L'Humeur

#JusticeForNoura : et si la mobilisation internationale pouvait la sauver ?

Noura, une Soudanaise de 19 ans, a été condamnée à la peine de mort. Elle a besoin de vous. Allez-vous faire entendre votre voix ou laisser la sienne s’éteindre ?

En 2014, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, chrétienne soudanaise de 27 ans, avait été condamnée à la peine de mort pour apostasie. Son père était musulman et elle avait épousé un chrétien. Elle avait un enfant et en attendait un deuxième. À l’époque, cette histoire avait ému le monde entier. Plus d’un million de personnes avaient signé la pétition. Meriam Yahia Ibrahim Ishag avait été libérée.

Aujourd’hui, c’est Noura Hussein Hammad, une Soudanaise de 19 ans, qui a été condamnée à la peine de mort pour avoir tué, en position de légitime défense, son mari qui voulait la violer, encore. Son père l’avait forcée à se marier avec cet homme quand elle avait 16 ans. Elle a été reconnue coupable d’homicide volontaire, car les juges ont invoqué une vieille loi, qui ne reconnaît pas le viol conjugal, afin ne pas retenir la légitime défense.

Noura a moins de quinze jours pour faire appel. Amnesty International espère faire pression sur les autorités soudanaises afin de faire annuler cette condamnation. Le but ? Que Noura ait droit à "un nouveau procès, équitable, qui prend en compte les circonstances atténuantes". Pour y arriver, l’ONG compte sur la mobilisation internationale. Noura compte sur chacun d’entre vous. Pour ajouter votre voix à celles qui s’élèvent pour dénoncer cette décision inhumaine, vous pouvez signer la pétition en ligne #JusticeForNoura. Elle a déjà recueilli 300.000 signatures.

Au Soudan, les petites filles peuvent être mariées dès l’âge de dix ans. Les ONG et les militants des droits des femmes et des enfants ont multiplié les campagnes contre les mariages forcés. Beaucoup se sentiront touchés par l’histoire de Noura. Mais combien prendront le temps de dire "non" ? Non à ces traditions archaïques et moyenâgeuses. Non à ces rites barbares et inhumains.

Nous, c’est fait. Et vous ?

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs