Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Série Mania 2019 Episode 1 : Anna Paquin, Jenna Coleman et Missions saison 2

Programme chargé pour cette première journée lilloise. On a croisé Anna Paquin sous coke, assisté au grand retour de Missions et aperçu Jenna Coleman en plein baby blues.

Samedi 23 mars 2019. Après les festivités glamour de la veille, c’était le début des choses sérieux ce samedi à Lille. Car si quelques chanceux ont pris le train depuis Paris en compagnie d’une poignée des Marcheurs Blancs de Game of Thrones, les festivaliers déjà sur place font la queue pour les projections du matin.

11 h : The Cry

J’ai opté pour la sélection Panorama International avec la mini-série australo-britannique The Cry. On y retrouve Jenna Coleman (loin de son rôle de Reine dans Victoria ou de sidekick du Doctor Who) en jeune mère un peu dépassée par les évènements et dont le bébé disparaît mystérieusement lors d’un voyage en Australie. Avec ce pitch, on pourrait croire que The Cry est une énième série de disparition d’enfants mais grâce à sa narration temporelle astucieuse, elle se révèle bien moins convenue que prévu.

Difficile de vous en dire plus sans gâcher votre plaisir de spectateur, sachez seulement que The Cry, captivante dès sa séquence d’ouverture, ne dévoilera son vrai sujet qu’à la fin de l’épisode 2 vous laissant un peu chaos. Pour découvrir la conclusion de ce mystère, rendez-vous sur M6 qui diffusera la série prochainement.

14 h 30 Missions saison 2

Ensuite, c’est avec une vraie impatience que je me suis rendue à la projection des premiers épisodes de la saison 2 de Missions. Cette série française de science-fiction diffusée sur OCS avait été l’une des révélations du Festival en 2017. Enfin un show qui osait le fantastique et le space opéra et qui assumait ses références qui allait de Alien à Lost. Dans cette seconde saison, cinq ans se sont écoulés depuis que l’équipage d’Ulysse a quitté Mars en laissant Jeanne. Mais quand cette dernière leur apparaît à tous en rêve, ils décident de retourner là-bas et de faire face à leur destinée.

Voir trois épisodes de 26 minutes d’une série aussi dense que Missions, c’est presque un peu frustrant. Les enjeux de cette nouvelle saison sont déroutants mais efficaces car le spectateur est plongé dans un nouveau univers. Du moins en apparence. Entre l’arrivée de nouveaux personnages qui cachent évidemment également des secrets et la transformation des anciens membres de la mission, le mystère semble plus que jamais au cœur de cette seconde saison. Il faudra patienter jusqu’à cet été pour en connaître enfin l’aboutissement sur OCS.

18 h : Anna Paquin et Flack

Pour terminer la journée en beauté, j’avais rendez-vous avec Anna Paquin en personne. La Sookie de True Blood et la Malicia de X-Men est venue à Séries Mania pour présenter Flack, la nouvelle série dont elle est à la fois productrice et actrice principale. Cette série britannique est immédiatement réjouissante. On y suit les mésaventures de Robyn, agent dans une agence de relations publiques qui doit gérer les crises des nombreuses stars qu’elles représentent. En plus de sa vie professionnelle mouvementée, elle doit affronter des névroses familiales, une addiction à la drogue et autres déboires amoureux.

Anna Paquin se révèle attachante à souhait avec ce personnage d’executive woman si efficace pour réparer la vie des autres mais incapable de gérer sa propre existence. Délicieusement méchante mais en évitant soigneusement de tomber dans la satire, Flack séduit grâce à son rythme endiablé et ses réflexions contemporaines douces amères. On a hâte de savoir comment tout cela va bien pouvoir finir…

L'actrice qui était présente (avec le scénariste de la série et la productrice) a bien précisé que malgré certaines séquences chocs (la scène d'introduction du pilote est mémorable), Flack ne se voulait pas être une satire. Ceux qui les amusent c'est justement de jouer avec les nuances de gris des personnages et d'éviter d'en faire simplement des méchants ou des gentils.

On se retrouve demain avec un programme tout aussi mouvementé qui comprend entre autres State of Union une série courte créée par Nick Hornby (High Fidelity), Osmosis la première série française de genre conçue pour Netflix et le retour de The OA.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs