Walhalla

Qui sont les Rois Mages ?

L’épiphanie célèbre ces trois personnages. Mais connaissez-vous leur histoire ?

Vous les avez peut-être fait progressivement avancer chaque jour avant de les placer dans votre crèche ce week-end. Ou alors ces fameux "Rois Mages" ne vous évoquent-ils que vaguement quelquechose. Pour certains même juste une chanson, avec en Galilée une étoile du berger à suivre -difficile à ne pas avoir en tête maintenant- ou celle "de bon matin, j’ai rencontré le train..." ?

L’histoire des Rois Mages venus offrir des cadeaux à Jésus quelques jours après sa naissance est en fait assez mystérieuse. La première mention d’eux se trouve dans la Bible, plus précisément dans l’évangile de Saint Matthieu, écrit selon les spécialistes vers 80. On peut ainsi y lire au chapitre 2 : "Voici que des Mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, disant Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus l’adorer". Puis un peu plus loin dans le texte "Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l’enfant avec Marie, sa mère [...] ils lui offrirent des présents: de l’or, de l’encens et de la myrrhe".

Pas de mention précise de leur provenance si ce n’est d’Orient, ni de leur nombre, ni des prénoms Gaspard, Melchior et Balthazar qui leur sont désormais donnés. Et il n’est également question que de "Mages ", probablement des sages ou des astrologues selon les spécialistes, pas de Rois.

Il faut attendre plusieurs siècles pour que le profil de ces grands voyageurs se précise. Des théologiens comme Tertullien et Origène au IIIème siècle en font dans leurs écrits des "Rois" et estiment leur nombre à 3, certainement en se basant sur les trois cadeaux offerts. Au VIème siècle, on retrouve pour la première fois dans un ouvrage religieux des noms pour ceux qui sont désormais connus comme les "Rois Mages" : Melkon, Bithisarea et Gathaspa. De multiples orthographes selon les langues ont fini par donner, avec le temps, vous l’aurez deviné : Melchior, Balthazar et Gaspard.

En ce qui concerne leurs apparences, les premières descriptions littéraires sont apparues au VIIIème siècle, reprises par l’archevêque Jacques de Voragine dans sa Légende Dorée au XIIIème. On y parle alors d’un "Melchior, vieillard à cheveux blancs et à longue barbe", d’un "Gaspard, jeune, imberbe et rouge de peau" et d’un "Balthazar, au visage noir et barbu".

Mais depuis le XIIème siècle, les iconographies représentent plutôt les Rois Mages comme à chaque âge de la vie. C’est à partir du XVème siècle que les illustrations s’accordent pour montrer des hommes asiatique, noir et blanc, ainsi voulus comme des symboles de l’humanité toute entière. Une vision moyenâgeuse qui aurait pu évoluer mais qui est restée ainsi ancrée dans la tradition populaire.

En parlant de tradition populaire, saviez-vous qu’en Espagne, ce sont les Rois Mages, "Los Reyes Magos", qui apportent des cadeaux aux enfants ? Et en Finlande, les mages ne seraient pas 3 mais 4 ! Et le quatrième ne serait autre que...le Père Noël !

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


f

Suivez-nous

Les auteurs