International

L'essentiel de l'actualité internationale du 5 au 11 août 2017

Une vingtaine de morts en Chine dans un tremblement de terre, la tension à son maximum entre Trump et Kim Jong-Un, l'enquête européenne sur les œufs contaminés, des centaines de migrants jetés à la mer par des passeurs, le risque d'une crise électorale au Kenya... voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine !

1/ Séisme meurtrier en Chine.

La province du Sichuan a été frappée mardi par un tremblement de terre d'une magnitude de 6,5 sur l'échelle de Richter, qui a fait au moins 20 morts, plus de 400 blessés et détruit plusieurs habitations. Les autorités craignent un bilan beaucoup plus lourd. La zone, située dans le sud-ouest du pays, avait déjà subi un terrible séisme en 2008 qui avait fait plus de 80 000 morts.

 


2/ Tension à son comble entre la Corée du Nord et Donald Trump.

Un nouveau palier a été franchi dans les relations entre Pyonyang et les Etats-Unis ces derniers jours sur la question nucléaire. Une escalade verbale qui a atteint son maximum mardi avec les propos du président américain, promettant "le feu et la colère" à Kim Jong-Un s'il continue ses provocations. Peu après dans un tweet, il avait assuré que l'arsenal nucléaire américain est "plus fort et plus puissant que jamais". En réaction, la Corée du Nord a assuré qu'elle avait un plan pour tirer quatre missiles au dessus du Japon vers Guam, territoire américain dans le Pacifique à 3500 km et que son projet pourrait être opérationnel d'ici quelques jours. Les engins s'arrêteraient à quelques dizaines de kilomètres de l'île où 162 000 personnes vivent. Guam, où sont des installations stratégiques, possède également un bouclier anti-missile.

Les Etats-Unis doivent mener leur allié de Séoul des exercices militaires dans la péninsule coréenne d'ici fin août, ce qui pourrait aggraver les tensions.

Des manifestations ont eu lieu, pacifistes à Washington, de soutien au régime à Pyonyang. La communauté internationale a appelé à la retenue et à la désescalade, privilégiant une solution diplomatique. Le ministre russe des Affaires étrangères a annoncé vendredi que la Russie et la Chine avaient mis au point un projet commun de règlement de la crise entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, avec un gel des essais et des manoeuvres militaires.

En bref...
Pékin a dénoncé jeudi une mission effectuée par un destroyer de la marine américaine en mer de Chine méridionale, la qualifiant de violation des droits et d'atteinte à la souveraineté chinoise.

3/ Crise au Venezuela : entre soutien et nouvelles sanctions.

Installée depuis vendredi dernier, l'Assemblée nationale constituante s'est réunie à plusieurs reprises, s'octroyant mardi les pleins pouvoirs. Mercredi, le président cubain Raul Castro a apporté son soutien à Nicolas Maduro, pendant que les Etats-Unis ont décidé d'infliger de nouvelles sanctions financières au pays.

 


4/ Scandale des œufs contaminés.

Des perquisitions ont été menées jeudi en Belgique et aux Pays-Bas, dans le cadre des enquêtes ouvertes sur l'utilisation de fipronil dans des élevages de poules pondeuses. Le recours à ce produit non autorisé a entraîné la contamination de dizaines de milliers d'oeufs vendus dans plusieurs pays européens dont la Suisse, la Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni dont l'agence alimentaire a estimé à près de 700 000 le nombre d'oeufs importés concernés. Deux personnes ont été arrêtées aux Pays-Bas.

 


5/ 300 migrants jetés à la mer près du Yémen.

Entre mercredi et jeudi, des passeurs ont intentionnellement jetés à l'eau des dizaines de migrants venus surtout d'Ethiopie et de Somalie, au large de la province de Chabwa, au sud du Yémen. Les migrants tentent de rejoindre des pays du Golfe, plus riches. Des survivants ont raconté aux associations que les passeurs leur avaient demandé de sauter de leurs embarcations après avoir cru être repérés par les autorités.

En bref...
La Libye a interdit jeudi à tout navire étranger, sauf autorisation, de patrouiller près de ses côtes. Le pays a annoncé créer une zone de recherche et de sauvetage.
Après des images publiées sur des migrants débarquant sur une plage pleine de touristes, l'Espagne pourrait compter le plus grand nombre d'arrivées de migrants par la mer cette année, devant la Grèce. Ils sont plus de 8000 à avoir débarqué depuis le début de l'année.

 


6/ Une présidentielle difficile au Kenya.

Des violences ont fait quatre morts mercredi, au lendemain d'un scrutin tendu. Les premiers résultats donnés par la commission électorale donnent le président sortant Uhuru Kenyatta vainqueur, ce que l'opposition rejette, estimant que leur leader Raila Odinga doit être déclaré gagnant. En 2007 et 2008, des violences post-électorales avaient fait plus d'un millier de morts.

 


7/ Tensions en Turquie.

Des mandats d'arrêts ont été émis jeudi par les autorités turques à l'encontre de 35 personnes, soupçonnées de liens avec les organisateurs du coup d'état manqué de juillet 2016. Plusieurs journalistes sont concernés par les accusations "d'appartenance à une organisation terroriste armée".

Jeudi, un jeune Russe a été arrêté dans le sud du pays. Membre présumé de l'Etat Islamique, il aurait préparé un attentat au drone contre une base militaire, utilisée par la coalition internationaledans sa lutte contre l'EI. Son projet aurait été d'attaquer un avion américain selon une agence progouvernementale.

 


8/ Le mur souterrain autour de Gaza accéléré.

Israël a décidé d'aller plus vite dans la construction de l'obstacle voulu le long de la frontière avec la bande de Gaza, pour l'avoir achevé d'ici 2 ans. L'objectif est d'empêcher l'infiltration de commandos via des tunnels.

 

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs