Walhalla

Sapin, crèche, bûche : d’où viennent les symboles de Noël ?

A une semaine du réveillon de Noël, passage en revue de quelques symboles de cette fête traditionnelle et familiale. Savez-vous d’où viennent le sapin, la crèche ou encore la bûche ?

Mon beau sapin, roi des forêts... Mais d'où vient-il ? Comme bien souvent, une des origines du sapin de Noël serait païenne. Les peuples germaniques célébraient fin décembre "la fête de Yule", le solstice d'hiver. Un retour progressif du soleil comme une renaissance et pour fêter ce moment, on décorait alors un des seuls arbres qui n'avaient pas perdu toute sa parure, symbole de grande résistance. Le sapin. Et il n'était pas rare d'y retrouver accrochés aux branches du blé, des fleurs, des fruits...

La crèche, symbolique toute catholique. On l’attribue à Saint François d’Assise au début du XIIIe siècle qui voulait donner aux fidèles une image vivante du mystère de la Nativité. Aujourd’hui, elle se retrouve dans de nombreux foyers. N’oubliez pas que Jésus ne doit pas être placé dans la crèche avant le 25 décembre. De plus, vous pouvez faire "voyager" vos trois Rois Mages. Partis d’un bout du salon, vous les avancerez vers la crèche de quelques centimètres chaque jour de décembre afin de reproduire leur périple. Guidés par l’étoile qui couronne certainement votre sapin.

Qui veut de la bûche ? Au départ, elle n’était pas glacée ! Il s’agissait d’une vraie bûche, en bois, que l’on brûlait dans la cheminée. Entre rite païen et superstitions, elle était censée protéger la famille, et permettait même (il parait !) de prédire le nombre de mariages. Le gâteau tel qu’on le connait n'est né, lui, qu'en 1870. Mais on ne sait pas précisément à qui on le doit, plusieurs pâtissiers se disputant sa paternité. Quoi qu’il en soit, il s’agissait alors d’un roulé afin de ressembler à une vraie bûche. Aujourd’hui, les plus grands chefs rivalisent pour proposer des desserts haute couture.

Voilà quelques explications à placer lors du réveillon.

Il ne reste plus qu’à vous souhaiter un Zalig Kerstfeest (en belge), Sheng Tan Kuai Loh (en chinois) ou encore Hauskaa Joulua (en finlandais). Joyeux Noël à tous !

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.

Suivez-nous

Top des Recherches

Les auteurs