Retrouvez Weekly sur Facebook

High-Tech

Quand le Fitness et la High-Tech se rejoignent

Temple éphémère annuel du fitness et du bien-être, le 28 ème salon Mondial Body Fitness ouvrira ses portes le vendredi 20 mars pour une durée de 3 jours. C'est l'occasion assuré de voir ce qui se fait de mieux en termes de nouveautés, en particulier High-Tech, dans le domaine de la remise en forme

En 2015, selon une étude Ipsos, un Français sur trois pratique une activité de fitness, musculation ou entretien ; plus généralement regroupées sous le terme de Body-Fitness.

Si dans les chiffres, ce sont un peu plus les femmes que les hommes (32% contre 26%) et les jeunes, ce sport touche bien tous les âges ; dès 6 ans et -delà de 65 ans ; tous les sexes et toutes les catégories socio-professionnelless. Etre bien portant, en forme, « fit » comme aiment le prononcer les anglo-saxons est à la portée de tout un chacun qui décide d’y consacrer un peu de temps, d’argent et assurément de l’énergie.

Le 28ème salon Mondial Body Fitness qui se tiendra cette semaine, du 20 au 22 mars à Paris Expo - Porte de Versailles, c’est plus de 30 000 visiteurs attendus, des cours de fitness et de danses géants, des athlètes de haut niveau, des stands, mais également des conférences pour professionnels et public averti ; un lieu de rencontre incontournable.

Le marché du Fitness en terme « high-tech » se décline en plusieurs catégories en fonction de la définition que l’on veut prendre du terme. En effet, la technologie de pointe, bien que souvent assimilée au domaine de l’électronique, robotique, informatique ou biotechnologie, peut également s’appliquer tout secteur s’appuyant sur de récentes études en recherche et développement apportant de nouveaux savoir-faire ou produits.

C’est ainsi le cas de la nutrition avec des composés plus aboutis, du matériel sportif plus efficace, de l’habillement plus respectueux du corps et optimisant les performances ; et même de la façon de prodiguer des cours de remises en forme. C’est aussi les sempiternels logiciels ou applications mobiles faisant appel aux dernières technologies de développement, sans oublier le désormais indispensable matériel connecté.

D’une façon générale, le monde de la remise en forme s’intéresse très fortement à l’apport des nouvelles technologies dans les produits et services à ses aficionados. Le débit des réseaux augmentant, les capacités de stockage devenant titanesque, de nouvelles perspectives et façon d’appréhender le body fitness apparaissent. On n’hésite plus à proposer des cours virtuels ou le coach est soit préenregistré, soit à distance. Ceci n’évite cependant pas un suivi personnalisé et adapté de l’adhérent.

Le digital, quant à lui, bouleverse complètement.la relation que l’on peut avoir avec le sport et les autres. Frédéric Saint-Etienne, directeur de la communication de Garmin France dans une interview menée par les organisateurs du salon, précise ainsi l’orientation des pratiquants vers du matériel communiquant permettant d’une part d’enregistrer ses propres résultats, mais aussi et surtout la possibilité de les exposer aux autres, à sa communauté ou sur les réseaux sociaux.

Mieux, cette dimension communicante couplée à des fonctionnalités d’analyse physiologique permet aux plus professionnels un relation complètement différente à leur coach ou au rôle du scientifique dans l’accroissement de leurs performances. Il est en effet désormais possible d’envoyer un résultat quotidien très précis de ses activités à des fins d’analyse, n’importe où sur la planète.

Que l’on soit amateur ou professionnel, on ne peut que se réjouir des possibilités offertes par la pléthore de capteurs désormais disponibles. De l’accéléromètre à la bio- impédance, des capteurs de fréquence cardiaque ou tension ; le tout en miniature, sur un Bracelet ou dans une montre ; nous attendons d’ailleurs toujours de pouvoir tester la Microsoft Band ; tout un chacun peut analyser sa progression, ses calories dépensées et son positionnement vis-à-vis des autres. Et ce, d'autant plus que des applications se spécialisent par domaine d'activité (course à pied, golf, natation, cyclisme, etc.) pour interpréter les résultats. Et ceci porte un nom, le Quantified Self ou mesure de soi, qui regroupe toutes techniques, outils, méthodes permettant récolte et analyse de données personnelles ; que ce soit automatiquement via des objets connectés, ou bien des applications web ou mobiles

Les nouvelles technologies, c’est aussi apporter un environnement le plus immersif du sportif qui, chez lui ou en salle, peut faire du tapis de course, du vélo, du rameur devant un écran, adaptant résistance, dénivelé en fonction des réglages ; c'est également un nouveau réseau social, Goaleo, 1er réseau social gratuit dédié au sport, quelque soit son niveau et, qui, dès son lancement, a reçu des appuis de poids de 20 stars du sport dont Thierry Dusautoir, Grévise Emane, Edouard Cissé, Laurent Chambertin et la feu tragiquement disparue Camille Muffat.

C'est aussi la mise en oeuvre de brevets en matière d'entraînement. La société Conex, par exemple, a ainsi breveté un système 100% français permettant de travailler ses muscles en excentrique et concentrique ; en résistance donc ou en soulèvement de charge.

Le mondial du BodyFitness, nous y serons, testerons, interviewerons et relaterons ; mais le mieux est probablement d'y être, ne serait-ce que pour profiter des nombreuses activités proposées; l'entrée étant à 9 € en pré-commande plutôt que 13 €.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs