Macron est en chute libre dans les sondages. Et pourtant, ce week-end encore il avait la solution toute trouvée pour donner du boulot aux chômeurs… Mais ses propos ont plus pris l’accent d’une certaine Marie-Antoinette que celui d’un Barack Obama. Les sources d’inspiration du président sont nombreuses. Dommage que ce ne soit pas les bonnes.

Marie-Antoinette ou Obama ?

À en croire les propos que le président de la République a tenus dans les jardins de l’Élysée ce week-end, ceux qui sont "prêts et motivés" peuvent trouver un travail presque en claquant des doigts. Un petit côté "yes, you can" emprunté à Barack Obama ? À moins que ce ne soit une variante de la célèbre phrase de Marie-Antoinette : "ils n’ont pas de travail ? Ils n’ont qu’à traverser la rue". À vous de voir. Quoi qu’il en soit, d’après le chef de l’État, il suffit d’aller à Montparnasse et de "faire la rue" (laquelle ? La rue de Rennes ? Le boulevard du Montparnasse ?) : un bar sur deux recrute. À condition, bien sûr, de vouloir bosser et de s’accommoder des "contraintes du métier". Emmanuel Macron a reconnu qu’il y avait "des métiers où il faut des compétences particulières", mais que pour d’autres, il suffit juste… "d’y aller". Alors, avis aux chômeurs, il est temps de battre le pavé (non, pas pour manifester !). Oubliez votre formation (quoi, vous avez fait cinq ans d’études, vous avez une spécialisation, vous rêviez d’être horticulteur ?). Que nenni, la restauration vous tend les bras. Encourageant, non ? À moins que vous ne préfériez manier la truelle. Il paraîtrait que le bâtiment est également un [...]

Suivez-nous

Les auteurs