Sport

L’essentiel de l’actualité sportive du 03 au 09 octobre 2017

la fin des qualifications pour la coupe du Monde de Football en Russie, avec la victoire de bleus en Bulgarie en attendant le dénouement face à la Biélorussie mais aussi les qualifications en Amérique du Sud et en Afrique, sans oublier le Rugby avec le Top 14 et le Rugby Championship, la Basket avec la Pro A et la NBA, mais aussi le cyclisme et les dernières classiques de la saison, la NHL, la Formule 1 ou encore le Tennis et le rallye WRC d’Espagne

A la une de cette semaine sportive écoulée, on retrouve évidemment la dernière journée des qualifications pour la coupe du Monde 2018 en Russie des zones européenne et sud-américaine. Chauvinisme aidant, commençons par la France, qui a fait le boulot en s’imposant en Bulgarie sur la plus petite des marges grâce à un but précoce (dès la 3ème minute) du néo-turinois, Blaise Matuidi :

Sans briller et avec de nombreuses déceptions dans ses rangs parmi lesquelles Alexandre Lacazette, titulaire pour la 1ère fois et transparent toute la rencontre ou encore Adrien Rabiot, qui a remplacé rapidement dans le match, Ngolo Kanté, blessé, beaucoup trop timide, les tricolores ont prouvé qu’il était possible de gagner des rencontres capitales sans pour autant dominer son adversaire, à l’instar de la grande Allemagne des années 70-80. Ce résultat heureux mais bénéfique, permet aux hommes de Didier Deschamps de conserver leur 1ère place à la tête du groupe A et de garder la main pour une qualification directe, qui sera acquise en cas de victoire le 10 octobre prochain au stade de France face à la Biélorussie. La place de barragiste du groupe semble quant à elle promise à la Suède, qui en atomisant le Luxembourg sur le score de 8 à 0 a pris une marge confortable sur les Pays-Bas, qui doivent, désormais, s’ils veulent rallier la Russie l’an prochain battre les scandinaves par 7 buts d’écart. La plupart des autres groupes ont ainsi livré leur verdict sans attendre les dernières journées. Ainsi dans le groupe C,  l’Allemagne obtient son billet tandis que l’Irlande du Nord sera barragiste, dans le groupe D, la Serbie a dû attendre le dernier match pour tamponner son billet tandis que l’Eire sera en barrages au détriment du Pays de Galles de Gareth Bale, définitivement éliminé, Dans le groupe E, la Pologne, emmené par un Robert Lewandoswki de gala durant ses éliminatoires et auteur de 16 buts, nouveau record en la matière :

obtient également son billet condamnant ainsi le Danemark aux barrages. Même sanction pour la Slovaquie, qui devance l’Ecosse à la différence de buts dans le groupe F, mais laisse l’Angleterre de Harry Kane filer directement vers la Russie. Dans le Groupe G, l’Espagne obtient sans surprise sa qualification directe malgré les remous qui secouent la Catalogne et laisse la place de barragiste à l’Italie. Dans le groupe H, la Belgique est allé chercher une qualification difficile dans le bourbier de Sarajevo, laissant la Grèce et la Bosnie en découdre pour la place de barragiste. Enfin dans le groupe U, l’Islande, dans la lignée de son Euro 2016 réussi, se qualifie directement au détriment de la Croatie, qui devra encore cravacher pour espérer jouer le prochain mondial. En dehors du groupe de la France, il subsiste donc encore un peu de suspense dans le groupe B, où Suisses et Portugais sont assurés des 2 premières places, mais devront en découdre une dernière fois à Lisbonne pour l’équipe qui évitera la terrible épreuve des barrages. Avec 3 points d’avance, mais une différence de buts défavorables, les helvètes n’ont besoin que d’un nul pour se qualifier directement mais les coéquipiers de CR7 entendent bien s’imposer pour tenter le doublé Euro – Mondial l’an prochain.

En Amérique du Sud, la dernière journée programmée le 11 octobre prochain promet un suspense haletant. En effet, en dehors du Brésil de Neymar, qualifié de longue date et qui s’est contenté d’un match nul et vierge en Bolivie, 6 équipes vont se partager les 3 derniers billets directs et la place de barragiste. Parmi ces dernières l’Argentine de Léo Messi est en grande  difficulté, puisqu’avant cette dernière rencontre, elle n’est même pas qualifiée pour les barrages et devra donc, à la fois s’imposer en Equateur, déjà éliminé, mais aussi compter sur un coup de pouce du destin en espérant des faux-pas de ces concurrents directs :

Enfin pour clore cette page football, un mot des éliminatoires de la zone Afrique, avec pour le moment aucune équipe qui a validé sa qualification directe, mais quelques équipes en ballotage très favorable, comme la Tunisie dans le groupe A ou encore le Nigéria dans le groupe B. A contrario, le Cameroun, champion d’Afrique en titre et l’Algérie, sont d’ores et déjà éliminés. A noter durant le week-end, la lourde défaite du Gabon au Maroc sur le score de 3 à 0, qui serait dû selon son buteur vedette, Pierre-Aymeric Aubameyang à une intoxication au jus d’orange :

 

En Rugby, la surprenante équipe du LOU a pris les commandes du Top 14 en s’imposant facilement avec le bonus offensif sur le terrain d’Agen, 25 à 6, en profitant de la défaite de l’ex-leader, Montpellier, qui s’est incliné 31 à 20 face à des joueurs du Stade français retrouvé après un début d’exercice 2017-20148 compliqué. Fort de sa victoire, 28 à 18, dans le choc de cette 7ème journée face à Clermont, le Stade Toulousain pointe désormais au 3ème rang et rêve d’effacer l’humiliation de l’an dernier, qui a vu les stadistes ne pas accéder aux phases finales :

Toujours en difficulté à l’extérieur, les finalistes de la dernière finale en titre, le RCT et l’ASM continuent de peiner en ce début de championnat et pointent respectivement aux 6ème et 9ème rangs. Pourtant les hommes de Mourad Boudjellal ont mené 18 à 6 face à la révélation de l’an dernier, le Stade Rochelais, mais ils ont finalement cédé en seconde période en concédant notamment 3 essais entre les 50ème et 61ème minutes. En bas du classement, on retrouve les promus Oyonnax et Agen mais surtout Brive, qui malgré sa 1ère victoire de la saison, 27 à 22, face au CO, ferme toujours la marche de ce Top 14.

Dans le Rugby Championship, les All-Blacks, intraitables ont terminé, pour la seconde fois consécutive, la compétition invaincus, en disposant de l'Afrique du Sud sur le score très serré de 26 à 25. Revanchards après leur défaite historique récente 57 à 0, les Boks ont montré leur meilleur visage pour résister à une équipe de Nouvelle-Zélande, qui plane toujours au firmament du Rugby mondial. Dans l'autre rencontre, l'Asutralie a dominé l'Argentine sur ses terres pour s'offrir la seconde place du tournoi et laisser les Pumas sur un zéro pointé.

 

En Pro A, le Mans, fort de sa très belle victoire, 78 à 76, sur le parquet de Strasbourg, finaliste malheureux du dernier exercice, reste la dernière équipe invaincue du championnat après 4 journées. Effet dans le choc de ce week-end, Monaco a surclassé l’ASVEL sur le score sans appel de 83 à 68 pour rejoindre au classement son adversaire du jour. Champion en titre, Chalon-Sur-Saône a beaucoup de mal à se remettre de son dernier titre, le second de son histoire après celui de 2012, et pointe à une improbable dernière place avec toujours aucune victoire au compteur. De retour en France après une belle carrière en NBA, Boris Diaw, pour ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs,  n’est pas parvenu à empêcher une nouvelle défaite de Levallois, dont le compteur reste toujours bloqué à une victoire après son revers à domicile face au CSP Limoges :

 

Outre-Atlantique, la saison NBA ne démarrera que le 17 octobre prochain. En attendant les franchises continuent de se préparer en enchainant les matchs de présaison, notamment à l’étranger et plus particulièrement à Shanghai où le champion en titre, les Golden State Warriors, a brillé, emmené, il est vrai, par un Stephen Curry en mode All-Star, avec 40 points et 8 passes décisives en seulement 3 quart-temps, pour une victoire 142 à 110 des californiens face aux Wolves de Minnesota :

Grand favoris à leur propre succession cette saison, les joueurs de Steve Kerr auront fort à faire cette année avec les nouvelles « Super-Team » qui se sont montées à travers le pays et notamment à Boston où Kyrie Irving (ex Cavs) et Gordon Hayward (ex Jazz) formeront un duo de choc capable de redonner des couleurs aux Celtics, ou encore à OKC, qui est parvenu à attirer Paul George (ex Pacers) et Carmelo Anthony (ex Knicks) sans oublier les vice-champions en titre, les Cavs de Lebron James, qui malgré le départ de Kyrie Irving auront toujours fière allure avec les arrivées d’Isaiah Thomas et Jay Crowder en provenance de Boston ou de Dwayne Wade, qui arrive de Chicago.

 

En Cyclisme, 2 classiques étaient au programme de ce dernier week-end de la saison. Tout d’abord, samedi, Vincenzo Nibali s’est imposé dans la 111ème édition du tour de Lombardie pour remporter son 2nd trophée dans cette épreuve réservée aux baroudeurs après son sacre en 2015. Le transalpin s’impose devant le français Julian Alaphilippe, qui après ses secondes places sur Liège-Bastogne-Liège (2015) et la Flèche Wallonne (2015 et 2016) ou encore sa 3ème place cette saison sur Milan San Remo, se rapproche d’un 1er sacre sur une grand classique. Cette course a d’ailleurs été particulièrement animée par les coureurs tricolores puisque Thibaut Pinot, qui a attaqué sur les pentes du Civiglio, juge de paix de cette épreuve, termine finalement 5ème, devancé par un autre français Alexis Vuillermoz, permettant ainsi à nos cyclistes de placer 3 coureurs dans le top 5. A noter dans cette course, la chute impressionnante et effrayante du belge Laurens De Plus (Quick-Step) dans la descente du Mur de Sormano, qui après avoir tapé la barrière de sécurité, a terminé sa course dans le ravin :

Heureusement selon son équipe, Quick-Step, le belge ne souffrirait d’aucune blessure grave.

Enfin ce dimanche se déroulait, sur les routes de France, la classique Paris-Tours, qui a vu la seconde victoire, après 2015, de l’italien Matteo Trentin, homme en forme de cette fin de saison avec 4 victoires sur le tour d’Espagne et une 4ème place aux championnats du monde. Bien aidé par son coéquipier Niki Terpstra, qui termine à la troisième place, Trentin, qui disputait sa dernière course sous les couleurs de la Quick-Step, a dominé au sprint le Danois Andersen, seul à avoir pu accompagner les deux compères lors d’une attaque à quelques kilomètres de l’arrivée. Comme un symbole de son année 2017 ratée, Nacer Bouhanni, meilleur chance française au départ de cette course, termine finalement à une décevante 22ème place, devancé notamment par Lorenzo Manzin, qui termine meilleur tricolore au 12ème rang.

 

En Formule 1, le britannique Lewis Hamilton s’est un peu plus rapproché de son 4ème titre de champion du monde des pilotes en s’imposant en solitaire lors du Grand Prix de Suzuka au Japon :

Auteur de la pôle position le samedi, le pilote Mercedes a profité de l’abandon de son principal rival, Sébastian Vettel dès le 5ème tour sur problème mécanique et de l’appui de son coéquipier, Vallteri Bottas, qui a longtemps bloqué les 2 pilotes Red Bull, Max Verstappen et Daniel Ricciardo, qui termine finalement sur le podium, respectivement 2nd et 3ème, pour signer son 8ème succès de la saison et porter son avance sur le pilote de la scudéria à 59 points. Avec encore 4 grand prix au programme, il suffit désormais au champion anglais de marquer encore 41 points pour être sacré. Côté constructeurs, la 4ème place de Vallteri Bottas, qui devance sur la ligne le second pilote Ferrari, Kimi Raïkkönen, permet à Mercedes de compter désormais 145 points d’avance sur la scudéria Ferrari, qui peut dire adieu au titre et doit surtout regarder dans ses rétroviseurs, car Red Bull revient fort avec désormais 92 points de retard sur les « rouges ». Côté français, signalons la nouvelle excellente performance de Sébastien Occon, qui signe une très belle 6ème pilote en devançant une fois de plus son coéquipier, Sébastian Perez, mais également de Pierre Gasly, qui pour le second grand prix de sa carrière signe une improbable 13ème place, alors que son coéquipier de Toro Rosso, Carlos Sainz, a dû abandonner. Quant à Romain Grosjean, malgré une séance de qualification difficile avec une petite 13ème place, il parvient à « grappiller » quelques rangs en course pour signer une encourageante 9ème place juste derrière son coéquipier de l’écurie Haas.

 

En Tennis, inarrêtable depuis 15 jours, la française Caroline Garcia a remporté son second tournoi consécutif en dominant, cette fois-ci, la numéro 1 mondiale, la roumaine Simona Halep en 2 sets, 6-4 / 7-6 en finale du tournoi de Pékin. Après Wuhan la semaine dernière, la tricolore accroche donc un nouveau trophée à son palmarès, riche de 6 victoires dont 2 cette saison. Après avoir traversé une période agitée suite à l’annonce de son retrait de l’équipe de France de Fed Cup pour privilégier sa carrière individuelle, la francilienne, qui fêtera ses 24 ans, le 16 octobre prochain, atteint enfin ses objectifs puisqu’elle a intégré le Top 10 mondial, au 9ème rang, et qu’elle est pour le moment directement qualifiée pour les Masters :

Chez les garçons, le numéro 1 mondial, Rafael Nadal, n’a laissé aucune chance à l’Australien Nick Gyrgios, en s’imposant en finale du tournoi de Pékin sur le score sans appel de 6-2 / 6-1 en 1h30 de jeu. Le majorquin, qui a retrouvé tout son talent en 2017, à l’instar de son compère de toujours, Roger Federer, signe ainsi son 6ème titre cette saison, dont Roland-Garros et l’US Open, mais également le 75ème trophée de sa riche carrière intégrant ainsi le club des 5 joueurs ayant remporté plus de 75 tournois en carrière, soit : John McEnroe (77) que l’espagnol pourrait dépasser cette saison, Roger Federer (93), Ivan Lendl (94) et le leader quasi inaccessible Jimmy Connors avec 109 titres en carrière :

Côté français, le bilan est nettement moins brillant que pour les filles, puisque le seul inscrit au départ du tournoi dans la capitale chinoise s’est incliné dès le 1er tour face au futur vainqueur. Seule satisfaction pour le tricolore : avoir poussé le numéro 1 mondial, jusqu’à un 3ème set seulement remporté 7-5 par l’espagnol. Dans l’autre tournoi disputé cette semaine à Tokyo, le français Adrien Mannarino, a particulièrement brillé, puisqu’il ne s’incline qu’en finale, face au belge David Goffin, tête de série numéro 4 et tombeur de Richard Gasquet en ¼ de finale. Beaucoup moins à l’aise en ce moment, les 2 autres français à l’affiche au Japon, Benoit Paire et Gilles Simon se sont inclinés dès le 1er tour.

 

Outre-Atlantique, la saison de NHL a repris cette semaine sur les chapeaux de roues avec notamment, les deux défaites consécutives pour le double champion en titre et grandissime favori à sa propre succession, les Pittsburgh Penguins, dont la dernière en date sur la glace de Chicago, qui s’impose sur le score hallucinant de 10 buts à 1 ! Il faut remonter à 1988 pour voir les Blackhawks marquer autant de buts dans une seule rencontre. Avec notamment 4 buts en moins de 3 minutes (entre la 7ème et la 10ème minute) et un triplé de Brandon Saad, les joueurs de l’Illinois n’ont laissé aucune chance à des « pingouins » totalement dépassés. Sur un plan individuel, la performance de ce début de saison est signée de l’attaquant russe des Washington Capitals, Alexandr Ovetchkine, qui devient le 1er joueur depuis cent ans pile à débuter la saison avec 2 hat-tricks consécutifs (3 buts dans un même match). Enfin, signalons les 2 premières victoires de leur histoire des Vegas Golden Knights, qui avec 2 succès en autant de rencontres devient la 1ère nouvelle franchise depuis 1967 a démarré la saison par 2 succès, grâce notamment à un James Neal héroïque :

 

Enfin pour conclure cette page sportive, le français Sébastien Ogier s’est un peu plus rapproché de son 5ème titre de champion du monde des rallyes avec une belle 2nde place sur le rallye d’Espagne, derrière le britannique Kris Meeke. Profitant de l’abandon de son ancien dauphin au championnat du monde, le belge Thierry Neuville, le Gapois compte désormais 37 points d’avance sur son plus proche poursuivant, l’estonien Ott Tanak. Avec encore 2 épreuves à disputer et donc 60 points maximum en jeu, le champion du monde n’a plus besoin que de 23 points pour être sacré une nouvelle fois en fin de saison.

 

 

Sportivement,

L'équipe Sportive de weekly.fr

 

@Passion_Sport 

Et vous, quel est votre avis ? Exprimez-vous !

Réagissez à cet article.


Suivez-nous

Les auteurs

";