Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Ciné : Good Vs Evil

Une chronique ciné spécial Halloween sans fantomes, sans monstres, sans même un clown maléfique, mais avec de la castagne, de la cuisine et des gens qui ont la foi.

Cette semaine c’est Halloween… et dans les salles toujours aucun film d’horreur. Tant pis, il faudra se contenter de la bonne vieille lutte entre le bien et le mal. Sinon vous pouvez retourner voir Annabelle, en espérant que la séance ne sera pas gâchée par l’apparition d’un clown maléfique.

Le film gourmand de la semaine

Après le flop de Cowboys et Envahisseurs, Jon Favreau avait besoin d’une pause loin de la pression hollywoodienne. Avec #Chef, il se paie un petit film amusant et cynique sur le monde de la cuisine. Mais dans cette histoire de chef, dont la carrière est mise à mal par une critique assassine de bloggeurs et qui décide de tout lâcher pour ouvrir un food truck, on ne peut s’empêcher de voir un parallèle avec l’industrie du cinéma. La créativité est-elle obligatoirement dans le manque de moyens ? Pas forcément nous dit Favreau, mais il faut de temps en temps s’évader pour mieux se retrouver.

Les autres sorties

Dans la famille "adaptation d’un bestseller pour adolescents", je demande The Giver de Philip Noyce. Dans le futur imaginé par Loïs Lowry, auteur de la trilogie, les émotions ont été complètement éradiquées. Si la description de ce monde aseptisé est intéressante, le propos moralisateur trop poussé finit par plomber le long métrage. Encore une fois, l’enfer est pavé de bonnes intentions…

Sur le terrain du film d’action, avec flingues et poursuites à gogo, deux prétendants s’affrontent cette semaine. D’un côté, on a Pierce Brosnan dans November Man de Roger Donaldson et de l’autre Keanu Reeves dans John Wick de David Leitch et Chad Stahelski. Le premier joue une sorte de James Bond à la retraite (tiens tiens !) contraint à reprendre du service. Et le second campe une espèce de justicier 2.0 qui va se venger des vilains malfrats qui ont tué son chien. Je vous laisse faire votre choix.

Avec La Vie Sauvage, Cédric Kahn nous offre une petite pause loin de l’agitation des villes. Adapté d’un fait divers (un père a fui pendant dix ans avec ses deux fils en se cachant dans la nature), ce film bucolique n’est pas de tout repos. Mathieu Kassovitz y est magistral comme d’habitude.

Imaginez…Vous passez une soirée avec une inconnue qui se révèle être la fille parfaite. Enfin presque puisqu’elle a déjà un petit ami. Pourriez-vous être ami avec elle ? C’est ce qui arrive à Daniel Radcliffe dans Et plus si affinités ? Une comédie rafraîchissante pour le week-end.

Canailles Connection de Reshef Levi est le film turbulent de la semaine. Dans cette comédie policière, un jeune surdoué s’associe avec une bande de papis malicieux pour braquer une banque. Déjà vu mais drôle.

Pour ceux qui préfèrent les expériences plus extrêmes, Chemin de Croix de Dietrich Brüggemann est le film idéal. On y suit le destin de la très pieuse Maria, 14 ans, qui décide de suivre son propre chemin de croix. Rien ni personne ne pourra l’arrêter… Aie! Finalement, le cinéma d’auteur ça fait peur aussi parfois.

Retrouvez toute l'actualité cinéma et séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs