Retrouvez Weekly sur Facebook

L'essentiel de l'actu

JO 2024 à Paris : cherche donateurs pour boucler le budget

D'ici la fin du mois, les particuliers pourront donner de l'argent pour participer au financement de la candidature parisienne aux JO de 2024. Vous êtes prêts à mettre la main au portefeuille ?

Le crowdfunding est tendance et le CNOSF l'a bien compris. Au point de faire de Paris la première ville candidate aux Jeux Olympiques à se lancer dans l'aventure du financement participatif. La campagne de levée de fonds initiée par le Comité National Olympique et Sportif Français vient de commencer pour les entreprises et les particuliers pourront à leur tour donner dès le 25 septembre.

Une collecte de 12 millions d'euros est espérée, sur les 60 que devrait coûter la candidature de la capitale à l'organisation des JO. Un budget trop conséquent et difficile à assumer. Donc après les mécènes et les subventions publiques, il faudrait que nous sortions notre porte-monnaie.

Parce qu'on ne participe pas déjà assez aux caisses de la capitale et consorts avec nos impôts et taxes, nos contraventions systématiques, le paiement d'un stationnement hors de prix désormais étendu ? On ne donne pas déjà notre part quand les bobos à vélos nous conseillent bien gentiment, banlieusards malchanceux que nous sommes d'habiter parfois trop loin, d'aller nous garer dans un parking privé au coût exorbitant ?

Et puis il y a cette autre question : pourquoi se porter candidat, aussi prestigieux que soit pour un pays l'accueil des JO, quand on sait que cela va coincer au niveau du budget ? Déjà pour la candidature alors on ose à peine imaginer le montant final. Les autorités brandissent les retombées éventuelles d'un tel événement, économiques et pour le moral des français, mais cela ne fait pas tout.

Selon un récent sondage publié par le CNOSF, 40% des français seraient prêts à donner un euro pour participer au financement de Paris 2024. Vous en faites partie ? Si votre bon cœur vous en dit, vous pourrez envoyer un sms, acheter un bracelet, apparaître sur un mur numérique de contributeurs et pour les plus généreux, avoir une médaille ainsi que des invitations à des évènements privés.

La campagne s'appelle "Je rêve des Jeux". Est-ce que ça ne risque pas plutôt de se transformer en cauchemar financier si Paris n'est finalement pas sélectionnée ?

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs