Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Ciné : Avengers 2, Good Kill, Entre amis… les sorties de la semaine

Depuis mercredi dans les salles, les Avengers sauvent le monde (bis), Ethan Hawke fait la guerre derrière un ordinateur, Daniel Auteuil, Gérard Jugnot et leurs amis font du bateau et Wim Wenders filme un drame en 3D.

Cette semaine, les Avengers écrasent tout sur leur passage. Peu de films ont eu l’audace de se confronter au mastodonte signé Marvel. Rassurez-vous. Si vous n’êtes pas un adepte des super-héros ou si vous préférez attendre qu’il y ait un peu moins de monde dans les salles, quelques distributeurs ont joué la carte de la contre-programmation.

L’expérience de la semaine : Jauja de Lisandro Alonso est une énigme. Au départ, on est dans un univers très graphique, presque figé, avec une forte influence picturale. Puis peu à peu, ce côté théâtral se transforme. Le spectateur suit l’errance psychologique d’un père dans la pampa argentine. Et le tout se termine comme un conte moderne. C’est irracontable mais c’est franchement beau. Et puis Viggo Mortensen y tient le rôle principal.

Le film antiguerre de la semaine : Avec Good Kill, Andrew Niccol signe en quelque sorte l’antithèse de son Lord of War. Autant le film avec Nicolas Cage était dynamique, cynique, spectaculaire, autant ce Good Kill est introspectif et clinique. Revenant sur des faits réels, le long métrage s’intéresse à un pilote de drone qui combat les Talibans derrière son ordinateur depuis Las Vegas. Le sujet est aussi inquiétant que passionnant mais malheureusement le traitement tire un peu en longueur.

Les autres sorties :
Marvel sort une fois de plus l’artillerie lourde avec son Avengers : l’ère d’Ultron. Iron Man, Thor, Hulk et Cie vont une fois de plus s’associer pour protéger la terre d’une terrible menace. Au programme : des nouvelles têtes, un début de romance, du spectacle et une pluie d’effets spéciaux. Que demander de plus ? Un scénario plus abouti, pour la prochaine fois…

Olivier Barroux (sans Kad) nous propose avec Entre amis une comédie de potes. Que se passe-t-il quand trois couples d’amis décident de partir en vacances sur un bateau ? Ils bronzent, rigolent et boivent quelques bonnes bouteilles. Mais les chamailleries ne vont pas tarder à faire tanguer le navire. Daniel Auteuil, Gérard Jugnot, François Berléand et Zabou Breitman s’en donnent à cœur joie.

Emmanuel Mouret n’a pas peur des Avengers. Avec Caprice, il reprend son rôle d’Antoine Doinel bis. Cette fois ci, son cœur est tiraillé entre une actrice fantasmée et une jeune femme peu farouche. Certains trouvent ça « absolument charmant », mais ce trop-plein de légèreté finit par être lassant à la longue non ?

Broadway Therapy de Peter Bogdanovich est une comédie chorale réjouissante dans laquelle une ex escort-girl tente de se reconvertir en star des planches new-yorkaises. Rien ne va se passer comme prévu et les crêpages de chignions seront nombreux. Le casting de Jennifer Aniston (Cake) à Owen Wilson en passant par la petite nouvelle Imogene Poots est impeccable.

Pour son retour à la fiction, Wim Wenders a opté pour un drame filmé en 3D. Pourquoi en 3D ? Il faut lui demander. Sans doute que le défi technique le passionnait. Au-delà de la « performance », Everything will be fine s’intéresse à Thomas (James Franco), écrivain en manque d’inspiration, qui va renverser accidentellement un jeune garçon sur la route. Il trouvera la rédemption grâce à l’écriture mais pas sûr que cela plaise à tout le monde.

On termine avec le Dos Rouge d’Antoine Barraud, un film qui traite de peinture, de monstruosité et d’un réalisateur qui tente de faire un film. On y comprend pas grand-chose, comme le personnage principal quand il regarde certains tableaux… Mais sans doute que l’essentiel est ailleurs.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité cinéma et séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs