Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : L’Odyssée, Captain Fantastic, Deepwater… les sorties de la semaine

Viggo Mortensen est un père célibataire épatant, une catastrophe écologique et humaine, la vérité sur le commandant Cousteau, un polar façon frère Dardenne et une cigogne facétieuse… voici une partie de ce qui vous attends dans les salles cette semaine.

A l’affiche cette semaine, je vous propose un cocktail d’action (Deepwater), d’émotions (L’Odyssée), de liberté (Captain Fantastic), de polar social (La Fille inconnue) et de rires (Cigognes et Cie).

Un biopic bleu océan

J’aime. J’aime quand le cinéma français ose sortir des sentiers battus du drame et du biopic. L’Odyssée est d’ailleurs bien plus qu’un simple biopic. Le film de Jérôme Salle revient sur la vie mouvementée du célèbre Commandant Cousteau.  Et surtout, il ose aborder autant ses contradictions que son aura magnétique. La confrontation Pierre Niney/ Christophe Lambert est somptueuse… autant que les images des fonds marins. A voir en salles.

Viggo aime ses enfants

Matt Ross (Le terrible Gavin Belson de la série Silicon Valley) s’impose avec Captain Fantastic comme un réalisateur à suivre. Ce road movie familial résonne comme une ode à la liberté et met en exergue les failles de notre société de consommation. Mais le film porté par un Viggo Mortensen en pleine forme et une marmaille pétillante s’interroge également sur l’influence parfois secteur des parents sur leurs enfants. A ne pas manquer.

Catastrophe, héros et histoire vraie

Héroïsme, tension dramatique, spectacle… sur le papier la catastrophe du Deepwater, certainement la pire catastrophe survenue sur une plateforme pétrolière, avait tout pour susciter l’intérêt des cinéastes américains. Sauf que les pétroliers eux n’étaient pas jouasses. Surtout que Peter Berg (Du Sang et des larmes) n’avait pas l’intention d’atténuer la catastrophe écologique ni la responsabilité de la compagnie avide de billets verts. Oui Peter Berg ne fait pas toujours dans la subtilité, en même temps vu l’étendue des dégâts réels, on ne saurait lui reprocher. Et puis y a Mark Walberg…

Un polar façon frère Dardenne

Boudé pour la première fois au Festival de Cannes en mai dernier, les frères Dardenne ont revu leur copie de La fille Inconnue. Plus rythmé (enfin je vous rassure on reste quand même dans le registre Dardenien), plus concentré sur son héroïne, le long métrage gagne apparemment en intensité dramatique. Adèle Hanaël est parfaite en jeune doctoresse prête à tout pour retrouver l’identité de cette fille inconnue morte pas très loin de son cabinet.

Bienvenue sur le Mont Cigogne

Comment dire, les films d’animation de la Warner ne tournent pas vraiment rond. Des Loney Toons à la Grande Aventure Légo, le WAG (Ouais c’est comme ça qu’on les appelle !) ont toujours cherché à s’inscrire à contrecourant de la production du moment. Leur dernier opus Cigognes et Cie s’impose comme une drôlerie attachante, rétro et moderne à la fois. Vous ne comprenez pas où je veux en venir ? Le plus simple, c’est d’aller le voir.

La curiosité de la semaine

Alors, ça c’est une première ! Un film de science-fiction réalisé par un français, avec un vrai univers malgré un budget sans doute modeste. On ne peut nier la sincérité de Virtual Revolution, pas plus que le poids des références qu'il trimballe. Ils ont même réussi à embaucher Jane Badler (La Diana de la série V) dans leur aventure. Sans aucun doute l’OFNI de la semaine.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité du cinéma et des séries sur Lost in universes

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs