Retrouvez Weekly sur Facebook

L'essentiel de l'actu

Impôts : plus qu'un jour pour déclarer...et ne rien gagner !

C'est la dernière ligne droite pour faire sa déclarations de revenus en ligne. Comme chaque année, cela amène son lot de surprises, pas forcément agréables.

On a retardé l'échéance jusqu'au bout mais là, il n'y a plus le choix. Impossible de fuir indéfiniment, le Trésor Public va comme chaque année refermer ses mâchoires sur nos revenus. La mécanique est implacable. On rassemble les quelques papiers nécessaires après en avoir parfois cherché certains que l'on pensait bien rangés. On demande le silence dans la maison, comme si l'on passait un examen, à la différence près que l'on sait déjà ce qui nous attend. Bien sûr, il ne faut pas oublier de soupirer profondément à quelques reprises pour se mettre complètement dans l'ambiance.

Pour les plus chanceux, ce sera réglé en quelques clics. Pour les autres, il faut penser à ajouter les revenus supplémentaires, chercher la case de tel abattement, ne pas oublier les quelques parts détenus sur un compte à la banque dont on ignorait l'existence. De toute manière, pas la peine de se poser trop de questions, le fisc n'oublie rien.

Il n'oublie surtout pas de vous rappeler que cette année, vous n'avez plus droit au crédit d'impôts sur les intérêts de votre maison, et que le petit dernier de la famille ne compte pas encore et qu'il va falloir attendre pour compter une part supplémentaire. Et l'addition s'avère parfois beaucoup plus salée que ce qu'on avait vaguement calculé dans la tête. Comment ne pas s'y perdre dans certains calculs, dans les tranches, la mutuelle d'entreprise à ajouter, les suppressions et les hausses annoncées discrètement par nos élus ?

Une petite voix semblait pourtant avoir dit que les impôts ne devaient pas augmenter. Nous sommes beaucoup à nous dire que sans avoir gagné plus, cela ne nous concerne donc pas. Combien de contribuables ont alors le sentiment amer, une fois que le montant à payer s'est affiché, de faire partie du gros troupeau des vaches à lait ? Mais soyons contents, l'administration fiscale ne manque jamais de nous remercier.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs