danemark arrive deuxième, suivi de l'Islande et de la Suisse.

13/ Le tombeau du Christ restauré. Après plus de dix mois, les travaux de restauration du tombeau de Jésus se sont achevés cette semaine à Jérusalem. Il a aussi été considérablement consolidé. Une grande cérémonie œcuménique a eu lieu ce mercredi.

14/ L’Eurovision sans la Russie ? Le concours doit se dérouler en Ukraine. Mercredi, Kiev a interdit pour trois ans l’entrée sur le territoire ukrainien à Ioulia Samoïlova, la candidate russe. La raison ? La chanteuse avait donné un concert en juin 2015 en Crimée, soit un peu plus d’un an après l’annexion de cette péninsule ukrainienne par la Russie. L’organisateur tente de trouver une solution afin que la candidate russe puisse concourir lors de la demi-finale du 11 mai prochain, voire de la grande finale du 13 mai.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs