Retrouvez Weekly sur Facebook

L'essentiel de l'actu

Tuerie d'Orlando : victimes du fanatisme aveugle

Un nouvel attentat revendiqué par l'Etat Islamique a fait 49 morts et une cinquantaine de blessés dans une boîte de nuit gay de Floride. Et pourtant, malgré tout, il ne faut pas céder au sentiment de rage qui serait tenté de faire à nouveau surface.

L'alerte est tombée sur nos téléphones. Pas besoin de mot. Un coup d'oeil échangé pour voir le reflet de notre effroi dans les yeux de l'autre. Cette fois, l'horreur n'a pas frappé en France comme on semble s'y attendre, s'y être presque résignés, mais de l'autre côté de l'Atlantique. La fête, voulue non pas comme une provocation mais comme une simple affirmation de soi et de son droit à être heureux, a été gâchée. Une fois encore.

Il a fallu un peu de temps pour savoir qui était à l'origine de l'attaque et quelles étaient ses motivations. Mais la barbarie reste la même. Le drame n'aurait pas été moins terrifiant s'il avait été commis par un loup solitaire guidé par sa seule homophobie. La revendication de l'Etat Islamique de cette attaque horrifie bien évidemment, car cela nous rappelle que malgré le prétendu affaiblissement de Daech en Irak et en Syrie, les ennemis de notre société sont nombreux, partout et prêts à passer à l'acte à tout moment.

Et cela rend perplexe. Cela fait peur. Cela rend infiniment triste pour les victimes et leurs familles. Une fois encore, on se dit que l'on sera plus fort que ce fanatisme aveugle. Que l'on ne rentrera pas dans le jeu de ceux qui veulent diviser au nom d'une religion détournée. Que comme l'a dit avec tant de courage le mari d'une disparue du Bataclan, ils n'auront pas notre haine.

Que se taisent les Donald Trump qui se "félicitent d'avoir eu raison sur le terrorisme islamique radical" ! Les sans-cœur qui diront -on les entend déjà- que les homosexuels visés l'ont "de toute façon un peu cherché" !

Comme si bien écrit sur Twitter, "Tuer par haine. Tuer parce qu'on ne sait tolérer. Parce qu'on ne sait coexister. Encore une triste journée pour l'amour et la vie". Il n'y a pas grand chose à ajouter.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs