Retrouvez Weekly sur Facebook

Ça parle

Les vidéos de Rémi Gaillard : humour et polémique

En quelques années, le montpelliérain est devenu le YouTubeur français le plus populaire. Mais pas sans s'attirer quelques problèmes.

Vous ne pouvez pas être passé à côté d'une de ses vidéos dont il inonde le web depuis maintenant plus de dix ans. Sur YouTube et Dailymotion, Rémi Gaillard est devenu l'un des humoristes 2.0 les plus regardés. Son concept se résume dans le slogan du désormais quarantenaire : "C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui".

On peut donc retrouver l'imposteur-amuseur public en train de recréer un vrai Mario Kart dans les rues, de faire un Tetris humain géant, de surprendre les habitants d'un immeuble avec une boîte de nuit dans l'ascenseur, sur un terrain de tennis aux côtés de Yannick Noah, ou encore réussir à brandir la Coupe de France. Selon l'AFP en février dernier, l'humoriste avait récolté plus d'1,3 milliard de vues sur YouTube !

Voici sa première vidéo, tournée en 2001


Somnolence (Rémi Gaillard) par nqtv

Quelques années plus tard, Rémi Gaillard met en ligne un de ses sketchs les plus connus, inspiré du célèbre jeu vidéo Mario Kart.



Une de ses cibles favorites : la police.




La polémique

Mais toutes les vidéos de Rémi Gaillard ne font pas rire. L'année dernière, "Free Sex" fait scandale. Des voix s'élèvent, l'accusant de banaliser les violences sexuelles.



Cible de nombreuses critiques, Rémi Gaillard se justifie en expliquant que "100% des femmes présentes dans la vidéo" ont accepté la diffusion des images et qu'il faut "respecter leur libre-arbitre, leur liberté et leur humour". Mais en juin dernier, il récidive avec "Dog", une vidéo dont l'objectif était selon lui de sensibiliser aux abandons d'animaux en été. Mais une scène, il mime un acte sexuel déguisé en chien, ne passe pas.



Cette fois, le collectif féministe Les Effronté-e-s a décidé d'utiliser sa propre méthode pour lui répondre.



C'est peut-être mieux que le "sombre connard" lancé par Audrey Pulvar non ?

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs