Retrouvez Weekly sur Facebook

TV/Cinéma/Culture

Une maison hantée, Mickey sous acide et Sophia Coppola filme l’émoi sexuel… La Playlist de Weekly

Au programme de la semaine : la nouvelle série de Shonda Rhimes, Mickey et Donald partent à l'aventure, Keren Ann fait un retour tout en douceur et Alexandre Dumas inspire un jeu vidéo.

SUR LES GRANDS ET PETITS ECRANS

Le scoop de la semaine : Sophia Coppola va réaliser le remake d’un film avec Clint Eastwood

En 1971 sortait Les Proies de Don Siegel (réalisateur de L’Inspecteur Harry). Dans ce long métrage, Clint Eastwood incarnait un soldat nordiste blessé qui trouvait refuge dans un pensionnat de jeunes filles sudistes en pleine guerre de Sécession. Fatalement la présence du jeune homme ne laissait pas ces demoiselles indifférentes. On apprend aujourd’hui que Sofia Coppola pourrait bien réaliser le remake de ce film assez sulfureux. Au casting, on trouverait Nicole Kidman (nouvelle venue chez Coppola) mais aussi Elle Fanning (vu dans Somewhere) et Kristen Dunst (Marie Antoinette, Virgin Suicide). On a hâte de voir ce que la spécialiste des adolescents va faire de ce thriller sur le désir charnel.

Ça commence aux Etats-Unis et en France : The Catch

La reine de la série télé addictive, Shonda Rhimes, présentait la semaine dernière sa nouvelle série sur son network de prédilection ABC. Succédant à How to get away with murder, The Catch suit les péripéties d’une enquêtrice spécialisée dans les fraudes qui va découvrir que son futur mari est lui-même un grand arnaqueur. Mireille Enos (The Killing) et Peter Krause (Six Feet Under) tiennent le haut de l’affiche.

The Catch est diffusé en France en US + 24 sur Canal + Séries

Séance de rattrapage : Togetherness des frères Duplass

Envie d’une comédie qui change un peu ? Cette semaine, Weekly vous propose Togetherness, une série aussi drôle qu’amère sur les joies du quotidien, la vie de couple, les enfants et l’accomplissement personnel. Le picth ? Un couple qui a du mal à se reconnecter depuis la naissance des enfants part en vacances avec deux amis. A voir d’urgence pour se dire que finalement sa vie n’est pas si nulle !

Togetherness est disponible jusqu’au 11 avril sur OCS City en US+24

DANS LA BIBLIOTHEQUE

On retombe en enfance (mais pas trop) : Mickey’s craziest adventures

Non vous ne rêvez pas. Les héros de Disney sont de retour dans une BD franco-belge. Dans cette aventure bondissante (vraiment les personnages touchent rarement le sol), Mickey et Donald partent à la recherche de la fortune de Picsou dérobé par les infâmes Raptou. D’un temple à la jungle, de l’espace au désert, les deux amis traversent les univers à toute vitesse dans un récit coloré et sans répit. A dévorer d’urgence.

Mickey’s Craziest Adventures, Trondheim et Keramidas, Glénat, 48 pages, 15 €.

On chasse les fantômes du passé : Chasseurs de neige

Yohan a 25 ans, il a survécu à l’horreur, et survécu dans un camp de prisonniers en Corée. En 1954 quand la guerre se termine enfin, il a possibilité de partir refaire sa vie ailleurs. Il opte pour le Brésil. Ce roman de Paul Yoon nous ballade sans arrêt entre une enfance en Corée, les images douloureuses de la guerre et la nouvelle vie sous le soleil brésilien. Un récit poignant dont on aime particulièrement les passages impressionnistes mélangeant passé et présent dans un tourbillon d’émotions.

Chasseurs de neige, Paul Yoon, Albin Michel, 19 €.

ON FAIT QUOI CE WEEK-END ?

On visite une maison hantée : Stichting Pels, un spectacle de Jakop Ahlbom

Non le théâtre ne se résume pas aux adaptations classiques ou aux comédies de boulevard. Le spectacle 100 % de La Villette riche en événements (danses, expositions, performances…) vous propose un spectacle visuel fantastique étonnant. Les spectateurs sont projetés dans une maison hantée par l’esprit d’une famille victime d’une terrible tragédie. Entre Méliès, Carpenter ou encore Hitchcock ce show rend hommage aux films d’horreur en maniant humour noir et techniques d’illusion. Attention, vous allez frissonner de plaisir.

Stichting Pels, Jakob Ahlbom, Théâtre Paris Villette, métro Porte-de-Pantin, du 30 mars au 4 avril. www.lavillette.com/evenement/festival-100/

Affiche_Carambolages-15af0121d.jpg

On ose le mélange des genres : Carambolages au Grand Palais

Voilà une exposition qui ose jouer la carte de la différence. Avec Carambolages, le Grand Palais évite la thématique imposée pour mieux au contraire proposer des œuvres qui ont une forte identité visuelle, atypiques mais surtout qui se suivent de manière ludique. Le principe ? Chaque œuvre présentée annonce la suivante tout en rappelant la précédente. On y découvre ainsi les liens qui unissent contre toute attente des artistes en provenance de tous mouvements et de toutes époques. Man Ray y côtoie Giacometti, Boucher ou encore Annette Messager. De quoi laisser l’imagination du spectateur vagabonder. On adore !

L’info pour briller en société : Carambolages est un terme de billard qui désigne un coup dans lequel la bille du joueur va en toucher deux autres.

Carambolages, Grand Palais, Galeries Nationales, entrée Clémenceau, métro Champs-Elysée-Clémenceau, jusqu’au 4 juillet. www.grandpalais.fr

LE COIN DU GAMER

On joue à quoi en attendant le prochain final fantasy ? Bravely Second : End Layer

Il fallait y penser. Mélanger les récits d’Alexandre Dumas avec un univers à la final fantasy. C’est cette formule (magique) qui fait tout le sel de Bravely Second, suite du hit de 2013 Bravely Default. Moins original que le premier, ce nouvel opus se démarque notamment grâce à son scénario plein de rebondissements, ses héros charismatiques et farfelus et son sens indéniable de l’aventure.

Bravely Second : End Layer, Square Enix Games, Nitendo 3DS

DANS LE JUKE-BOX

On écoute quoi ? You’re Gonna Get Love de Keren Ann

Il y a ceux qui cherchent à faire le buzz à tout prix. Qui ne mégotent pas sur la promotion jusqu’à l’indigestion. Et puis il y a ceux qui préfèrent la musique au bruit. Il suffit d’écouter les premières notes de Where did you go de la demoiselle pour en être convaincu.

On trippe sur quoi ? Barbara Barbara, We Face a Shining Future de Underworld

Vous vous souvenez de la musique planante de Trainspotting ? Born Slippy d’Underworld avait marqué tout une époque. Avec leur 7e album au titre à rallonge, Barbara Barbara, We Face a Shining Future, le groupe britannique revient à son top. Soit des beats agités avec un soupçon de rock expérimental allemand. Bon le mieux, c’est d’écouter.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs