Walhalla

Origine, formation, coup de foudre...cinq choses à savoir sur les orages

Depuis plusieurs semaines, la France est frappée par une vague de phénomènes, entraînant souvent le déclenchement de la vigilance orange.

Comment se forme un orage ?

L'orage, c'est d'abord un nuage géant, dont le nom est familier même pour les non spécialistes : le cumulonimbus. Selon Météo France, en forme d'enclume car il touche la stratosphère, il est environ large de 5 à 15km et haut de 15km.

Il s'agit au départ d'une masse d'air instable chaud et humide -donc le plus souvent en été- qui s'élève dans l'atmosphère et  qui se transforme en nuage composé dans la partie haute de glace et dans la basse de particules d'eau. Comme une pile électrique, l'une est chargée positivement, l'autre négativement. Alors quand les particules se rencontrent, avec la tension qui se dégage du sol, vous l'aurez compris : l'électrisation est maximale dans le nuage. Et le cumulonimbus doit se décharger de toute cette énergie, ce qui entraîne la foudre.

La foudre qui est à la foi le tonnerre, sa manifestation sonore et les éclairs, sa manifestation visible. L'orage peut aussi s'accompagner de fortes pluies, de grêle, de rafales de vent jusqu'à 140 km/h...


Pourquoi parle-t-on de "coup de foudre" lors d'un orage ?

Les éclairs qui se produisent lors d'un orage peuvent être de différentes formes. A l'intérieur même du cumulonimbus, entre deux nuages ou alors entre le nuage et le sol. Dans ce dernier cas, la violente décharge électrique qui se produit alors est appelé "coup de foudre". La foudre est très spectaculaire lors d'un orage et il faut s'en méfier.

 


Combien de temps dure un orage ?

Tout dépend de la charge électrique du cumulonimbus donc cela peut varier de quelques minutes à plusieurs heures. C'est aussi difficile à prévoir que les orages en eux-mêmes : on peut délimiter une zone mais pas où ils vont éclater précisément, ni leur intensité.

En revanche, on peut évaluer la distance d'un orage. Vous l'avez peut-être appris enfant : on compte les secondes entre l'éclair aperçu et le bruit du tonnerre. On multiplie ce nombre par 300 et cela nous dit à combien de mètres se situe l'orage de notre position.


D'où vient le mot orage ?

Le terme est un dérivé du vieux français "ore", qui signifiait "vent", auquel a été ajouté le suffixe "age", qui implique souvent une action liée.

 


2018 est-elle une année record pour les orages en France ? 

Les derniers phénomènes sembleraient bien l'indiquer. Selon Météo France, 182 796 impacts de foudre ont été enregistrés au mois de mai. C'est le plus grand nombre depuis 2000. Le précédent record était de 84 336, en mai 2009.

En moyenne, chaque année en France, on compterait 260 jours d'orage. Si l'on en croit les statistiques, c'est le sud de l'Aquitaine et la Corse qui sont les plus touchées.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs