Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Connasse, Ouija, Nos femmes… les sorties de la semaine

Dans les salles cette semaine, la connasse est amoureuse du Prince Harry, des fantômes viennent hanter des adolescents, Thierry Lhermitte a tué sa femme et l’Allemagne d’après-guerre doit faire face à son passé.

Pas de doute, c’est une semaine critique. Entre Avengers qui monopolise toutes les entrées et la tenue prochaine du festival de Cannes, les distributeurs ne jouent pas leurs meilleures cartouches durant cette période. Du coup, vous trouverez dans les salles une multitude de films européens primés, des comédies françaises (ça ne change pas, il y en a toute les semaines), des documentaires haut de gamme et un film d’horreur. Qui sait, dans le lot, vous pourriez bien trouver votre bonheur.

Le film féministe de la semaine : Camille Cotin est une connasse. Si vous êtes fan du programme court de Canal + vous êtes au courant. Sans surprise, la comédienne se lance dans l’aventure du long métrage. C’est un exercice toujours périlleux de rallonger des sketches conçus pour ne durer que quelques minutes. Pour cette Connasse, Princesse des cœurs, les réalisatrices, Eloïse Lang et Noémie Sagliot ont opté pour le faux documentaire dans le ton de Borat et des 11 commandements. Soit 1 h 20 de conneries, ça passe ou ça casse…

Les autres sorties :

Mes amis, mes amours, mes emmerdes : partie 2. Après Entre Amis, sortis la semaine dernière, voici Nos Femmes de et avec Richard Berry. Soit une adaptation de la pièce à succès du même nom dirigé par l’acteur en 2013. L’amitié de trois amis de 35 ans est mise à mal lorsque l’un d’entre eux annonce qu’il vient d’étrangler sa femme. Le trio Lhermitte, Berry, Auteuil vaut le déplacement.

Si vous êtes à la recherche d’un petit peu de romantismes, Weekly vous conseille 10 000 km de Carlos Marques-Marquet. Ce long métrage espagnol nous raconte la relation à distance entre Alexandra et Sergi. On suit leurs doutes, leur passion et leurs disputes par écrans d’ordinateurs interposés. Le genre de film qui donne envie d’aimer.

Ouija de Stiles White aurait pu être une bonne idée. Faire un film autour de la fameuse tablette de spiritisme, jouer avec ses origines, nos peurs profondes et même s’amuser un peu… Mais non, les producteurs se sont contentés de faire un énième film d’horreur avec une malédiction, des fantômes en colère et des jeunes terrorisés. A réservé aux amateurs du genre.

Le Labyrinthe du silence de Giulio Ricciarelli nous plonge dans les méandres de l’histoire allemande en s’intéressant au célèbre procès d’Auschwitz. Plus exactement, le film suit le parcours d’un jeune procureur qui trouve des preuves pour poursuivre d’anciens officiers SS ayant servis dans le camp. Mais dans l’Allemagne de l’après-guerre, sa quête de justice ne va pas être bien accueillie.

Les documentaires ont le vent en poupe cette semaine. Citons d’abord, l’excellent Les Optimistes de Gunhild Westhagen Magnor (Oui, je sais. Si on vous demande son nom, dites simplement : « c’est une réalisatrice norvégienne »). Vous y suivrez l’aventure incroyable de cette équipe de volley norvégienne composée de mamies (entre 66 et 98 ans) qui décident d’aller en Suède pour affronter leurs homologues masculins. Dans un registre complètement différent, Beyond Clueless de Charlie Lyne est une étude passionnante sur les Teen Movie des années 90 et 2000. Dans les deux cas, vous en sortirez grandit.

La recette du Tournoi d’Elodie Namer ? Un soupçon de drame, deux doigts de de suspense et une poignée de jeunes acteurs sympathiques (Lou de Laâge et le nouveau venu Michelangelo Passanniti). C’est frais, c’est rythmé, c’est français.

Comment convaincre les gens d’aller voir un film qui s’appelle Un Pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence ? Déjà en vous promettant que ça ne ressemble à rien de ce que vous avez pu voir. Puis en vous affirmant qu’on y parle autant du sens de la vie que de Farces et Attrapes. Et surtout en vous rappelant que son réalisateur est un certain Roy Andersson, auteur du Chansons du deuxième étage, prix du jury à Cannes en 2000.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité cinéma et séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs