Retrouvez Weekly sur Facebook

Ça parle

Jeu, set et triche : quand le tennis est corrompu ?

Après l'athlétisme russe, c'est au tennis d'être touché par le scandale. Selon la BBC et BuzzFeed, plusieurs dizaines de joueurs seraient impliqués dans des matchs truqués.

L'info. Depuis dix ans, 70 joueurs de tennis auraient accepté de truquer leurs matchs, contre rémunérations et autres avantages, dans le cadre de paris frauduleux. Des groupes de parieurs, notamment en Italie et en Russie, auraient misé des centaines de milliers de dollars sur certains, dont Roland-Garros. C'est ce qu'ont affirmé la BBC et BuzzFeed, deux médias britannique et américain, ce lundi.

Quels sont les joueurs concernés ? Aucun nom n'a été donné par la BBC et BuzzFeed mais 16 joueurs du Top 50 mondial feraient partie des "tricheurs", dont des gagnants de Grand Chelem. Et certains seraient actuellement en lice à Melbourne pour l'Open d'Australie...

Comment la BBC et BuzzFeed peuvent affirmer une telle chose ? Les deux médias auraient eu accès à des archives secrètes, notamment à une enquête de l'ATP, l'Association of Tennis Professionals, en 2007. Il aurait alors été porté à la connaissance de l'instance dirigeante plusieurs cas suspects mais sans que rien ne soit fait. Un journaliste de BuzzFeed a aussi analysé des milliers de données de matchs et de paris, confirmant selon lui les fraudes.

Comment le trucage des matchs avait lieu ? Les joueurs, plus souvent leurs équipes, étaient contactés directement par des groupes de parieurs clandestins dans leurs chambres d'hôtel, alors qu'ils participaient à des tournois. Il leur était alors proposé au minimum 45 000 euros pour truquer la rencontre. Une pratique assez courante selon Slate.

Comment l'ATP a réagi ? Accusée d'être restée sans réagir, l'ATP a réfuté toute accusation de dissimulation de trucage de matchs. "Notre approche, c'est la tolérance zéro envers toute forme de corruption. Nous ne sommes pas complaisants", a assuré le président Chris Kermode. Une nouvelle enquête va tout de même être ouverte.

Qu'en disent les joueurs ? Les avis sont partagés. Si Novak Djokovic et Arnaud Clément ont confirmé avoir été la cible de tentatives de corruption il y a quelques années, certains sont plus sceptiques. "C'est jeté comme ça. C'est facile de faire ça. J'aimerais entendre des noms", a ainsi déclaré Roger Federer. "S'il y a des noms, qu'on les donne et nous serons ravis de les mettre dehors", a aussi réagi Gilles Simon.

Vu de Twitter.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs

";