Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Cinéma : Spotlight, Encore Heureux, la 5ème vague… les sorties de la semaine

Cette semaine, vous avez le choix entre une invasion extraterrestre, une chasse aux prêtres pédophiles, une série de quiproquos pour Sandrine Kiberlain et Edouard Baer et un western féminin.

Il y a des semaines comme ça, où tout va mal. Les héros des films de la semaine doivent affronter des catastrophes en série. Au programme on trouve des aliens énervés (La 5eme vague), un très vilain secret (Spotlight), la mort d’une gentille voisine (Encore Heureux) et une poupée démoniaque (The Boy). A côté, votre vie va vous sembler bien tranquille. Rassurez-vous la semaine prochaine, ça ira mieux.

Un secret dérangeant

Spotlight de Tom McCarthy s’inspire d’une histoire vraie. Celle de journalistes qui ont enquêté et révélé au grand jour l’un des plus grands scandales de ces dernières années : comment l’église catholique a couvert les agissements de prêtres pédophiles. Ces Hommes du président* nouvelle génération évite complètement le pathos pour se concentrer sur l’enquête journalistique. Cela donne un thriller haletant autant qu’un drame humain bouleversant.

*Film de Alan J. Pakula avec Robert Redford et Dustin Hoffman sur le scandale du Watergate.

Une apocalypse alien

Dans la famille young adult, je demande La 5eme Vague de J. Blakeson. Cette adaptation de la série de romans signés Rick Yancey nous plonge en pleine invasion extraterrestre. On y suit Cassie l’une des dernières survivantes humaines qui va tenter de botter les fesses de ces affreuses bestioles. La recette on la connaît : de l’action, du désespoir et un triangle amoureux. Pas très original tout ça…

Chômage, expulsion et autres joyeusetés

Marie aime son mari Sam. Mais elle en a marre. Marre de son insouciance après deux ans de chômage, marre des factures qui s’entassent. Elle se laisserait bien tenter par un mec riche. Mais la mort de la voisine va entraîner une série d’événements imprévus qui va rapprocher cette famille hors normes. Encore Heureux de Benoît Graffin a la bonne idée d’associer Sandrine Kiberlain et Edouard Baer en couple râleur et blasé. Une comédie un poil prévisible mais dont on apprécie la sympathique mauvaise foi.

Nathalie s’en va en guerre

Jane Got a Gun de Gavin O’connor a eu une genèse compliquée. Entre le changement de réalisateur, la valse du casting et la sortie repoussée, ce western au féminin fait un peu figure de film maudit. Pourtant au final,sans révolutionner le genre, Jane se regarde sans déplaisir en s’appuyant sur un casting de qualité (Nathalie Portman, Joel Edgerton et Ewan McGregor)

Le temps qui passe

Pour voir de belles images de notre planète et de la faune qui l’habite (avant qu’elle ne disparaisse…), il y a les documentaires de Jacques Perrin. Après le ciel et l’océan, Les Saisons retourne sur terre pour suivre l’évolution de notre planète de l’âge des glaces à nos jours. Fascinant et instructif comme toujours. A voir en famille. Forcément.

Les grands espaces

Si vos enfants préfèrent les dessins animés, vous pourrez vous rabattre sur le très joli Tout en Haut du monde de Rémi Chayé. On y suit la jeune Sacha, bien décidée à partir sur les traces de son grand-père, grand explorateur qui n’est jamais revenu de son expédition au Pôle Nord. Cette jolie aventure située à la fin du XIXe siècle à Saint-Pétersbourg a été récompensée au dernier Festival d’Annecy. Weekly aime beaucoup le jeu d’ombres et de couleurs du dessin.

Une poupée maléfique

Après Chucky, après Annabelle, voici Brahms. Soit une poupée particulièrement flippante qui va terroriser la nounou chargée de s’en occuper. Entre Jump Scare, poignée qui tourne dans le vide et bruits étranges, The Boy de William Brent Bell nous refait le coup de l’esprit frappeur enfermé dans un pantin. Pauvre Lauren Cohan, après les zombies de Walking Dead, elle doit affronter le fantôme d’un enfant très perturbé. A quand la comédie romantique ?

Un téléphone volé

Bouli Lanners (Les Géants, Eldorado) signe toujours des comédies sociales un poil échevelée mais toujours pleine de poésie. Difficile de résumer le pitch de son dernier long métrage. Les Premiers, les derniers est une sorte de réflexion sur la fin du monde qui observe des chasseurs de primes à la recherche d’un téléphone et un jeune couple en cavale. Et le tout se passe… nulle part. Hum, le plus simple c’est d’aller le voir.

L’enfer c’est les autres

L’OFNI de la semaine se nomme Le Chanteur de Rémi Lange. Soit le destin tourmenté d’un jeune homme qui part à Paris pour devenir chanteur. Entre désillusions, échecs et détermination, il pourrait bien connaître le chemin du succès. Tout cela manque un peu de finesse mais pas de sincérité, c’est déjà ça.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité du cinéma et des séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs