Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

L’essentiel de l’actualité culturelle du 26 mars au 1er avril 2015

Mad Max : Fury Road qui va bousculer la Croisette, Mortal Instruments qui devient une série, une alternative aux One Direction, Velázquez qui hypnotise le Grand Palais et un monde virtuel sans foot sont au programme de la semaine culturelle.

Cinéma. Accrochez-vous à votre fauteuil. La nouvelle bande-annonce du Mad Max : Fury Road déménage. Littéralement. Cette suite très attendue, toujours réalisée par George Miller, sera présentée hors-compétition au prochain Festival de Cannes. Pour rappel, c’est Tom Hardy (Dark Knight Rises) qui reprendra le rôle mythique tenu par Mel Gibson.

Alors qu’American Sniper cartonne toujours en salles, Clint Eastwood prépare déjà l’avenir. Il serait actuellement en négociations pour diriger un film qui compte Leonardo DiCaprio et Jonah Hill au casting. Ce projet, adapté d’une histoire vraie, se concentrera sur le destin de Richard Jewell, agent de sécurité lors des J.O. d’Atlanta accusé à tort de terrorisme. Hill jouerai l’agent de sécurité et Leonardo DiCaprio serai son avocat.

La trilogie Mortal Instruments va devenir une série télé. La chaîne ABC Family vient de commander une saison de 13 épisodes intitulés Shadowhunter. Les romans de Cassadra Clarke avaient déjà fait l’objet d’une adaptation cinéma en 2013, mais devant les résultats mitigés au box-office la suite avait été repoussée sine die. Reste à savoir qui va reprendre le rôle de Clarissa tenu dans le film par Lily Collins.

EuropaCorp ne chôme pas. Malgré l’échec de son New York Taxi, la société de Luc Besson vient de lancer deux nouveaux projets de séries américains. These Final Hour sera une adaptation du film de fin du monde du même nom. Bulletproof aura pour héroïne une ancienne sniper des Marines, devenue tueuse à gages. Mais un jour, elle est engagée pour éliminer un innocent…

L’information musicale de la semaine, c’est bien sûr la séparation des One Direction. Non, je plaisante ! Mais pour consoler toutes les petites malheureuses, je vous conseille l’écoute d’Adventure de Madeon. Ce petit génie de 20 ans, Hugo Leclercq de son vrai nom, est le nouveau DJ prodige français. Et il est presque aussi mignon que Zayn. Adventure, Madeon, Columbia/Sony.

Imaginez… Vous vous réveillez dans un monde où le football n’existe pas ! Ce n’est peut-être pas un cauchemar pour tout le monde, mais pour les petits héros du jeu Inazuma Elveven, c’est l’horreur. Ils décident donc de remonter le temps pour réécrire l’histoire et rechausser leurs crampons. Une vraie aventure vous attend. Inazuma Eleven Go 2 Chrono Stones : Brasier ou Tonnerre, level 5, Nitendo 3DS.

Le livre de la semaine préfère les images aux mots. L’Atlas mondial de la photographie de rue retrace le travail d’une centaine de photographes fascinés par le quotidien en apparence banal de nos rues modernes. Ils arpentent le bitume à la recherche du cadrage qui fera la différence. Agoraphobes s’abstenir. Atlas mondial de la photographie de rue de Jackie Higgins, Editions Pyramid, 35 €.

Avec Le Sculpteur, Scott McCloud revisite le mythe de Faust. Cette BD américaine suit les péripéties d’un jeune sculpteur prêt à tout pour retrouver le feu sacré qui lui a permis d’avoir du succès. Le voilà donc doté de super pouvoirs artistiques pour 200 jours avant de rendre l’âme au diable. Evidemment, entretemps, il va tomber amoureux. Le Sculpteur, Scott McCloud, Editions Rue de Sèvres, 25 €.

Le Grand Palais déroule le tapis rouge à Diégo Velázquez. Si, malheureusement, vous ne pourrez y admirer son chef-d’œuvre Les Ménines, cette exposition sera l’occasion de découvrir toute l’intensité du peintre baroque. Entre naturalisme, mythologie et la représentation glorieuse de la cour d’Espagne, son œuvre a notamment inspiré Goya, Bacon et même Picasso. Velázquez, Grand Palais, Paris VIIIe, Métro Champs-Elysée-Clémenceau ou Franklin-Roosevelt, jusqu’au 13 juillet.

Si vous étiez fan de la série Les Tudors, vous serez ravi d’apprendre que le musée du Luxembourg consacre une exposition à la grande histoire de la célèbre dynastie britannique. Entre les six mariages de Henri VIII, Marie Tudor surnommée Bloody Mary ou encore la Reine Elizabeth… ils sont encore aujourd’hui la source de beaucoup de fantasmes. Les Tudors, musée du Luxembourg, Paris VIe, Métro Saint-Sulpice ou Mabillon, jusqu’au 19 juillet.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs