Retrouvez Weekly sur Facebook

Walhalla

Dépistage du VIH : s'auto-tester, comment ça se passe ?

Depuis mardi, les pharmacies proposent en vente libre des autotests, destinés à tester seul et rapidement sa séropositivité. Weekly vous en dit plus.

En France, près de 30.000 personnes sont séropositives sans le savoir. D'où l'importance d'un un nouvel outil de dépistage, très attendu par le milieu associatif et disponible depuis le début de semaine dans les pharmacies, sans ordonnance.

"Le Sida n’est ni une maladie d’ailleurs, ni une maladie du passé. Avec 6000 nouveaux cas dépistés chaque année en France, le risque de contamination est encore bien réel dans notre pays. Nous devons rester mobilisés", a déclaré la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Commercialisé par le laboratoire Mylan, fabriqués par la société AAZ, le kit fonctionne très simplement, comme la notice l'explique : il s'agit de prélever une goutte de sang sur le bout du doigt et l'autotest donne une réponse dans un délai de 15 à 30 minutes, en détectant ou non dans le sang les anticorps produits après une infection au VIH. Le risque doit avoir été encouru au moins trois mois avant la réalisation du test.



L'autotest, vendu entre 25 à 30 euros (MAJ : certaines pharmacies en ligne, comme précisé par le comparateur Unooc.fr, les proposent dès 19,99 euros), est proposé sans ordonnance à toute personne le demandant, même aux mineurs sans autorisation parentale. Des associations devraient également bientôt en mettre à disposition gratuitement. .

Bien évidemment, le dispositif est à utiliser avec la plus grande précaution. Il ne convient pas aux risques récents de contamination et surtout, un accompagnement est à rechercher immédiatement en cas de probable séropositivité. Chez un médecin ou auprès de structures comme Sida Info Service, à l'écoute tous les jours, 24h/24, au 0 800 840 800.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs