Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Lolo, The Lobster, le Dernier Chasseur de sorcières… les sorties de la semaine

Dans les salles cette semaine : Vincent Lacoste fait des misères à Danny Boon, Vin Diesel traque les méchantes sorcières, Colin Farell veut se transformer en homard et Joseph Gordon Lewitt joue les « french » équilibristes.

Happy Halloween ! Après des années sans le moindre film d’horreur à se mettre sous la dent, les distributeurs semblent avoir fait un petit effort en 2015. On a droit à deux longs métrages spécial frisson, peuplés de sorcières et de créatures diaboliques. C’est un bon début, même si c’est un peu léger pour un week-end de sabbat. Heureusement, Paranormal Activity 5 est toujours à l’affiche.

Le film en 3D de la semaine : Robert Zemeckis ne veut pas réaliser la suite ou le remake de retour vers le futur (Merci !), alors il s’occupe avec des biopics improbables. Après Flight qui revenait sur l’histoire de ce pilote d’avion ivre qui avait sauvé ses passagers, le cinéaste nous plonge sur les traces de Philippe Petit, ce funambule français qui entreprit de marcher sur une corde reliant le sommet des deux tours du World Trade Center. Conçu comme un film de braquage (sans banque), The Walk est une fantaisie sur l’utopie et l’obsession qui se savoure en 3D. Vertigineux.

Rions un peu
Julie Delpy est la reine des comédies sur la famille. Avec Lolo, elle ose s’associer avec le comique grand public par excellence : un certain Danny Boon. Le pitch ? Une bourgeoise tombe amoureuse d’un gentil plouc. Tout aurait pu bien se passer si le grand fils de la dame n’avait pas décidé de tout gâcher. A voir pour la performance de Vincent Lacoste et les répliques de Karin Viard.

Les films qui font peur
Quoi de mieux qu’un bon film de genre pour passer Halloween ? Dans Le Dernier Chasseur de sorcières de Breck Eisner, Vin Diesel manie la hache pour tailler des Wicked Witches en petits dés. Amusant, fun et jouissif pour peu qu’on adhère à ce genre d’univers. Lecteurs de Télérama et de Libération, passez votre chemin. A noter : la présence au casting de Rose Leslie, la Ygritte de Game of Thrones.

Avec Ouvre les Yeux et Les Autres, Alejandro Amenábar nous avait déjà prouvé son goût pour la manipulation habile du spectateur. Regression est un thriller malin qui mélange affaire de mœurs, rites sataniques et hystérie collective. Le tout est porté par Emma Watson et Ethan Hawk.

The Lobster, du Grec Yorgos Lanthimos, n’est pas à proprement parler un film d’horreur. Mais cette dystopie surréaliste fait tout de même froid dans le dos. Imaginez un monde dans lequel les êtres humains ne peuvent rester célibataires trop longtemps sous peine d’être transformés en animaux. Le casting de luxe (Colin Farrel, Rachel Weisz, John C. Reiley) n’empêche pas les dents de grincer sévèrement.

Des documentaires
Il n’y a pas que Yann Arthus-Bertrand qui réalise de magnifiques documentaires sur notre planète. Le Bouton de Nacre du Chilien Patricio Guzmán reprend cette même fièvre poétique pour nous parler du pouvoir de l’eau, ressource la plus précieuse de notre terre nourricière. C’est beau…

Les passionnés de chevaux ne manqueront pas le long métrage d’Alain Cavalier. Dans Caravage, le cinéaste a filmé la relation unique qui unit Bartabas avec son cheval préféré Caravage. Bref l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, c’est lui, c’est pas Robert Redford.

Le film d’auteur
On termine avec un film japonais qui enchante à l’unanimité la presse française. Notre Petite Sœur de Hirokazu Koreeda est une comédie dramatique sur les secrets de familles interprétée par quatre jeunes actrices pleine de charme.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité du cinéma et des séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs