Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Ex Machina, Loin de la foule déchaînée, Graziella… les sorties de la semaine

Dans les salles cette semaine : les futurs héros de Star Wars font dans l’intelligence artificielle, Al Pacino vieilli avec classe, Rossy De Palma aime Denis Lavant, Charlotte de Turckheim fait de la comédie sociale et Carey Mulligan hésite entre plusieurs prétendants.

Ouf. Cette semaine, l’avalanche des sorties reprend enfin son rythme de croisière. Il y a du choix dans les salles. Aussi bien pour les amoureux (Loin de la foule déchaînée, Graziella) que pour les fans de science-fiction (Ex Machina) ou les inconditionnels du film de potes (On voulait tout casser). C’est le bon moment pour profiter de la clim' ou pour éviter les orages… au choix !

Le film d’anticipation de la semaine : Le futur sera-t-il féministe. Après Mad Max, Ex Machina est le second long métrage d’anticipation qui place la femme au centre de son récit. Sauf que dans le film d’Alex Garland (scénariste de La Plage) on est loin des étendues désertiques australiennes. Ex Machina est un huis-clos sur l’intelligence artificielle. Entre fascination et rejet, le cinéaste pose une multitude de questions dérangeantes sur ce sujet qui est de moins en moins hypothétique. Oscar Isaac, Domhnall Gleeson (que l’on retrouvera tous les deux dans le prochain Star Wars) et Alicia Vikander sont épatants.

Les autres sorties
Vous n’avez jamais réussi à lire un roman de Thomas Hardy en entier ? Bonne nouvelle, Thomas Vinterberg vous propose un digest du magnifique Loin de la foule déchaînée. Le réalisateur de Festen et de La Chasse, moins hors cadre que d’habitude, nous offre un mélodrame victorien sensible dont la douce mélancolie finit par vous briser le cœur.

Le cinéma français aime les films de potes. Tellement qu’on a l’impression que les semaines se suivent éternellement. On voulait tout casser de Philippe Guillard a au moins le mérite de sortir du carcan de la comédie légère pour préférer la fibre plus amère de la comédie dramatique. On y retrouve tout de même les mêmes ingrédients mais ils sont un peu mieux assaisonnés. Et puis Benoît Magimel et Charles Berling sont au menu.

Charlotte de Turckheim préfère les films de filles. Dans Qui c’est les plus forts ? la cinéaste suit une jeune femme au chômage prête à tout pour conserver la garde de sa sœur. Sorte de film social à la française, ce long métrage est portée par des actrices sympathiques : Alice Pol et Audrey Lamy.

Rossy De Palma, qui était même du jury du festival de Cannes, s’illustre cette semaine dans un film français. Loin de l’esthétique chamarrée d’Almodovar, Graziella de Mehdi Charef, suit une histoire d’amour entre deux détenus en fin de parcours. Mais pas sûr que la vie leur facilite la tâche.

Après Joe, David Gordon Green revient avec un nouveau portrait d’homme à la dérive. Dans Manglehorn, Al Pacino incarne un homme vieillissant et misanthrope depuis la perte de l’amour de sa vie, Clara. Il n’y a guère que sa petite-fille et son chat qui lui donnent encore le sourire. Evidemment, sa vie va prendre un nouveau tournant. Je vous laisse découvrir pourquoi.

Manos Sucias de Josef Wladyka joue la carte du thriller social dans la Colombie contemporaine. On y suit trois jeunes garçons appâtés par l’argent qui partent pour un voyage sur le Pacifique. Sur leur frêle embarcation se trouve une torpille contenant 100 kilos de cocaïne. Inutile de dire que le périple risque de ne pas être de tout repos.

Le cinéma sud-américain aime à explorer la déliquescence des classes bourgeoises de la société. Casa Grande de Fellipe Barbosa s’intéresse à une famille en apparence parfaite mais dont le fils de 17 ans ne va pas tarder à découvrir les failles. Loin des favelas, la vie n’est donc pas si rose ?

On termine avec Fin de Partie de Sharon Maymon et Tal Granit, un long métrage étonnant qui prend à bras le corps le problème de la fin de vie. En optant pour l’humour et les émotions plutôt que pour le drame frontal. Une sorte de Cocoon sans la dimension fantastique. Comment ça, vous n’avez jamais vu Cocoon, alors là je ne peux plus rien pour vous…

Retrouvez l’essentiel de l’actualité cinéma et séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs