Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : 50 Nuances de Grey, les Nouveaux Héros, l’Enquête… les sorties de la semaine

Cette semaine dans les salles, un soupçon de sadomasochisme « bien sous tous rapports », Marvel se cache dans un Disney, l’affaire Clearstream enfin décryptée et le remake français de la Grande Séduction.

Impossible d’y échapper. La déferlante 50 Nuances de Grey débarque dans les salles écrasant toute concurrence sur son passage. Dommage car cette semaine cinéma ne se résume pas qu’à des glaçons sur un téton. L’orgasme est ailleurs assurément.

Le film incontournable de la semaine : La question est sur toutes les lèvres : 50 Nuances de Grey est-il un bon film ? La réponse n’a pas d’importance. Les millions de fans des bouquins et toutes celles (et ceux) qui rêvent de s’encanailler (gentiment) vont se ruer dans les salles avec délice. Les cinéphiles fuiront avec dédain ce produit calibré pour plaire. Et si la vérité se trouvait justement entre les deux ?

Le Disney pas de noël de la semaine : Les Nouveaux Héros de Dan Hall et Chris Williams est un film hybride à mi-chemin entre la production classique Disney et l’univers plus frondeur de Marvel. Visuellement c’est une fois de plus bluffant, surtout avec la création de cette ville au croisement de Tokyo et de San Francisco qui mise tout sur la robotique. Vos enfants vont craquer pour le robot Baymax, sorte de bonhomme Michelin à taille humaine. Le résultat est enlevé, drôle et plutôt original. Dommage, toutefois, que le rythme trop soutenu finisse par nous épuiser un peu…

Les autres sorties :

Vous n’avez toujours pas compris les tenants et les aboutissants de l’affaire Clearstream ? Le cinéaste Vincent Garenq a pensé à vous avec l’Enquête. Revenant sur le travail d’investigation du journaliste Denis Robert, ce film joue la carte du thriller doublé d’un propos politique intéressant. Gilles Lelouche est convaincant.

La comédie française de la semaine est un remake. Celui du film canadien La Grande Séduction. Soit l’histoire d’un village prêt à tout pour conquérir le cœur d’un médecin. Devenu en VF Un Village presque parfait, ce long métrage signé Stéphane Meunier parle de désertification des campagnes et de pression économique européenne dans la bonne humeur. Il fallait le faire.

On retrouve cette ode à la vie à la campagne dans Les Merveilles de l’italienne Alice Rohrwacher. Sauf qu’ici point de bouffonnade, mais le regard incisif d’une cinéaste sur le déclin rural de son pays avec des personnages hors du temps. Malgré l’aridité du sujet, la poésie est de mise, promis.

Vincent Macaigne est un peu la star du cinéma d’auteur alternatif français. Il s’illustre cette semaine dans Une histoire américaine d’Armel Hostiou. Soit le destin de Vincent (tiens, tiens) qui décide de suivre sa bien-aimée à New York alors qu’elle ne veut plus de lui. Une nouvelle incarnation du looser magnifique…

Un film russe en noir et blanc, ça vous tente ? Non ? Vous avez tort car Il est difficile d’être un dieu est le dernier film de Alexei Guerman, soit l’un des réalisateurs russes les plus révérés avec Tarkovski. Ce long métrage très philosophique nous plonge dans un univers de science-fiction médiéval. La curiosité rare de la semaine.

On termine avec le nouveau film du réalisateur Eran Riklis (Les Citronniers, La Fiancée syrienne). Mon fils suit le destin de Iyad, premier et seul arabe accepté dans une prestigieuse école juive à Jérusalem. Un peu isolé, il va se lier d’amitié avec Yonatan, un garçon atteint d’une maladie héréditaire. Soit un drame subtil garanti sans menottes ni cravache.

Retrouvez toute l'actualité cinéma et séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs