Walhalla

Présidentielle 2017 : voter blanc, nul, ou s'abstenir... Comment faire et à quoi ça sert ?

par le
Imprimer l'article

Aujourd’hui, les Français sont appelés aux urnes pour le second tour de la présidentielle 2017. Et beaucoup envisage de voter blanc ou nul. Ou même de s’abstenir. Mais savez-vous comment faire ? Et connaissez-vous les conséquences sur les résultats de l'élection ?

Présidentielle 2017 : voter blanc, nul, ou s'abstenir... Comment faire et à quoi ça sert ? | Crédit photo Flickr/CC/thierryleclercq

Flickr/CC/thierryleclercq

Les Français votent aujourd’hui pour départager Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle. On connaitra ce soir le futur occupant de l’Élysée pour les cinq ans à venir. Mais en attendant, retour sur le scrutin. Les électeurs vont-ils donner leurs voix à Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen au nom du "front républicain" ? Contrairement à 2002, rien n’est joué et beaucoup refusent de choisir entre les deux candidats. A tel point que le vote blanc pourrait atteindre un niveau record.

L'occasion de vous rappeler les différences entre vote blanc, vote nul et abstention. La façon de s’exprimer dans l’isoloir. Et la manière dont ils sont comptabilisés.

Pourquoi et comment voter blanc ?
Le vote blanc indique une volonté de participer au débat démocratique, tout en rejetant l'ensemble des candidats.
L’électeur doit déposer dans l'urne un bulletin blanc dépourvu de toute mention ou une enveloppe vide. A noter qu’il n’existe pas de bulletin blanc officiel. Il doit donc être fabriqué par l’électeur et être de même format et grammage qu’un bulletin officiel de candidat. Pour le côté pratique, on repassera. Et si glisser une enveloppe vide peut paraitre plus simple, il existe un risque que votre vote soit comptabilisé dans les "nuls", comme ça a été le cas pendant près de deux siècles. On ne change d’habitude aussi facilement.
Quoi qu’il en soit, le vote blanc n'est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés. En revanche, pour la première fois pour une élection présidentielle, il apparaîtra dans les statistiques. En effet, depuis l’adoption de la loi du 21 février 2014, bulletins blancs et nuls doivent être classés séparément au terme de la consultation.
Certains se battent depuis longtemps pour qu’il le soit. Pourquoi ? Parce que le président de la République est élu à la majorité absolue. Or, si le vote blanc était comptabilisé, lors de l’élection présidentielle de 2012, François Hollande n’aurait obtenu que 48,63 % et n’aurait donc pas rempli la condition imposée par la Constitution.

Qu’est-ce que le vote nul ?
Contrairement au vote blanc, le vote nul est souvent considéré comme une erreur de manipulation. Il correspond à un vote entaché d'une irrégularité. Deux bulletins glissés dans l'enveloppe, un bulletin raturé ou déchiré, un bulletin au nom d'un candidat qui ne se présente pas, un bulletin annoté… Bon nombre d’électeurs se servent aujourd’hui du vote nul pour faire passer un message.
Tout comme le vote blanc, le vote nul n'est pas comptabilisé dans les suffrages exprimés.

Faire entendre sa voix en s'abstenant ?
S'abstenir, c'est tout simplement le fait de ne pas aller voter, alors que l'on est inscrit sur les listes électorales
. Pour cette élection présidentielle 2017, cette démarche est plébiscitée par de nombreux électeurs qui entendent faire entendre leur voix en ne la donnant à aucun des candidats en lice. Aujourd’hui, d’autres ne se rendront pas dans leur bureau de vote car ils se désintéresse de la politique, sont partis en week-end ou ont un cours d’aquaponey.
L’abstention n’est évidemment pas comptabilisée dans les suffrages exprimés. Puisque, par définition, elle ne s’exprime pas.

Blanc, nul, ou abstention… même résultat
Si vous votez blanc ou nul, votre voix ne comptera pas dans les suffrages exprimés
. Mais vous n’alimenterez pas non plus les chiffres de l'abstention puisque vous vous serez déplacé.
Que vous votiez blanc ou nul, ou que vous vous absteniez, le résultat reste le même : votre voix ne comptera pas. Et contrairement aux messages diffusés ces derniers jours, une abstention massive ou un grand nombre de votes blancs ne remettront pas en cause le résultat de l’élection.

Partagez cet article :


Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Inscrivez-vous gratuitement à la Weekletter ! Notre newsletter chaque vendredi vous présente l'essentiel de l'actualité de la semaine.

Abonnez-vous à Weekly Premium. Profitez de Weekly sans publicité et accédez à des services réservés !

En savoir plus