Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Un Lucky Luke pour adultes, le programme de Séries Mania et une sorcière alcoolique… la playlist de Weekly

Cette semaine préparez-vous à affronter des Orcs, découvrez les charmes de la petite fille d’Elvis Presley, rencontrez Harlan Coben et le créateur de Dexter et dévorez le nouveau Lucky Luke.

SUR LES GRANDS ET PETITS ECRANS

Ça commence aux Etats-Unis et en France : The Girlfriend Experience

La série sulfureuse produite par Steven Soderbergh débarque enfin en France. Adaptée du film réalisé par le cinéaste en 2009, The Girlfriend Experience suit la triple vie de Christine Reade. Cette jeune étudiante en droit a décroché un stage dans un grand cabinet d’avocats de Chicago, mais la nuit elle devient une escort girl pour les riches hommes d’affaires. Aussi troublante qu’assez réaliste sur le monde contemporain, cette série est portée par Riley Keough que l’on a pu voir dans Magic Mike et Mad Max Fury Road.

The Girlfriend Experience, à voir US + 24 du 11 avril au 20 juin le lundi soir sur OCS Max. L’intégralité des 13 épisodes sera disponible sur OCS Go dès la diffusion du premier épisode.

La bande-annonce de la semaine : Warcraft le commencement

La sortie de l’adaptation du célèbre jeu vidéo approche. Une deuxième bande-annonce plus courte mais dévoilant de nouvelles informations sur l’intrigue vient de paraître. Toujours aussi bluffantes du côté des effets spéciaux, ces premières images développent l’alliance entre les humains et certains Orcs. Pour rappel, Warcraft le commencement est attendu dans les salles à partir du 25 mai.

LE COIN DU GAMER

On (s’) offre un cadeau génial : La Compilation Révolution 25 ans

Pour les initiés, Revolution Software rime avec jeux d’aventures old school comme Les Chevaliers De Baphomet ou Beneath a Steel Sky. Des sagas sublimées par des décors rétros mais magnifiques et une ambiance unique. Pour célébrer ses 25 ans, le studio sort une compilation événement qui comprend la majorité de ces jeux mythiques, ainsi que de nombreux bonus et autres goodies.

Compilation Revolution, 25e anniversaire, 39,99 €.

On joue à quoi pour changer un peu ? A Normal Lost Phone

Voilà un jeu original. Le concept ? Un ado a disparu et vous ne disposez que de son portable pour comprendre ce qui lui est arrivé. Entre lectures de sms, galeries de photos et un agenda, retrouvez les indices en remontant le cours de la vie du jeune Sam. Entre nostalgie et enquête, le voyage s’annonce attachant.

A Normal Lost Phone, gratuit, http://gamejolt.com/games/a-normal-lost-phone/123864

DANS LA BIBLIOTHEQUE

On craque pour un Lucky Luke alternatif : L’Homme qui tua Lucky Luke, de Matthieu Bonhomme

Après Mickey vu par ou encore Spirou par, un autre héros mythique du 9e art s’apprête à avoir une vie parallèle : Lucky Lucke. Né bien après les premières aventures du flegmatique cowboy, Matthieu Bonhomme signe le premier tome de cette nouvelle collection qui n’aura aucunes conséquences sur la série officielle. Avec l’Homme qui tua Lucky Luke, l’auteur d’Esteban compose un récit plus adulte, mais qui ne manque ni d’humour, ni de rebondissements. Et vous y apprendrez enfin pourquoi le cowboy a renoncé au tabac.

L’Homme qui tua Lucky Luke, Matthieu Bonhomme aux éditions Lucky Comics, 14,99 €.

On ne verra plus jamais les contes de la même façon : Ils vécurent heureux, eurent beaucoup d’enfants et puis… de Michael Cunningham

Qu’y a-t-il derrière le happy-end des contes de notre enfance ? C’est à cette question que tente de répondre Michael Cunningham dans ce recueil délicieusement cynique. On y découvre un Jack bling bling, une sorcière nymphomane et alcoolique et une Belle qui s’ennuie ferme devant la galanterie dépassée de la bête. Cerise sur le gâteau, les contes sont illustrés par la japonaise Yuko Shimizu.

Ils vécurent heureux, eurent beaucoup d’enfants et puis…, Michael Cunningham, Belfond, 208 pages, 19,50 €.

ON FAIT QUOI CE WEEK-END ?

On assiste à la naissance de Scrat : L’exposition Blue Sky

Après Pixar, après Miyazaki ou les studios Aardman, le Musée Art ludique continue son exploration des plus grands maîtres de l’animation mondiale avec les Studios Blue Sky. Vous pourrez y admirer plus de 800 œuvres (dessins, sculptures, peintures) issus des plus grands longs métrages réalisés par les artistes de ce studio : Robots, Epic, Rio et bien sûr l’Age de glace. D’ailleurs, les visiteurs pourront découvrir en exclusivité les premières images de l’épisode 4 Les Lois de l’Univers attendu dans les salles cet été.

L’Art de Blue Sky Studios, Musée Art ludique, 34, quai d’Austerlitz, 75013 Paris, métro Quai-de-la-Gare ou Gare-d’Austerlitz, jusqu’au 18 septembre 2016, www.artludique.com

On réserve ses places pour Séries Mania 2016

Les séries addicts vont être aux anges. La nouvelle édition du Festival Séries Mania ouvre ses portes du 15 au 24 avril prochain. Au programme cette année, vous pourrez notamment rencontrer David Chase (Les Sopranos), Harlan Coben (qui vient pour présenter Five), Clyde Philips (le créateur de Dexter qui vient pour Feed the Beast) ou encore Leïla Bekhti (Jour Polaire) et Olivier Marchal (Section Zéro). C’est aussi l’occasion de découvrir toute une série de nouveautés en provenance des Etats-Unis (The Path, The Man in the Heigh Castle…), du Royaume-Unis (The Night Manager, Thirteen) et du monde entier (Beau séjour, Cromo…).

Pour rappel, le festival est entièrement gratuit et il s’agrandit cette année avec des projections prévues au Forum des images et à l’UGC des Halles. La soirée d’ouverture se tiendra au Grand Rex avec la projection de la géniale série produite par Scorsese Vinyl. Réservez vos places à partir du jeudi 7 avril sur www.seriesmania.fr

DANS LE JUKE-BOX

On écoute quoi ? I Am Chemistry de Yeasayer

Encore un peu confidentiel, Yeasayer est un groupe de rock expérimental qui mérite votre attention. On aime le mélange entre le psychédélique et des sonorités plus baroques. Bref ce quatrième album est l’occasion de les découvrir... si ce n’est pas encore fait.

Amen and Goodbye, Yeasayer, Mute

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs