Retrouvez Weekly sur Facebook

L'essentiel de l'actu

Vers un déménagement de l'Elysée : bonne ou mauvaise idée ?

À un peu plus d'un an de l'élection présidentielle, voilà une proposition relayée par Le Parisien qui ne manque pas de curiosité.

Amateurs de démagogie et de populisme, sortez vos plans ! Et peut-être les mouchoirs. Il se murmure que le 55 rue du Faubourg Saint-Honoré pourrait bien un jour ne plus abriter notre présidence.

Balayé le siècle et demi de tradition ! Les badauds qui se massent sur le trottoir d'en face pour tenter d'apercevoir quelquechose à travers les imposantes grilles iront voir ailleurs. Fini le balai des voitures ministérielles, de la garde républicaine et les réceptions d'officiels.

Le palais présidentiel coûterait trop cher et serait peu sécurisé, pas assez moderne, trop éloigné des citoyens...autant d'arguments avancés par certains candidats qui se verraient bien accéder à la fonction suprême l'an prochain.

N'y a-t-il sincèrement pas d'autre urgence et rien à proposer que de suivre cet effet de mode de course à l'économie -comme le futur mouvement annoncé de la région Ile de France-, avec des suggestions si décalées qu'on finit par se retrouver plutôt en pleine course à l'échalote ? Et au fond, déménager l'Elysée au Château de Vincennes, aux Invalides ou à l'Ecole Militaire comme certains ont pu l'envisager, cela changerait réellement le lien entre les Français et leur chef de l'Etat ? On l'imagine mal aller plus à leur rencontre.

De plus, les éventuelles économies ne se verraient que sur le long terme et ce transfert entraînerait inévitablement celui d'autres ministères. Pour quel coût au final ? Il y a certainement d'autres secteurs où les coupes pourraient être larges et bénéfiques.

Selon Le Parisien, 56% des Français sont opposés à un éventuel déménagement. Signe d'un attachement aux symboles ? Peut-être aussi que la population n'aime pas trop le changement, à force de l'avoir attendu.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs