Retrouvez Weekly sur Facebook

L'essentiel de l'actu

Viry-Châtillon : quand la violence urbaine dépasse les bornes

Comment ne pas réagir après la tentative d'homicide perpétrée samedi sur deux policiers ?

Des condamnations en série. Logiques, inévitables et certes importantes pour les victimes d'un nouvel acte odieux, leurs proches et collègues. Mais la compassion qui semble être devenue un des sentiments réguliers de notre quotidien n'est à elle seule plus suffisante.

Quelqu'un va-t-il enfin se décider à reconnaître ce que les agents de terrain dénoncent et subissent depuis des années ? L'existence de zones où les autorités locales, démunies et souvent dépourvues de moyens, se retrouvent elles-aussi dans l'incapacité de rétablir l'ordre et d'apporter la sérénité à leurs administrés ?

Comme d'autres, la mairie de Viry a bien essayé. Sans certainement imaginer la riposte barbare de voyous devenus assassins à coup de cocktails molotov. Ces policiers ne sont hélas pas les premiers. Des pompiers et autres secouristes pris dans des guet apens, des médecins agressés?  Non ce n'est hélas pas un mauvais film mais une réalité. 

Tout cela pour seulement quelques personnes ! Une poignée d'individus qui ne sont représentatifs de rien et ne doivent surtout pas permettre à "la fachosphère", comme on l'appelle, de se répandre en amalgames faciles.

C'est pour cela que les simples condamnations et la compassion ne suffisent plus aujourd'hui. Qu'il faut au delà des mots, des actes forts, s'emparer réellement du sujet et ne pas le laisser à d'autres qui n'hésitent pas une seule seconde. Et à quelques mois de la présidentielle, il y a urgence.

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous ! Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs