Retrouvez Weekly sur Facebook

Walhalla

C'est quoi le PNR, le "Passenger Name Record" voté à Bruxelles ?

Les députés européens ont adopté jeudi le fameux PNR, qui doit aider à lutter contre le terrorisme. Mais cela correspond à quoi au juste ?

On en reparle depuis les attentats de janvier et novembre qui ont frappé la France, avec les ramifications que l'on connaît désormais en Belgique. Mais cela fait cinq ans que les débats sont en cours pour que l'UE se dote enfin de cet outil.

Le PNR, acronyme de "Passenger Name Record" est un registre de noms établi par les compagnies lors d'une réservation ou enregistrement d'un vol. Chaque identité d'un passager qui entre ou sort de l'espace aérien européen est donc enregistré dans un grand fichier, tout comme ses coordonnées, son itinéraire, ses bagages, les moyens de paiement utilisés et leurs numéros, ses précédents voyages... Les données, si elles sont masquées au bout de six mois, sont conservées en réalité pendant cinq années, durant lesquelles les pays membres de l'Union Européenne peuvent y accéder. Des "unités nationales de renseignement" doivent d'ailleurs être mises en place pour traiter toutes les informations transmises par les transporteurs et ainsi repérer de potentiels individus dangereux. Le seul pays qui n'est pas concerné par ce dispositif est le Danemark.

Des autorisations pour consulter le fichier sont aussi accordés à certains pays alliés, comme les Etats-Unis qui demandaient l'établissement d'un tel fichier européen depuis les attentats de 2001. Les Etats-Unis qui, comme le Canada, l'Australie ou le Royaume-Uni, sont déjà dotés depuis plusieurs années de leur propre PNR.

Mais il faudra encore du temps pour que le "Passenger Name Record" soit réellement opérationnel. Selon Europe 1, actuellement, seules une dizaine de compagnies livrent des informations sur leurs passagers. Une dizaine sur 200.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs