Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Chappie, Inherent Vice, Snow in Paradise...les sorties de la semaine

Dans les salles cette semaine, le robot Chappie conquiert l'humanité, le renouveau du polar britannique et le documentaire primé aux oscars sur Edward Snowden.

Dans les salles cette semaine : l'éternel combat entre le bien et le mal, et ses nuances de gris, est de retour. Qu’il soit caché sous un nuage de marijuana, dans les quartiers pauvres de Londres ou dans un futur proche où l'intelligence artificielle fait ses premiers pas… il est partout. Je vous préviens les désillusions seront nombreuses. Mais rassurez-vous, assis confortablement dans votre fauteuil de cinéma vous ne risquez-pas grand-chose. Enfin...

Le film "fou fou" de la semaine : Il était une fois un robot qui s'éveille dans les rues de Johansbourg. Mais le conte de fées s’arrête là. Car les rues de la ville sont désolées et il a un couple de gangsters un peu barjots (mais attachants) comme parents. Hésitant sans arrêt entre la parabole enchantée et le jeu vidéo, Chappie ne fait jamais dans la demi-mesure. Dommage que Neill Blomkamp (District 9, Elysium) sacrifie l’écriture des personnages sur l’autel de la bravade visuelle. On y perd grandement en émotion. Mais sa thématique sur la mutation du corps humain reste fascinante.

Les autres sorties :

Paul Thomas Anderson (There will be blood, Magnolia) est un cinéaste viscéral. Sa caméra incisive transcende les destins sans nous épargner les détails. Son dernier film, Inherent Vice adapté d’un roman de Thomas Pynchon n’échappe pas à cette radicalité, même si elle se cache sous une esthétique psychédélique. A vouloir rester trop fidèle au texte, Anderson en aurait-il perdu son sens de la narration ? Joaquin Phénix est lui parfait comme d’habitude.

Dans les bas-fonds de Londres, un homme tente d’expier ses péchés mais son passé de criminel va le rattraper. Méfiez-vous de ce pitch en apparence balisé. Car avec Snow in Paradise, le nouveau venu Andrew Hulme signe un polar coup de poing qui n'est pas sans rappeler Un Prophète de Jacques Audiard. Il y a pire comme référence.

Un petit peu de marivaudage ça vous tente ? Avec l’Art de la fugue, Brice Cauvin vous en sert un sur un plateau. Un peu trop peut-être. Même si les complications amoureuses des trentenaires peuvent être lassantes, il faut reconnaître que le trio d’acteurs (Nicolas Bedos, Laurent Lafitte et Benjamin Biolay) ne manque pas de charme.

Tokyo Fiancée de Stefan Liberski peut être vu comme une sorte de petit frère mutin de Stupeur et Tremblements d’Alain Corneau. Adapté du roman Ni d’Eve, ni d’Adam d’Amélie Nothomb, ce film joue la carte du tendre et de l’espièglerie. Pauline Etienne campe une jeune Amélie perdue dans les rues d’un Tokyo moderne. Elle va tomber amoureuse d’un jeune élève à qui elle donne des cours de Français. Une sorte de Candy moderne sans le raton laveur.

Auréolé de son oscar du meilleur documentaire, Citizenfour de Laura Poitras revient sur l’incroyable histoire d’Edward Snowden. Ce jeune homme a révélé au grand public qu’il existait un programme d’écoutes de grande ampleur des citoyens aux Etats-Unis. Traitre ou défenseur de la liberté ? Je vous laisse seul juge. A voir avant de découvrir le projet de fiction que prépare Oliver Stone sur le sujet.

Plus léger, Le Grand Musée de Johannes Holzhausen est une plongée virevoltante dans les coulisses du Musée de l’Histoire de l’Art de Vienne. Un documentaire à la fois drôle et incisif. Il faut dire qu’avoir comme décor l’un des plus beaux musées d’Europe ça aide !

Retour à la vie d’Ilaria Borrelli et Guido Freddi, coproduction italo-cambodgienne, suit le destin d’une femme qui va aider trois jeunes filles à retrouver leur famille au Cambodge. Un peu de road movie, un soupçon de thriller et quelques complications sentimentales et vous obtenez : le drame de la semaine.


On termine avec Le Cercle de Stefan Haupt qui revient sur une histoire vraie : celle d’un club d’homosexuels clandestin dans la Suisse de 1958 qui publia la première revue gay autorisée. Un film touchant qui nous rappelle que le combat sur la liberté sexuelle est loin d’être gagné.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité cinéma et série sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs