Retrouvez Weekly sur Facebook

France

L'essentiel de l'actualité du 24 au 29 juillet 2016

Un prêtre tué dans son église par des «soldats de l'EI», de nouvelles attaques en Allemagne, Hillary Clinton officiellement candidate démocrate, Donald Trump qui critique la France... Voici l'essentiel de l'actualité de la semaine !

1. Meurtre terroriste dans une église en Normandie. L'horreur a de nouveau frappé mardi matin à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, dans une des deux paroisses de la commune. Deux individus ont fait irruption alors qu'une messe se déroulait et ont égorgé le prêtre qui officiait, Jacques Hamel, âgé de de 86 ans. Un fidèle a également été grièvement blessé pendant que sa femme et deux religieuses ont été prises en otages. C'est l'une de ces dernières qui a réussi à prendre la fuite et donner l'alerte. Les meurtriers ont été abattus par la police alors qu'ils sortaient de l'église.

Les deux terroristes, qui dans une vidéo ont prêté allégeance à l'EI qui a revendiqué l'assassinat, ont été identifiés comme Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean
, 19 ans tous les deux. Le premier était fiché S pour avoir tenté par deux fois de rejoindre la Syrie. Arrêté en Turquie, il avait été renvoyé en France et incarcéré jusqu'en mars dernier, date à laquelle il avait obtenu une libération avec assignation à résidence et bracelet électronique, en attendant son procès. Le deuxième était fiché S depuis le 29 juin dernier, après avoir aussi cherché à gagner la Syrie. Il était également recherché depuis plusieurs jours, suite à une alerte lancée par les services antiterroristes pour menace imminente d'attentat. Plusieurs personnes de leur entourage ont été placées en garde à vue.

Un hommage national a été rendu mercredi soir à Notre-Dame-de-Paris, en présence de François Hollande et de plusieurs élus. Le président de la République, qui s'était rendu à Saint-Etienne-du-Rouvray mardi, a d'ailleurs annoncé ce jeudi la constitution d'une Garde national, basée sur les réserves opérationnelles existantes.

L'assassinat s'est déroulé au premier jour des JMJ, Journées Mondiales de la Jeunesse, qui rassemblent des catholiques du monde entier, cette fois à Cracovie, en Pologne. Le Pape François a déclaré "N'ayons pas peur de dire cette vérité : le monde est en guerre" avant d'ajouter qu'il ne s'agissait "pas d'une guerre de religions" car "toutes les religions veulent la paix".

2. Polémique sur la sécurité du 14 juillet à Nice. Depuis l'attentat, les critiques sont nombreuses sur le dispositif qui encadrait les festivités sur la Promenade des Anglais et à l'encontre de Bernard Cazeneuve. Jeudi dernier, le journal Libération assurait qu'il y avait eu des manquements et surtout des mensonges quant à la présence de la police nationale sur les lieux. Le ministre, soutenu publiquement par François Hollande, avait alors dénoncé des "contre-vérités" et saisi l'IGPN pour une enquête administrative.

Cette semaine, une policière municipale, responsable de la vidéosurveillance, a accusé le ministère de l'Intérieur d'avoir fait pression sur elle alors qu'elle rédigeait son rapport sur la soirée du 14 juillet. Bernard Cazeneuve a démenti et annoncé qu'il portait plainte pour diffamation. L'agent était en fait en contact non pas avec la Place Beauvau mais avec une commissaire de l'état-major de la direction centrale de la sécurité publique.

Une marche blanche qui devait avoir lieu dimanche a été interdite par la préfecture pour raisons de sécurité.

3. Série d'attaques en Allemagne. Après l'attaque terroriste dans un train régional, le pays a connu de nouvelles tragédies. Vendredi dernier, une fusillade a fait 9 morts et 11 blessés dans un centre commercial de Munich. Le tireur, un jeune de 18 ans, était obsédé par les tueries de masse, fasciné par Hitler, et aurait préparé son acte depuis au moins un an. Un de ses proches a été interpellé.

Dimanche soir, un homme s'est fait exploser près de festival de musique à Ansbach, en Bavière, dont l'entrée venait de lui être refusée. 12 personnes ont été blessées, dont 3 grièvement. Le kamikaze, un réfugié syrien de 27 ans, souffrait apparemment de troubles psychiatriques. Sa demande d'asile avait été rejetée il y a un an. Seule cette attaque a été revendiquée par l'Etat Islamique.

Dans la journée, une femme enceinte a aussi été tuée à la machette près de Stuttgart par un homme, un demandeur d'asile syrien de 21 ans. La piste d'un drame passionnel est celle retenue par les enquêteurs.

Suite à ces attaques, le ministre de l'Intérieur a appelé à ne pas stigmatiser les réfugiés accueillis en Allemagne. La chancelière Angela Merkel a elle-aussi rejeté les appels à remettre en cause la politique d'accueil des migrants.

4. Nouvelle fusillade en Floride. Deux personnes ont été tuées et une quinzaine d'autres blessées aux abords d'une boîte de nuit de Fort Myers, en Floride, dans la nuit de dimanche à lundi. L'établissement accueillait alors une fête pour adolescents. Selon les enquêteurs, il ne s'agit pas d'un nouvel acte de terrorisme. Trois individus, âgés de 19 à 22 ans, ont été placés en garde à vue. Les investigations se poursuivent pour déterminer les raisons de l'attaque.

5. Hillary Clinton officiellement candidate à la Maison Blanche. La convention d'investiture s'est déroulée à Philadelphie, terminant ce jeudi sur un premier grand discours de campagne. Mardi, l'ancienne Secrétaire d'Etat a été investie par le parti démocrate pour la présidentielle américaine de novembre. A 68 ans, Hillary Clinton et son colistier Tim Kaine doivent cependant faire face aux opinions défavorables d'une partie de l'opinion publique. Selon de récents sondages, plus de la moitié des électeurs des Etats-Unis n'ont pas une bonne image de la candidate. Les soutiens de son ex-adversaire Bernie Sanders, restent aussi sur la réserve. D'autant plus après la publication de mails et d'enregistrements audio par Wikileaks, qui évoquent la partialité des hauts responsables du parti.

6. Trump attaque de nouveau la France. L'adversaire d'Hillary Clinton a encore donné son avis sur les récents évènements. Dimanche, le candidat républicain a déclaré que s'il était élu, les français arrivant aux Etats-Unis pourraient bien être "extrêmement contrôlés" à la frontière. Après l'assassinat du prêtre, le milliardaire a estimé que "la France n'est plus la France" lors d'une conférence de presse.

7. Manifestation pour la démocratie en Turquie. Alors qu'Erdogan continue ses représailles suite au coup d'état manqué, notamment dans l'armée et les médias, environ 100 000 personnes se sont rassemblées dimanche à Istanbul, place Taksim. Les manifestants ont dénoncé les purges menées par le régime et affirmé leur soutien à la démocratie dans le pays.

8. Les questions demeurent sur les causes de la mort d'Adama Traoré. Après de nouveaux heurts dans la nuit de vendredi à samedi et l'interpellation d'une dizaine de personnes, le calme est revenu dans le Val d'Oise, secoué par la mort d'un jeune homme de 24 ans lors de son arrestation le 19 juillet dernier. Les causes de son décès restent floues. Une première autopsie évoquait "une grave infection", ce qui accréditait la thèse du malaise avancée par les policiers. Selon la contre-autopsie demandée par la famille qui évoque des coups, dont les résultats ont été connus jeudi, "aucune trace de violences susceptibles d'expliquer le décès" n'a été constatée sur le corps de la victime.

9. Mousson meurtrière en Inde et au Népal. En pleine période des pluies, des inondations et glissements de terrain ont fait plus de 90 morts en Inde et au Népal depuis le début de semaine. Deux millions de personnes ont également dû être évacuées.

10. Le procès de la mort de l'ancien PDG de Total. Christophe de Margerie avait trouvé la mort en octobre 2014, dans la collision de son avion avec une déneigeuse sur la piste de l'aéroport Vnoukovo de Moscou. Cinq personnes, soupçonnées d'être impliquées dans le crash, sont jugées depuis ce jeudi dans la capitale russe. Le conducteur du chasse-neige, alcoolisé au moment des faits, ainsi qu'un ingénieur en chef ont plaidé coupable. Les autres accusés clament leur innocence.

11. Suppressions de postes chez SFR. Mauvaise nouvelle au sein de l'entreprise de télécommunications. Selon les syndicats, un plan social serait envisagé et concernerait 5000 emplois au total. La direction n'a pas confirmé le chiffre mais bien une réduction des effectifs.

12. Petite délégation russe aux JO. Le Comité international olympique ayant décidé de ne pas suspendre l'ensemble des sportifs, une partie des représentants de la Russie a pris la direction de Rio, à moins de dix jours de l'ouverture des Jeux. Les fédérations internationales sont chargées de statuer sur la participation ou non des russes aux épreuves. Un tiers de la délégation est déjà interdite de compétition.


Sinon, on retiendra dans le reste de l'actu...

Christine Lagarde qui sera bien jugée dans le cadre de l'affaire Tapie, pour négligence ayant permis un détournement de fonds publics, devant la Cour de Justice de la République.

La libération de Moussa Ibn Yacoub, humanitaire arrêté en décembre dernier au Bangladesh.

La consultation chez les généralistes qui pourrait bientôt passer de 23 à 25 euros. La décision finale pourrait être prise fin août.

La fin du tour du monde de Solar Impulse 2, sans carburant, achevé mardi à Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.

Teddy Riner désigné porte-drapeau de la délégation française aux prochains JO de Rio.

Et la victoire du britannique Christopher Froome au Tour de France 2016. Le français Romain Bardet est arrivé deuxième.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs