Walhalla

Saint-Valentin 2017 : l’amour plus fort que le foot ?

par le
Imprimer l'article

Le calendrier tombe plutôt mal cette année. La Saint-Valentin coïncide avec le match de foot PSG/Barcelone. Si certains vont avoir du mal à choisir, il est temps, pour l’instant, de revenir sur les origines "pas très chrétiennes" de cette fête.

Saint-Valentin 2017 : l’amour plus fort que le foot ? | Crédit photo Flickr/CC/ Coralie Ferreira

Flickr/CC/ Coralie Ferreira

A l’origine de la Saint-Valentin, il y a un rite païen : les Lupercales. Ces fêtes romaines étaient célébrées à l’Antiquité du 13 au 15 février en l’honneur de Lupercus, dieu protecteur des troupeaux et des bergers. On fêtait alors l’arrivée du printemps et le renouveau de la fertilité. Les jeunes hommes s’habillaient en peau de loup, sacrifiaient un bouc à l'endroit où une louve avait allaité Romulus et Remus, avant de courir dans les rues de Rome, un fouet à la main. Les femmes désireuses d'être enceintes se présentaient à eux pour recevoir un coup de fouet. On est loin de la fête glamour qu’on nous vend chaque année. On comprend pourquoi l'Eglise a finalement décidé d’interdire les Lupercales en 494, afin d'instaurer un 14 février plus romantique...

Il faut remonter au IIIe siècle pour trouver une trace du saint-patron des amoureux. A cette époque, l'empereur romain Claudius manquait cruellement de recrues pour venir grossir les rangs de ses armées. Pour inciter les jeunes hommes à s'engager, il décida d’interdire les mariages afin de les détourner des femmes et d'une vie de famille. Les couples désireux de s'unir n’eurent alors d’autre choix que de célébrer clandestinement leur amour. Ils firent appel à un prêtre. Un certain… Valentinus !

La suite de l’histoire est plus tragique. Découvert, le prêtre Valentin fut condamné à mort par l'empereur Claudius et exécuté, par décapitation, un… 14 février !

Aujourd’hui, à travers le monde entier, les couples célèbrent l’amour chaque 14 février. Et chaque année, certains dénoncent une fête commerciale. Alors pour ou contre ? C’est à vous de voir.

Quoi qu’il en soit, la programmation du match de foot PSG/Barcelone le même soir risque de mettre à mal un certain nombre de couples. Le patron d’une agence de marketing a même envoyé une lettre au président de l’UEFA pour lui demander de décaler la date ce choc européen. Sans succès, bien évidemment.

Partagez cet article :


Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Inscrivez-vous gratuitement à la Weekletter ! Notre newsletter chaque vendredi vous présente l'essentiel de l'actualité de la semaine.

Abonnez-vous à Weekly Premium. Profitez de Weekly sans publicité et accédez à des services réservés !

En savoir plus