Retrouvez Weekly sur Facebook

Ça parle

Un an après, la nouvelle Une choc de Charlie Hebdo

Alors qu'on commémore cette semaine les attentats de janvier à Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher, le journal satirique a décidé de jouer une fois encore sa carte de la provocation. Ce qui ne plaît pas à tout le monde.

L'info. Charlie Hebdo sort ce mercredi un numéro spécial un an après la tuerie qui a fait 12 morts au siège du journal, le 7 janvier 2015. En Une, on y voit le dessin d'un Dieu, du sang sur sa barbe et la tunique, armé d'une Kalachnikov et coiffé d'un triangle avec un œil au centre. Le titre : "1 an après, l'assassin court toujours".

Que va-t-on trouver à l'intérieur ? Ce Charlie "anniversaire" restera dans la lignée éditoriale de l'hebdomadaire. Il y a des dessins des disparus, Cabu, Wolinski, Charb et les autres, des contributions exceptionnelles notamment de la ministre Fleur Pellerin, d'Elisabeth Badinter, Juliette Binoche... C'est Riss, blessé lors de la fusillade, qui signe l'édito, en plus de la couverture qui fait parler. Le directeur de la publication y dénonce aussi bien "les fanatiques abrutis par le Coran" que les "culs-bénits venus d'autre religions". "Comment faire le journal après tout ça ?", écrit-il encore. "C'est tout ce qu'on a vécu depuis vingt-trois ans qui nous en donne la rage […] Ce ne sont pas deux petits cons encagoulés qui vont foutre en l'air le travail de nos vies".

Succès attendu ? Le numéro a été tiré à 1 million d'exemplaires. Plusieurs dizaines de milliers sont prévus pour l'étranger.

Des réactions mitigées. Devant cette Une, les avis ne sont pas unanimes. Si certains louent l'irrévérence malgré l'horreur, d'autres sont choqués. "Nous avons besoin de signes d’apaisement, de concorde […] cette caricature n’y contribue pas", a ainsi réagi le président du Conseil Français du Culte Musulman Anouar Kbibech dans les colonnes du Parisien. "Il faut respecter la liberté d’expression pour les journalistes mais aussi la liberté d’expression des croyants", regrette-t-il. Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire contre l'Islamophobie a dénoncé quelquechose de "très violent et très insultant à l'égard des religions" sur BFMTV. Plusieurs responsables de l'église catholique ont aussi regretté, comme le médiatique abbé Pierre Amar qui a ainsi estimé que «les familles des victimes vont être insultées».

Qui était tué il y a un an à Charlie Hebdo ? Les frères Kouachi ont fait douze victimes. Des membres de l'équipe de Charlie Hebdo et des invités, deux gardiens de la paix et un employé chargé de la maintenance du bâtiment. Leurs noms : Cabu, Wolinski, Honoré, Charb, Tignous, Elsa Cayat, Bernard Maris, Mustapha Ourrad, Michel Renaud, Frédéric Boisseau, Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet.

Vu de Twitter. Les réseaux sociaux ont largement réagi à cette Une anniversaire. Vous, cela vous choque ?









Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs

";