International

L'essentiel de l'actualité internationale du 29 juillet au 4 août

Le Venezuela qui s'enfonce dans la crise, des incidents sécuritaires en Allemagne, les tensions nucléaires entre la Corée du Nord et les USA...voici le récap de l'actu de la semaine dans le monde.

1/ La crise continue au Venezuela.

La tension qui touche le pays depuis avril est toujours à son maximum dans le pays où les électeurs ont voté dimanche pour désigner les délégués de l'Assemblée constituante renforcée voulue par le président Nicolas Maduro et rejetée par l'opposition. Un 2ème candidat a été assassiné la veille du scrutin. Deux des principaux opposants déjà assignés à résidence, Antonio Ledezma et Leopoldo Lopez, ont été arrêtés mardi. Depuis avril, les manifestations anti-gouvernementales ont fait plus d'une centaine de morts ainsi que des milliers de blessés.

Malgré les dénonciations de fraude et l'ouverture d'une enquête, le président Maduro a décidé que la séance inaugurale de l'Assemblée constituante se tiendrait vendredi, après un report de 24h.



2/ Attaque au couteau en Allemagne.

Vendredi dernier, un homme de 26 ans a tué un homme dans un supermarché de Hambourg, avant de poursuivre plusieurs passants dans la rue et de blesser six personnes. Arrêté par la police, l'individu est un demandeur d'asile né aux Emirats Arabes Unis. Connu des services de police comme islamiste et pour des signes de radicalisation, mais avec des problèmes psychologiques, il devait être reconduit à la frontière mais cela n'avait pas été possible pour des raisons administratives.



3/ Une fusillade dans une discothèque en Allemagne fait deux morts.

La police a écarté la piste terroriste après les tirs qui ont éclaté dimanche matin dans un établissement de Constance, près de la frontière avec la Suisse. Il s'agirait d'un conflit personnel. L'agresseur a été abattu par les forces de l'ordre.



4/ Un projet terroriste déjoué en Australie ?

Les autorités ont arrêté quatre personnes samedi à Sydney, empêchant selon elles un complot "d'inspiration islamiste" qui visait à faire exploser un avion en plein vol. La police n'a pas donné plus de précisions sur la cible. Dès ces interpellations, les mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports australiens.



5/ La Corée du Nord capable de viser les Etats-Unis ?

Pyongyang a affirmé avoir réussi vendredi dernier un nouveau tir de missile intercontinental et être, après ce "sévère avertissement", dans la capacité d'atteindre le territoire américain.  La provocation de trop pour Donald Trump qui a lancé un ultimatum via Twitter samedi, assurant qu'il ne permettrait plus que la Chine n'intervienne pas dans ce dossier autrement que par le dialogue. Les Etats-Unis ont aussi mené des exercices militaires en réaction, en collaboration avec la Corée du Sud.

En bref,
Dix jours après avoir pris son poste, le nouveau directeur de la communication de la Maison Blanche Antony Scaramucci a été congédié, suite à ses propos critiques envers des membres de l'équipe Trump.
Le Washington Post a affirmé lundi que c'était Donald Trump lui-même qui a dicté à son fils la déclaration faite en pleine campagne en juillet, sur une rencontre avec une avocate russe.

5/ De nouvelles sanctions qui déplaisent à l'Iran.

Alors que le président réélu Hassan Rohani a pris ses fonctions jeudi, Téhéran a dénoncé les nouvelles sanctions américaines validées fin juillet par le Sénat, les désignant comme une "violation"de l'accord nucléaire. L'Iran a aussi menacé les Etats-Unis de représailles.


6/ Le président brésilien échappe à une probable destitution.

Michel Temer a obtenu le vote des députés mercredi, lui permettant de ne pas être jugé pour l'instant pour corruption, alors qu'il est clairement mis en cause par les autorités judiciaires.

De son côté, l'ex-président Lula n'a pas connu le même sort. Lundi, le parquet fédéral du Brésil a fait appel de sa condamnation à 9 ans et 6 mois de prison pour corruption passive et blanchiment d'argent, dans le dossier Petrobras. Les juges souhaitent une peine plus lourde.


7/ Deux mort dans un accident d'avion au Portugal.

L'atterrissage en urgence d'un appareil de tourisme sur une plage de Sao Joao, près de Lisbonne, a tué deux personnes qui se baignaient, dont une fillette de 8 ans. L'avion aurait subi une panne de moteur. Une enquête a été ouverte.



On retiendra aussi dans le reste de l'actu internationale...

L'homme qui a tué trois touristes à l'arme blanche sur une plage d'Hourghada, en Egypte, le 14 juillet dernier, serait un partisan de l'Etat Islamique selon les enquêteurs.
En Turquie, environ 500 personnes comparaissent depuis mardi près d'Ankara pour leur participation présumée à l'organisation du coup d'Etat manqué de juillet 2016.
Au Nigeria, l'attaque d'un convoi de prospection pétrolier par Boko Haram a fait une soixantaine de victimes. Le groupe djihadiste a publié samedi une vidéo de trois membres de la mission enlevés.
En Somalie, un attentat a fait au moins six morts dimanche et une vingtaine de blessés à Mogadiscio, dans l'explosion d'une voiture piégée.
Un soldat de l'OTAN est mort jeudi dans une attaque suicide en Afghanistan.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a remanié son gouvernement jeudi, suite à plusieurs affaires et une baisse de sa cote de confiance.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs