Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Le Labyrinthe 2, Sicario, The Visit… les sorties de la semaine

A l’affiche cette semaine, des ados coincés sur la terre brûlée, Emily Blunt chasse les trafiquants de drogue, Dracula joue avec son petit fils et Shyamalan invente la scary grand-mère.

Embouteillage de sorties cette semaine. 22 films, donc à moins d’être au chômage ou à la retraite et de visionner trois films par jour, ça va être dur de tout voir. Rassurez-vous, Weekly a fait une présélection pour vous.

Le thriller politique de la semaine

Après Prisoners et le WTF Enemy, Denis Villeneuve revient avec Sicario, certainement son film le plus mainstream depuis le début de sa carrière. Rassurez-vous, ce thriller politique ne brille pas que pour son efficacité. Il se distingue notamment grâce au personnage d’Emily Blunt qui doit faire face aux narcotrafiquants mais également aux attaques machistes de ses collègues. La tension est présente à chaque instant. On vous promet : vous n’en sortirez pas indemne.

Les films pour les enfants

Les vacances de la Toussaint commencent la semaine prochaine, mais nos amis les distributeurs ont déjà pensé aux bambins et autre adolescents en quête d’occupation.

Les petits vont se ruer sur la suite du film d’animation Hôtel Transylvanie. Ce deuxième volet suit les aventures d’un Dracula devenu vampire et qui tente de prendre soin de son petit-fils avec sa bande monstrueusement gentille. Bref c’est toujours aussi mignon et drôle.

Les adolescents devraient réserver un accueil triomphal au Labyrinthe – la terre brûlée de Wes Ball. Thomas et ses copains ont réussi à s’échapper du fameux labyrinthe mais ils vont vite se rendre compte que des dangers encore plus grands les attendent dans un monde apocalyptique. Les personnages sont toujours fadasses mais l’action est au rendez-vous.

Les autres sorties

Nancy Meyers est la reine de la comédie romantique. Rien que ces dernières années, on lui doit Tout peut arriver avec Diane Keaton ou encore The Holiday avec Kate Winselt. Avec Le Nouveau stagiaire, elle compose une comédie sympathique sur le monde du travail d’aujourd’hui. On y suit un Robert de Niro catapulté stagiaire à 70 ans sur un site de mode en ligne. La cohabitation avec Anne Hathaway, créatrice du site, va se révéler plus enrichissante que prévue. Mais, non ce n’est pas ce que vous pensez…

L’étudiante et Monsieur Henri de Ivan Calbérac parle aussi de ce conflit générationnel. Claude Brasseur y joue un papy contraint par son fils de louer une chambre à une jeune fille. Malin, le bougre va se servir de la jeune demoiselle pour créer la zizanie familiale. Là par contre, c’est exactement ce que vous pensez !

Après deux ratages (After Earth et le Dernier Maître de l’air), M. Night Shyamalan revient à un cinéma plus artisanal avec The Visit. Soit un film d’horreur fauché qui base tout sur son concept : deux adolescents vont passer quelques jours chez leur grands-parents et découvrir que ces derniers ne tournent pas rond. Et si le plus intéressant dans ce film ce n’était pas son scénario alambiqué mais plutôt sa dimension méta ? Vous avez deux heures.

Asphalte de Samuel Benchetrit est une fable néoréaliste. Oui mais encore ? En fait, le cinéaste prend un décor réaliste (et franchement tristounet) et y croise le destin de plusieurs personnages qui n’ont rien en commun (un astronaute, une actrice, un ado…). Ensuite, il saupoudre de magie pour rendre la vie plus belle. Non, rien à voir avec le feuilleton de France 3.

Pas de semaine sans film social. Philippe Faucon signe avec Fatima un portrait de femme. Enfin pas n’importe quelle femme. Fatima est une femme de ménage qui élève seule ses deux filles mais n’a jamais eu le temps d’apprendre bien le français. On vous promet un pur moment d’émotion…

On termine avec une comédie romantique. Non plutôt une dramédie romantique. Je suis à toi de David Labert réinvente en quelque sorte l’éternel triangle amoureux. Ici on évite le cliché des deux meilleurs amis torturés par la même jeune femme. C’est plutôt l’histoire d’un boulanger amoureux d’un jeune gigolo argentin qui lui préfère les beaux yeux de la boulangère. C’est pas simple l’amour même en Belgique.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité du cinéma et des séries sur Lost in Universes.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs