Retrouvez Weekly sur Facebook

C'est ce week-end !

 

S'il n'y avait pas eu l'installation des grands panneaux électoraux dans les rues pour nous le rappeler, on aurait presque pu oublier qu'un scrutin se tient dimanche, tant ces européennes ne semblent pas passionner grand monde. Pourtant, on nous en parle tellement de l'Europe ! La "génération UE" s'en souvient, des grands discours sur l'avenir qu'il fallait penser autrement, l'allemand à prendre absolument en première langue à l'école car nous allions certainement travailler en collaboration avec l'Outre-Rhin. Si cela s'est avéré vrai pour certains, d'autres ont aujourd'hui bien du mal à aligner une phrase, malgré les heures de cours supplémementaires...

Nous devons nous sentir citoyens européens, nous n'ignorons pas que beaucoup de choses dépassent les limites de notre territoire national et que les décisions viennent de Bruxelles. Mais comment ont-ils réussi à faire que, soyons trivial, la majorité de la population semble s'en foutre royalement ? Déconnexion des élus, peu de transparence et de compte-rendu de leur travail parfois colossal ? Et ici, des sondages trop fréquents qui semblent déjà donner le résultat, des analyses et positionnements qui veulent rejouer le second tour de la présidentielle alors que ce n'est pas le propos ?

Toujours est-il qu'à quelques jours de l'élection, les débats ne font pas recette, ou alors un œil y est rapidement jeté pour tenter de comprendre quelquechose et de se faire un avis. C'est assez paradoxal pour l'électeur de se sentir aussi perdu par quelquechose qui le concerne pourtant si souvent dans son[...]

Suivez-nous

Les auteurs