Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Kung Fu Panda 3, Five, 13 Hours… les sorties de la semaine

Dans les salles cette semaine : un panda obèse, Pierre Niney vend de la drogue, Michael Bay met de la nuance dans ses explosions et André Téchiné revient avec des amours adolescentes contrariées.

Le programme de la semaine est une fois de plus bien chargé. Après le choc Batman vs Superman, on a droit à des combats de plantigrades joufflus (Kung Fu Panda), six hommes en colère en Libye (13 Hours), un skieur de fond algérien qui ne parle pas arabe (Good Luck Algéria), deux ados méchamment amoureux (Quand on a 17 ans) et un assureur véreux qui va le regretter (Un Monstre à mille têtes).

Kung Fu Panda 3, de Jennifer Yuh et Alessandro Carloni

Le panda gourmand fait son grand retour sur les écrans. Cette fois-ci, il part à la recherche de ses origines (décidément c’est la thématique à la mode…) quand son père qu’il croyait disparu réapparaît (vous avez remarqué comme dans les films, les parents morts ne le sont jamais vraiment ?). Même si à Weekly on préfère Dragons et autres 5 légendes productions Dreamworks plus adultes, Kung Fu Panda 3 reste un divertissement familial de bonne facture.

Five, de Igor Gotesman

Encore un film de potes ? Oui mais pas seulement ! Oui, parce que Five suit les aventures mouvementées de 5 amis d’enfance qui vont enfin vivre leur rêve de gosses : emménager tous ensemble. Evidemment c’est le début des emmerdes. Mais cette comédie sur l’amitié rythmée, portée par des jeunes acteurs en pleine forme (Pierre Niney et François Civil en tête) a tout du constat générationnel. Five pourrait bien être le digne successeur de l’Auberge espagnole.

13 Hours de Michael Bay

Ok. Je vous vois venir. Qui dit Michael Bay (Armageddon, Transformers) dit forcément film de bourrins, avec des effets pyrotechniques toutes les cinq minutes et des jolies filles dévêtues. Et bien non ! Après No pain, no gain sorti en 2013, le maître du Kaboom semble vouloir revenir à un cinéma moins bas du front. 13 Hours revient sur une histoire vraie où comment six militaires ont tout fait pour sauver l’ambassadeur américain pris dans un traquenard en Lybie. Même si on n’échappe pas à la thématique de l’héroïsme échevelé, Bay se révèle étrangement assez subtil dans sa manière d’amener le suspense et de filmer le chaos.

Good Luck Algéria, de Farid Bentoumi

Attention Feel Good Movie ! Avec son pitch qui rappelle Rasta Rocket, Good Luck Algéria revient sur l’histoire vraie de cet homme qui décida de participer à la compétition de ski de fond aux Jeux olympiques sous la bannière de l’Algérie. Tour à tour drôle et émouvant, ce long métrage évite en plus l’écueil des clichés sur le retour aux sources. Samy Bouajila et Franck Gastambide y sont excellents.

Quand on a 17 ans, d'André Téchiné

Téchiné revient à ce qu’il sait faire de mieux : filmer le désir adolescent. Et comme dans les Roseaux Sauvages, ce désir est contrarié. Forcément. Violemment même. Car dans Quand on a 17 ans, les deux ados en question sont des garçons qui préfèrent se donner des coups plutôt que d’avouer leurs sentiments. La tension est palpable à chaque instant. Nul doute que Kacey Mottey Klein et Corentin Fila font partie des nouveaux talents du cinéma français.

Le Sanctuaire, de Corin Hardy

On l’a déjà dit et répété. On ne va pas s’installer dans une cabane dans les bois isolés. Encore plus quand il y a des rumeurs d’esprits démoniaques. Depuis Evil Dead, on connaît la leçon quand même ! Et bien pas tout le monde. Ce Sanctuaire met ici une gentille petite famille aux prises avec des créatures surnaturelles qui veulent conserver leur petit lopin de terre. Bon, on connaît la chanson par cœur (ce qui n’empêche pas de sursauter !), mais on apprécie le propos écologique qui se cache dans cette intrigue. Oui à Weekly, on est comme Idéfix, on n’aime quand on coupe les arbres !

Mariage à la Grecque 2, de Kirk Jones

A l’époque de sa sortie (dans les années 90), Mariage à la Grecque avait été un succès suprise, sorte d’outsider triomphant de tous les blockbusters qui étaient à l’affiche en même temps que lui. Le résultat était une comédie sympathique mais qu’on oubliait assez rapidement. Pourquoi en faire un numéro 2 ? Le Dieu dollar, la Nostalgie ? Un peu des deux… Au menu de fête cette fois ci, notre couple phare se retrouve avec une ado qui rêve d’indépendance et du mariage des patriarches de la famille. Ok c’est drôle mais bon on se passera d’un numéro 3, hein !

Un Monstre à mille têtes, de Rodrigo Plá

On termine avec le film coup de poing de la semaine. Un polar social mexicain plein de tension, mais aussi de rage et de larmes. Ou comment une femme désespérée est prête à tout pour obtenir le traitement qui pourrait sauver son mari. Un Monstre à mille têtes est réalisé avec intelligence et efficacité. Un cinéaste à suivre.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité du cinéma et des séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs