Le 2 juin prochain, une opération coup de poing doit avoir lieu dans des supermarchés pour dénoncer la surconsommation de plastiques.

Qui n’a pas déjà fait ce constat, en regardant tous ses plastiques à jeter à la poubelle, que le nombre qui s’était accumulé en quelques jours relevait presque de l’incroyable ?

En faisant des courses également, on se rend vite compte de l’inutilité de certains emballages. Des pommes ou des kiwis en barquettes plastifiées aux petits gâteaux en double sachets. Sur les réseaux sociaux d'ailleurs, le hashtag #RidiculousPackaging lancé par Greenpeace montre de nombreux exemples.

Certains diront qu’il n’y a pas urgence, que déjà la limitation des sacs en plastique dans les commerces est une bonne chose. Mais la dernière Une du National Geographic résume en une image l’ampleur de la situation : Planet or Plastic ? Une question sous un immense sac en forme d’iceberg qui montre à quel point la terre est devenue une décharge.

Cela renvoie bien évidemment au tristement célèbre "continent de plastique" dans le Pacifique nord, à propos duquel une étude nous apprenait récemment qu’il contient près de 80 000 tonnes de matières, 1,8 millions de débris et que sa superficie équivaut à trois fois la taille de la France. Une pollution insupportable car évitable. Et selon d’autres estimations publiées il y a deux ans, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050. Comment ne rien faire, ne rien dire ?

Alors cette "Plastic Attack" menée le 2 juin prochain, en France mais aussi dans une cinquantaine de ville à travers le monde en[...]

Suivez-nous

Les auteurs