God Save The Week

Un patron généreux, un prénom malheureux et Semaine Bleue

Un super bonus pour des salariés, un état-civil qui coince et des déjeuners pas comme les autres...voici quelques nouvelles et infos positives pour bien commencer le week-end !

Merci Patron ! 

Il y a des anniversaires que l'on aime célébrer de belle manière. Et c'est ce qu'a voulu faire Jean-Louis Brissaud, à la tête d'une entreprise de vente automobile basée à Saint-Fons, près de Lyon. Le PDG a ainsi décidé de reverser 1,6 million d'euros à ses salariés. Des primes exceptionnelles pour récompenser ses collaborateurs qui "se sont investis pour fonder et faire fleurir la société". La somme sera répartie en fonction de leur ancienneté dans l'entreprise.

 


Tu ne t'appelleras pas Marseille mon fils

Est-ce le nom de la cité phocéenne qui a fait bondir un des fonctionnaires de la mairie du 19ème arrondissement de Paris mercredi ? Deux jours plus tôt, un père de famille était venu déclarer la naissance de son fils et voulait rendre hommage à une ville chère aux parents qui s'y sont mariés, en lui donnant "Marseille" comme troisième prénom. Mais le service municipal ne l'a pas entendu de cette oreille et a rapidement averti de son intention de saisir le procureur de la République s'ils ne changeaient pas d'avis. Le motif avancé ? Marseille n'est pas un prénom. Pour ne pas perdre du temps dans des démarches administratives juste après la naissance de leur fils, les parents ont décidé de renoncer. Leur enfant s'appelle donc finalement Onken Philip, sans troisième prénom.

 


Tout le monde préfère manger à la cantine ? 

Alors que la Semaine Bleue, consacrée aux personnes âgées et aux retraités, se termine, Weekly a eu envie de mettre une initiative à l'honneur. Dans Les Landes, à Castaignos-Sousiens, une école primaire a décidé de se lancer dans une belle initiative. Une fois par semaine, les aînés de la commune se retrouvent non pas sur les bancs de la classe mais de la cantine de l'école du village, pour partager le déjeuner des écoliers. Depuis la rentrée, chaque jeudi, les échanges intergénérationnels mettent de l'ambiance dans le réfectoire !

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs