Retrouvez Weekly sur Facebook

Wanted

Critiques et rumeurs : la réponse des Enfoirés

Comme chaque année, la troupe fait face à plusieurs polémiques. Si le silence a souvent été la meilleure répartie, cette fois, Jean-Jacques Goldman et d'autres ont décidé de prendre la parole.

"Une bonne cause utilisée pour faire leur promotion". "Ils sont forcément payés pour se produire sur scène". "Leur pourcentage sur les ventes de CD et DVD est de combien ?". "C'est un groupe fermé, presque comme une mafia". Il y a aussi les bénéficiaires qui arrivent tous en BMW, qui jettent la nourriture ou la refusent, à un tel point que ce bénévole écoeuré a décidé de laisser tomber... Voilà quelques unes des critiques et rumeurs régulières que l'on peut entendre autour de chaque campagne des Restos du Coeur.

Cette année, les Enfoirés ont eu droit, entre autres, à des tensions entre Mimie Mathy et le nouveau venu Jeff Panacloc, l'éviction de Lââm... Des accusations à laquelle le leader du groupe depuis des décennies, Jean-Jacques Goldman, a répondu. Dans une courte vidéo postée sur le compte Twitter de la troupe, le chanteur déclare ainsi "Les Enfoirés ont ceci de spécial qu'ils ne demandent jamais d'argent. Ils bossent pendant six mois, ils font des spectacles, des CD, des DVD. Et si ça intéresse les gens, ça aidera les Restos". Enregistrée avant la diffusion du spectacle, l'artiste avait bien anticipé les polémiques perpétuelles !


De son côté, Mimie Mathy s'est elle aussi fendue d'un billet-réponse sur son blog officiel, il y a quelques jours. "C'est marrant de voir à quel point certains grattes papiers nuls ont besoin de démolir les Enfoirés pour avoir l'impression d'un peu exister", a écrit la comédienne.

Lââm, absente de cette 28ème édition, avait aussi tenu à remettre les pendules à l'heure sur Twitter.


Autre message vu sur le fameux réseau social, celui de Michael Youn.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs

";