Retrouvez Weekly sur Facebook

Walhalla

C'est quoi le "rhume des foins" ?

Si les beaux jours font des heureux, certains les redoutent tant cela annonce quelques soucis de santé. La raison de ce cauchemar : le rhume des foins.

Depuis quelques temps, vous avez les yeux qui pleurent, la gorge qui gratte et cette fâcheuse tendance à éternuer et vous moucher sans pouvoir vous arrêter ? Pas de doute, c'est une rhinite allergique. Plus simplement : vous êtes victime d'un mal saisonnier nommé le rhume des foins ! Et vous n'êtes pas le seul puisque 6 millions de français seraient touchés et cherchent chaque année des remèdes.

Si cela fait souvent rire l'entourage, ou peut finir par l'agacer, le problème peut être beaucoup plus handicapant notamment quand il revient plusieurs fois par an ou qu'il s'accompagne de grave gêne respiratoire.

Le rhume des foins saisonnier est causé par une allergie au pollen, qui circule dans l'air et que l'on inspire. Au printemps, il s'agit surtout du pollen des graminées, comme les céréales mais on peut aussi les retrouver dans les pelouses des jardins. Et parce que ce serait trop simple, il existe également le pollen des arbres, bouleau ou platane, ou encore des herbacées, comme les plantes qui bordent les routes.

Mais d'où vient ce terme de rhume des "foins" ? Il aurait été employé à partir du XIXème siècle par les médecins qui ont constaté qu'à chaque saison des foins, les paysans se mettaient à présenter tous le symptômes d'un rhume. Dans les pays anglo-saxons, on parle même de "hay fever" ou fièvre des foins, tant les personnes atteintes étaient agitées !

En tout cas vous pouvez rassurer vos collègues, vos voisins de transport, vos proches...ce n'est pas contagieux !

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs