International

L’essentiel de l’actualité internationale du 21 au 27 janvier 2017

C’est le rattrapage de l’actualité internationale. Les premières mesures controversées de Donald Trump. Les négociations d’Astana pour la Syrie. L’attaque de Mogadiscio. Le retour d’Adama Barrow en Gambie. Le dégel des projets de colonisation d’Israël. La dépénalisation des violences domestiques adoptée en Russie. Le choix de Martin Schulz pour affronter Angela Merkel aux élections. Ou encore la démission du grand-maître de l’Ordre de Malte… Voilà ce qu’il ne fallait pas rater cette semaine.

1/ Avortement, libre-échange, Obamacare… Les premières mesures de Donald Trump. Une semaine après son investiture, le nouveau président américain a déjà commencé à prendre des mesures concrètes.
° Donald Trump a signé un décret contre la loi sur l’assurance-maladie, l’"Obamacare", ordonnant à son administration qu’elle utilise toutes les marges de manœuvre possibles pour ne pas appliquer la loi actuelle, par des exemptions ou des reports.
° Donald Trump a entériné le retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Dans la foulée, il envisage aussi de renégocier l’accord de libre-échange nord-amériacin (Aléna) entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.
° Donald Trump a également relancé deux projets d’oléoduc, le projet Keystone XL reliant le Canada aux Etats-Unis, et celui de la compagnie Energy Transfer Partners dans le Dakota du Nord.
° Le nouveau président américain a signé un décret autorisant le gel des embauches au niveau fédéral, sauf pour l’armée.

° Mais le décret le plus controversé reste celui interdisant le financement d’ONG internationales qui soutiennent l’avortement. Le week-end dernier, des millions d’Américaines avaient d’ailleurs manifesté pour leurs droits. Ces restrictions avaient été annulées par Bill Clinton, puis remises en place par George W. Bush, avant d’être annulées à nouveau par Barack Obama.

° Donald Trump a signé le décret lançant le projet de construction d’un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, ainsi que le renforcement des contrôles de l’immigration. Le président américain en a profité pour réaffirmer que le financement de ce mur serait in fine payé par le Mexique. De son côté, le président mexicain a annulé sa visite à Washington.

2/ Une plainte contre Trump pour violation de la Constitution. L'association Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (Crew) a été déposée contre le président américain devant un tribunal fédéral de Manhattan pour violation de la constitution du fait de versements effectués par des gouvernements étrangers à des entreprises de son groupe. Ce qui pourrait donc engendrer des conflits d'intérêt lors de la négociation d'accords commerciaux entre les États-Unis et d'autres puissances.

3/ Les négociations d’Astana pour la Syrie. Au Kazakhstan, la rencontre organisée sous l’égide de l’Iran, de la Turquie et de la Russie a visé à consolider le cessez-le-feu. Pour António Guterres le nouveau secrétaire général de l’ONU, elle est un prélude encourageant à la reprise des discussions politiques prévue le 8 février prochain à Genève.

4/ La vie reprend tout doucement à Alep. Depuis la reprise totale de la ville par le régime le 22 décembre dernier, certains habitants d'Alep-Est qui avaient fui leur quartier, ont décidé de revenir.

5/ Les djihadistes chassés de leur bastion à l'ouest de Benghazi. En Libye, l'Armée nationale libyenne (ANL) loyale au maréchal Khalifa Haftar a annoncé avoir repris l'un des derniers bastions des djihadistes près de Benghazi, la région de Qanfouda.

6/ L’attaque de Mogadiscio. En Somalie, un double attentat à la voiture piégée contre un hôtel du centre de la ville, suivi d'une attaque par des combattants armés, a fait 28 morts. Au moins quatre assaillants étaient impliqués et ont été tués. Les islamistes radicaux shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué ce double attentat.

7/ Le nouveau président Adama Barrow est de retour en Gambie. Une semaine après avoir prêté serment à Dakar où il était en exil pour des raisons de sécurité, Adama Barrow est revenu dans son pays, hier. Il a été acclamé par une foule en liesse. Dans un premier temps, il "résidera chez lui jusqu'à nouvel ordre" plutôt qu'à la présidence, où la force de la Cédéao, sous commandement sénégalais, a installé son état-major. Après la crise politique de ces dernières semaines et le départ de Yahya Jammeh au pouvoir depuis 22 ans, une nouvelle ère va pouvoir s'ouvrir en Gambie.

8/ Israël annonce trois projets de colonisation en six jours. La situation a changé depuis l'accession de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Israël a poursuivi son offensive en donnant son accord, hier, à la construction de 153 logements à Jérusalem-Est, dans le quartier de Gilo. Ce projet était gelé depuis deux ans sous la pression de l'administration Obama. Il s’agit de la troisième annonce du genre en six jours. Israël en a promis des milliers d'autres dans les prochains mois. Pour rappel, les colonies (implantations israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés) sont illégales au regard du droit international.

9/ Du nouveau concernant les attentats Bruxelles. Selon la presse belge, les trois terroristes des attentats du 22 mars voulaient enlever des personnalités, dans le but de demander la libération de "leurs frères et sœurs", notamment celle de Medhi Nemmouche, l’auteur présumé de l’attentat du musée juif de Bruxelles. Par ailleurs, selon l’AFP, les terroristes visaient en particulier des passagers américains et sans doute aussi des juifs. De son côté, l’administration américaine a confirmé un ciblage précis des "comptoirs d’enregistrement américain, russe et israélien".

10/ La dépénalisation des violences domestiques adoptée en Russie. Dorénavant, les violences commises au sein d’une même famille, y compris contre les enfants ou le conjoint, ne seront plus passables de prison, à condition qu’elles n’aient pas causé de blessures graves, ni eu de précédent. Le texte, surnommé "la loi sur les gifles", est soutenu par de nombreux parlementaires conservateurs qui estiment qu’il redonne une seconde chance aux personnes concernées.

11/ Les contrôles aux frontières prolongés de trois mois en Europe. Mercredi, la Commission européenne a donné son feu vert à une nouvelle prolongation exceptionnelle, d'une durée de trois mois, des contrôles à certaines frontières intérieures de l'espace Schengen, réintroduits en 2015 par cinq pays confrontés à un fort afflux migratoire : l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Suède et la Norvège.

12/ En Italie, 16 morts dans un accident de car. Le véhicule a heurté une pile de pont à une sortie de l'autoroute de Vérone dans le nord du pays, avant de prendre feu. Le car transportait 56 personnes, dont deux chauffeurs et un groupe d'adolescents hongrois âgés de 14 à 16 ans, accompagnés de quelques parents et professeurs. L'accident serait dû à une défaillance mécanique ou humaine selon les premiers éléments de l'enquête.

13/ Martin Schulz pour affronter Angela Merkel aux élections. En Allemagne, l’ancien président du Parlement européen a été choisi par les sociaux-démocrates pour contrer la chancelière en septembre prochain. Selon un sondage "Emnid" pour le Bild am Sonntag, Angela Merkel obtiendrait 39 % des voix contre 38 % à Martin Schulz si l’élection se déroulait au suffrage direct.

14/ Le grand-maître de l’Ordre de Malte démissionne. Après deux mois de tensions et une enquête interne ordonnée par le Vatican, Fra Matthew Festing a été contraint de quitter ses fonctions par le pape François. L’affaire remonte à décembre dernier. Selon le journal La Croix, le grand maître de l’Ordre de Malte a exigé la démission de son grand chancelier. Devant le refus de ce dernier, Fra Matthew Festing a fini par le démettre de ses fonctions. Le pape François avait alors demandé à une commission d’enquêter sur cette éviction. Une enquête jugée "inacceptable" par l’Ordre de Malte. Afin de mettre fin à cette guerre, Fra Matthew Festing, pourtant en principe nommé à vie, a finalement accepté de démissionner à la demande du pape.

Et sinon, on retiendra dans le reste de l’actualité…
Brexit
. La Cour suprême britannique a jugé que le gouvernement devra consulter le Parlement de Westminster avant de lancer les négociations de sortie de l’Union européenne.

Des projets d'attentats ont été déjoués en Allemagne et en Autriche. La police allemande a estimé que l'individu de 21 ans arrêté ce week-end à Neuss était lié à un autre suspect arrêté à Vienne.

Du nouveau dans l’enquête du crash Air Algérie. Les experts désignés dans l'enquête en France ont mis en cause des lacunes dans la formation des pilotes dans leur rapport définitif remis aux juges.

En Italie, 29 personnes sont mortes dans l’avalanche qui a enseveli un hôtel le 18 janvier dernier, selon le bilan définitif. Onze personnes ont pu être sauvées.

Dans le sud des États-Unis, des intempéries ont provoqué la mort d’au moins 16 personnes le week-end dernier.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs